Billets de assoddx

ET C'EST REPARTI POUR LES COUREURS

Outre les Trails des Dingos (course à pied et marche nordique) que nous avons organisés, certains coureurs ont profité de ces dernières semaines pour se tester sur des épreuves très diverses allant du « célèbre » Marathon du Médoc au semi-marathon de Toulouse.

Il faut lever notre verre – et c’est le cas de le dire – à l’adresse de Jean-Luc M., qui a terminé son troisième Marathon du Médoc, l’un des treize qu’il a déjà parcourus.

20180908 marathon du medoc jean luc

Jean-Luc pose fièrement devant le châteeu Grand Puy-Lacoste (photos fournies par Jean-Luc)

Et le grand Jean-Luc, qui a participé à la préparation marathon concoctée par « coach Stéphane » a terminé 5303e sur 7961 arrivants, tout en ayant pu prendre à toutes les dégustations prévues lors des ravitaillements proposés tout au long du parcours.

« Au menu: petit déj’ avec viennoiseries au km4, huîtres et vin blanc au km38, entrecôte au km39, fromage au km40 et glace au km41. Toutes ces petites choses agréables copieusement agrémentées de 20 points dégustations grands crus », a raconté Jean-Luc.

20180908 marathon du medoc jean luc2

Après l'effort, le réconfort !

Son temps, à ce marathon qu’il qualifie de « plus long du monde » avec une trace GPS de 43,1 km au lieu des 42,195 km règlementaires. Une épreuve qu’il recommande cependant à tous les DDX bons vivants, n’est qu’anecdotique avec 6h 24min 22s.

 

« Plus sérieux », Jean-Pierre C., toujours en phase de « prépa marathon » s’est inscrit sur le semi-marathon de Toulouse. « Tout s’est bien passé », a laconiquement commenté le DDX, qui s’est classé 525e sur près de 800 arrivants en un bon temps de 2h 04 min.

De bon augure pour le Marathon international de Toulouse qu’il disputera avec une quinzaine de Dingos le 21 octobre.

LES DDX L'ONT FAIT !

En dépit d’une date peu propice à la veille de la rentrée et malgré quelques soucis d’insectes volants identifiés et agressifs (IVNA), les deuxièmes Trails des Dingos, qui associaient une fois encore course à pied et marche nordique, ont été une réussite.

20180902 y trails dingos depart10

De belles foulées ! (photo Yohann)

« C’était un joli parcours, très agréable et bucolique », a reconnu un des participants. « Quand j’ai vu la côte qui se présentait peu après le départ, j’ai pensé : c’est une blague », a renchéri une participante au 10 km, qui n’en a pas moins fini le parcours.

20180902 g 10 trails dingos 305

Dure, dure, cette côte (photos Gilles R.)

20180902 g 17 trails dingos 156

Et ce moto-cross !

20180902 s trails dingos groupe picauron

Même la dernière côte ne les démotive pas (photo Sophie M.)

Ces deux témoignages étaient révélateurs de l’épreuve lancée l’an dernier à l’initiative d’Adam C., un parcours sympa mais sélectif… avec ce passage au sein du moto-cross de Bruguières.

Certes, il y a eu un peu moins de participants aux trois épreuves que l’an dernier avec 372 coureurs et marcheurs – quand même ! -, l’ambiance est restée conviviale et a plu aux nouveaux arrivants, dont certains ont promis de revenir.

Et puis, sur le plan caritatif, les membres de SOS Préma Occitanie, l’association retenue cette année pour recevoir les bénéfices de cette compétition, se sont dits ravis d’avoir pris part à un tel évènement.

2018 m trails des dingos 114

Un geste caritatif pour SOS Préma (photo Michel B.)

Sur le plan sportif, c’est Damien Bévenot, qui a largement dominé le 17 km (en 1h 11:29), la première féminine Nathalie Decaudin s’est imposée en 1h 41:12. Le 10 km a été remporté par Jean-Philippe Pereira en 42 minutes pile devant Jérôme Gaby, un DDX également cycliste du BVC, et Karl Boche, le fils d’un couple de nos Dingos.

20180902 y trails dingos bevenot2

Tranquille Damien Bévenot à l'arrivée (photo Yohann)

La première place des femmes est revenue à Célianne Junca en 49:11.

20180902 g trails dingos arrivee junca 2

Tour du lac pour Célianne Junca (photo Gilles R.)

Les Trails des Dingos c'est aussi la marche nordique, une épreuve inscrite au Challenge Occitanie. Et c'est Dominique Molinier qui a terminé premier dans le même temps que Joël Lauzu, un DDX, en un temps d'une heure et 31 minutes sur un parcours long de 13 km.

20180902 g trails dingos arrivee marche molinier lauzu

Photo-finish pour la marche nordique (photo Gilles R.)

Les Dingos de Xeraco doivent un grand merci à tous ceux, qui ont aidé à ce que cette compétition soit une réussite, qu'ils (elles) soient sponsors (commerçants ou sociétés de Bruguières et d'autres communes), qu'ils aient mis à disposition des lots parfois conséquents ou qu'ils fassent partie des personnels municipaux ou élus.

La compétition terminée et les récompenses remises, tous les bénévoles qui s’étaient inscrits ont eu droit à un repas mitonné par le Comité des Fêtes de Bruguières que nous avons chaleureusement félicité par une « standing ovation ».

Que tous les DDX, qui ont apporté leur concours, tant lors de la préparation des 2es Trails des Dingos, que pour la matinée du Forum des associations ou le jour de la compétition évidemment, soient remerciés ! Un merci particulier aux reporters photo de cet évènement.

20180902 m trails dingos ddx

Des DDX unis et réunis (photo Michel B.)

Rendez-vous est donné à l’an prochain en espérant être gâté par les conditions climatiques que nous avons connues dimanche.

 

 

POUR QUI COURRONT-ILS ?

Vous avez été sollicités pour nous indiquer des associations caritatives de petite envergure à qui nous allons verser les bénéfices des 2es Trails des Dingos (course et marche nordique) que nous organiserons le 2 septembre et auxquels sont attendus plusieurs centaines de sportifs.

Cette année, le choix s’est porté sur SOS Préma (& bébés hospitalisés) Occitanie, une association qui est aux côtés des familles d’enfants prématurés tant à l’hôpital qu’après le séjour hospitalier. Les bénévoles de SOS Préma apporte un soutien nécessaire notamment quand les parents doivent, pour des raisons médicales, être à distance de leur enfant. Il faut savoir que « chaque en France, 60 000 enfants naissent prématurément, c’est-à-dire avant huit mois de grossesse », indique le flyer de l’association. Mais ces bénévoles réussissent au fil des ans à tisser des rapports étroits avec le milieu médical pour apporter un peu plus de confort aux familles.

20180814 144014

Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à consulter la page Facebook de SOS Préma ou le site internet www.sosprema.com.

Aussi, continuez à faire la publicité pour les 2es Trails des Dingos afin que cet évènement, qui en est un à Bruguières, soit pleinement réussi, et que l’association soit pleinement gratifiée.

SAINT-SAUVEUR EN PHOTOS

Grâce à leur oeill attentif, aucun secteur ni aucune action des Foulées de Saint-Sauveur n'a échappé aux quelques reporters de notre association. Voici leur reportage associé. Merci à Isabelle Flis-Orliac et Michel Batisse pour leur production.

2018 saint sauveur celine olivier

On se taquine avant le départ, Céline et Olivier ?

2018 saint sauveur vero stephanie 1

Et c'est parti pour Véronique et Stéphanie

2018 saint sauveur celine manu arrivee

Arrivée au sprint pour Emmanuel et Céline

2018 saint sauveur fabien olivier arrivee

Ca bagarre entre Fabien et Olivier

2018 saint sauveur eliane course

Toujours souriante Eliane

2018 saint sauveur corinne arrivee

Enfin arrivée, Corinne

2018 saint sauveur gilles sprint

Elle n'est plus très loin l'arrivée, Gilles

2018 saint sauveur nathalie jet

Elle est bonne la douche, Nathalie

 

 

ET TROIS PODIUMS ! TROIS !

La fin juillet est souvent synonyme pour les coureurs DDX de « Foulées de Saint-Sauveur ». Traditionnellement, pour les membres de notre association c’est l’occasion de se tester au milieu d’été ou de profiter de l’après-course pour goûter aux tapas et se désaltérer avec une bière – l’abus d’alcool nuit à la santé -.

Imgp0156

Coach Stéphane auprès de ses protégées (photo Nicolas Bellanca)

Si cette année, le groupe était moins nombreux que la précédente, sans doute en raison des fortes chaleurs de juillet, il n’en était pas moins le plus représenté. Et c'est pour cela qu'il a également reçu un trophée.

 

2018 saint sauveur equipe justine

Toujours unis les DDX (photo Justine R.)

Et les courses (5 ou 10 km) ont, une nouvelle fois, donné l’occasion à nos couleurs de briller. Tout d’abord, honneur aux dames, avec Céline M., deuxième femme du classement scratch, et Véronique M., meilleure V2F.

Imgp0193 1

Céline M. termine sur les talons d'Emmanuel (photo Nicolas Bellanca)

2018 saint sauveur vero coupe

Véronique M. et sa coupe (photo Isabelle F-O)

Et puis, il faut remarquer l'arrivée dans un mouchoir de poche du discret Fabien P., 9e, ou la flèche « noire » - en raison de sa tenue habituelle -, Olivier D., qui, avec une 10e place au scratch, s’adjuge la plus haute marche du podium des V2M.

2018 saint sauveur fabien

Fabien P. tente d'échapper devant Olvier D.

2018 saint sauveur olivier coupe 1

Et une coupe de plus pour Olivier D.

Un grand merci aux organisateurs de cette épreuve, toujours aussi chaude et pentue, et aux nombreux DDX venus apporter leur aide, comme ouvreurs ou accompagnateurs des derniers, ou à celles et ceux qui ont apporté leurs encouragements et immortalisé ces moments, qui nous ont permis de croiser d’anciens Dingos partis vers d’autres clubs ou associations.

Imgp0163 1

Frédéric D. et "coach Stéphane" jouent les vélos-balais (photo Nicolas Bellanca)

 

Les résultats :

10 km : 9e Fabien Pons en 43:00 - 10e Olivier Dupart en 43:00 (1er V2M) – 23e Emmanuel Dudognon en 47:04 – 25e Céline Machado en 47:05 – 41e Stéphane Brabant en 49:14 – 68e Nathalie Hourtané en 55:13 (3e V2F) – 72e Gilles Ramel en 56:34.

5 km : 24e Frédéric Crespel en 23:01 – 31e Eric Paute en 24:07 – 42e Véronique Monblanc en 27:45 (1re V2F) – 45e Stéphane Courtade en 28:10 – 51e Eliane Batisse en 29:29 (3e V2F) – 64e Corinne Delpeyroux en 31:26.

VACANCES J'OUBLIE (PAS) TOUT !

Un tube du début des années 1980 chanté par le groupe Elégance disait « Vacances, j’oublie tout ». Avec les DDX, c’est plutôt le contraire. On n’oublie rien. Que ce soit les entraînements ou même de participer à des courses  voire de marquer de l’empreinte de notre association des sites originaux.

20180725 193049 resized

On se prépare à souffrir, Stéphane (selfie Justine R.)

Pour les entraînements, c’est le coach Stéphane qui a trouvé la parade dans les périodes de forte chaleur du mois de juillet en proposant du renforcement musculaire comme il l’avait fait à de nombreuses reprises durant la saison. Et cette initiative a trouvé des adeptes, n’est-ce pas Nathalie H. ?

20180725 200836 resized

Rectifie ta position, Gilles ! (photo Amélie R.)

20180725 195954 resized

Pas très académique, cette pompe, Nathalie H. (photo Gilles R.)

Alors que les adeptes de la marche nordique déambulaient dans les rues de Bruguières sous le cagnard, des séances d’équilibre, de cloche-pied, des pompes, du gainage et des étirements pour ponctuer le tout étaient au programme concocté par Stéphane.

Malgré l’orage, certains DDX ont également joué les risque-tout en déambulant dans le bois de Bruguières… pour une très courte sortie fortement arrosée.

20180704 ddx orage 1

En dépit de l'orage et de la pluie, on sourit (photo Justine R.)

Loin de notre région, Françoise R., qui avait déjà "engrangé une cinquantaine de km", a envoyé un petit coucou à tous les DDX et ce de manière très originale.

Received 635592403488780

Un petit coucou à tous les DDX (photo Françoise R.)

Enfin, cerise sur le gâteau, deux DDX, partis dans le Pays basque, ont pris part à Foulée du Festayre, une « petite course qui inaugurait les fêtes de Bayonne », selon Sandra D, ajoutant que le parcours reliait Biarritz à Bayonne, soit une distance de 13 km (13,5 km sur les montres de nos collègues ». « Un très joli parcours, très varié avec bord de mer, forêt, bitume » 

Festayre philippe sandra

Philippe S. et Sandra D., unis après l'effort (photo fournie par Sandra)

Bref, « une course super festive dans laquelle le rouge et blanc (était) de rigueur ainsi que le fameux foulard rouge ». Avec Philippe S., un DDX très discret, ils ont eu « très, très, très chaud ! ». Et puis, puisque ces Dingos sont des compétiteurs dans l’âme, ils ont regretté de n’avoir pas pu battre Amélie Mauresmo, la nouvelle capitaine de l’équipe de France de tennis, qui les a devancés de deux minutes environ.

Les résultats :

La Foulée du Festayre :

670e Sandra Diulius en 1h 07:32 (11,55 km/h) – 679e Philippe Siot en 1h 07:38.

LA CORRIDA VUE PAR ISABELLE

Contrainte à un repos forcé mais soucieuse d'apporter sa participation, Isabelle F-O a troqué sa tenue de course pour l'appareil photo et s'est reconvertie en reporter à l'occasion de la Corrida pédestre de Toulouse. Appréciez la qualité de ses clichés...

2018 corrida groupe avant depart

Sourires avant le départ en familles

2018 corrida myriam eliane course

Et c'est parti pour Myriam et Eliane...

2018 corrida nath course

... et Nathalie

2018 corrida antoine course

Le rythme s'accélère Antoine (casquette blanche)

2018 corrida chantal course

Un petit coucou pour Chantal...

2018 corrida francoise course

Françoise...

2018 corrida sandra pierre course

Sandra et Pierre.

2018 corrida fred course

Pourquoi te caches-tu, Frédéric ?...

2018 corrida amelie course

... et toi, Amélie ?

 

POLYVALENTS CES DDX !

Chacun(e) sait les relations étroites entre les DDX et le BVC (Bruguières Vélo Club) puisque des membres des deux associations bruguiéroises endossent les tenues différentes au gré de leurs humeurs ou de leurs envies.

Ariegeoise les femmes

L'équipe féminine presque au complet (photos Michel Batisse)

C’est pourquoi quelques Dingos ont relevé le défi de participer aux épreuves de l’Ariégeoise Cyclosportive allant de 72 km à 125 km avec des dénivelés positifs supérieurs à 1000 m voire proches des 3000 m.

Ariegeoise eliane nathalie

Eliane B. et Nathalie H. font équipe

Pour être au top, elles et ils se sont astreints à un entraînement spécifique mais il fallait également compter sur la chaleur qui a sévi sur les pentes des cols ariégeois.

Ainsi sur la Mountagnole XXL (125 km, 2819 m D+ - excusez du peu !), « plus de la moitié des 1745 partants a dû abandonner en raison des 35 degrés à l’ombre dans la montée du Plateau de Beille… sans ombre », a commenté Pierre P. ajoutant que l’arrivée au Plateau de Beille est une « montée sèche de 16 km à 8% de moyenne considérée par beaucoup de cyclistes comme le pendant pyrénéen de L’Alpe d’Huez », terme d’une étape chère aux coureurs du Tour de France.

Sur cette course, c’est Jérôme G., qui a été le plus rapide en un peu plus de quatre heures et demie devançant Olivier M. d’une dizaine de minutes. Les deux hommes se sont classés parmi les cinquante premiers.

Ariegeoise stephane 1

Ne préfères-tu pas la course à pied, Stéphane ?

La Mountagnole proposait, elle, un parcours de 109 km et 1569 m de D+, une épreuve qui a réuni 1133 partants, dont Sébastien R.

Ariegeoise fred myriam

On ne se quitte pas, Frédéric D. et Myriam R.

Quant à la Passéjade (72 km, 1024 m de dénivelé positif), elle a rassemblé 626 participants, dont une poignée de DDX. Sur le parcours pour agrémenter la difficulté se dressait le Pas de Soulombrié, « très raide et assez technique en descente avec des lacets très marqués », a poursuivi Pierre P.

Ariegeoise sandra cote

La monteras-tu la côte, Sandra ?

Ariegeoise ravitaillement 1

Penser à se ravitailler, Eliane et Nathalie H.

Sur cette épreuve qui a réuni plusieurs femmes de notre association, la plus véloce a été Sylvie R., qui s’est échappée après le ravitaillement pour laisser ses équipières Eliane B. et Nathalie H. finir le parcours.

Ariegeoise sylvie

La "mobylette" Sylvie R. à bicyclette, c'est drôle !

Ariegeoise groupe supporteurs 1

Ca vaut bien un podium avec ses supporteurs !

Un grand merci au duo d'accompagnateurs Philippe H. et Michel B., qui a joué, malgré les gendarmes, les envoyés spéciaux des DDX.

20180630 ariegeoise philippe michel moto

Nos reporters de choc ! (photo Nathalie H.)

 

Les résultats :

Mountagnole XXL :

23e Jérôme Gaby en 4h 36:20 (3e MM3) – 44e Olivier Miché en 4h 46:48 - 280e Philippe Cindric en 5h 42:21 – 453e Stéphane Bellanca en 6h 11:03 – 573e Pierre Pouvillon en 6h 31:32.

Mountagnole :

500e Sébastien Roman en 4h 30 :49.

Passéjade :

279e Sylvie Rousse en 3h 39:18 – 317e Eliane Batisse en 3h 46:51 – 318e Nathalie Hourtané en 3h 46:52 – 388e Myriam Revellat en 4h 30:05 – 389e Frédéric Didier en 4h 30:08 – 390e Sandra Pouvillon en 4h 30:10.

 

TOUJOURS PRESENTS !

C’est encore plus d’une vingtaine de DDX qui avait répondu présent pour les épreuves de la Corrida pédestre de Toulouse. S’il faisait encore chaud dans les rues de la Ville rose… devenue rouge ce soir-là en raison de la tenue de la très grande majorité des coureurs des 3 et 10 km, la température était moins caniculaire que pour les deux précédentes éditions.

2018 corrida groupe 1

Un groupe enthousiaste (photo Jonathan B.)

Il faisait un peu plus chaud quand, à 20h00, a été donné le départ de la plus courte distance à laquelle participaient deux « relèves des DDX », Paul (17:05), escorté par son papa Erwan C., et Manon (22:32), accompagnée de ses parents Karine F. et Nicolas, ainsi que Nicole et Justine R.

20180706 corrida famille fourage4

Manon F. encouragée par sa maman Karine (photo Gilles R.)

2018 corrida nicole justine course

On garde le sourire Nicole et Justine

Le plus grand groupe, soit 21 personnes recensées, avait opté pour le 10 km, où une nouvelle fois Olivier D., Mister 10, a brillé avec un temps de 41:38 après les nombreuses relances imposées par ce parcours très sinueux. Quatre autres Dingos ont terminé dans les 1000 premiers : Boryce P. (327e), Arnaud D. (573e), Jean-Luc M. (608e) et Philippe C. (810e).

2018 corrida jean luc course

Jean-Luc M. prend même le temps de saluer (photo Isabelle F-O)

A noter que de nombreux DDX avaient choisi de courir en binômes avec leur conjoint, leur enfant, leur copain ou copine ou leur(s) collègue(s). N’est-ce pas Alexandrine P. (qui s’est efforcée de suivre sa fille Laura), Eric P. ou Pierre P. Certains sont même venus en famille, ils (elles) se reconnaîtront !

Il est important de signaler que notre coach en chef, Stéphane Bellanca, était venu, avec Valérie et l’une de leurs filles, apporter ses encouragements à ses petits (ou grands) protégés, tout comme l’a fait Frédéric C.

Un merci à Isabelle Flis-Orliac, qui est venue faire le photo-reporter, de cette épreuve (voir page suivante).

 

Les résultats :

 

3 km : 355e Justine Ramel en 18:22 – 357e Nicole Ramel en 18:22 – 627e Karine Fourage en 22:32

10 km : 175e Olivier Dupart en 41:38 – 327e Boryce Pérate en 44:27 - 573e Arnaud Durand en 47:18 - 608e Jean-Luc Mancho en 47:36 – 810e Philippe Cindric en 49:23 - 1288e Frédéric Didier en 53:53 – 1493e Nathalie Hourtané en 54:24 - 1598e Antoine Totaro en 55:08 – 1744e Gilles Ramel en 56:33 – 1875e Emmanuel Dudognon en 56:49 – 1898e Florent Lopez en 57:43 - 2155e Véronique Monblanc en 59:39 – 2561e Eliane Batisse en 1h 02:37 – 2593e Corinne Delpeyroux en 1h 03:20 – 2593e Eric Paute en 1h 03:22 – 2696e Chantal Boche en 1h 03:41 - 2746e Myriam Revellat en 1h 04:98 - 3134e Françoise Roca en 1h 05:10 – 3408e Sandra Pouvillon en 1h 09:44 - 3409e Pierre Pouvillon en 1h 09:44 - 3532e Nadège Feuillerat en 1h 10:37.

PENDANT LES VACANCES ON CONTINUE

Pendant les travaux, euh non je veux dire pendant les vacances, les entraînements continuent !

Les vacances scolaires qui débutent le 6 juillet seront propices à du repos, de la détente, de la baignade à l’océan ou sur la Méditerranée, des voyages à l’étranger ou simplement des retrouvailles en famille.

Cependant les mois de juillet et août, les entraînements, certes allégés, continueront ainsi que les récupérations du lundi et les footings du vendredi et du dimanche.

20180620 194024

Faire la chaise avec Stéphane, quel pied, n'est-ce pas Julien, Eric et Nathalie (photos Gilles R.)

20180620 194028

Et on garde le sourire Antoine et Stéphanie

N’hésitez pas à faire des propositions de sorties qu’elles soient à Bruguières ou aux alentours et même plus loin.

Et puis, il y aura pour ceux qui ne craignent pas la chaleur, les Foulées de Saint-Sauveur, une épreuve chère aux DDX qui sont souvent récompensés par l’association la plus représentée.

En attendant ces vacances, les DDX ont profité d’un pot offert par l’association sur le théâtre de verdure de la base de loisirs. De quoi donner l’occasion de se connaître un peu mieux même si le mélange coureurs-marcheurs nordiques a encore du mal à prendre. Ce sera pour la prochaine fois !

En tout cas, la com’ des DDX souhaite, à celles et ceux qui vont en prendre, de passer d’agréables vacances.

ILS AVAIENT ENVIE DE GRIMPER

Que ce soit Maxime P. au Trail des crêtes en Ariège ou Véronique M., Frédéric C. ou Pierre M. au Trail de la Grésigne, ils avaient envie de nature, de chemins et de dénivelé.

Pour le premier, récent vainqueur à Gratentour, c’était une épreuve de 55 km avec 3 500 m de dénivelé positif. Au final d’une épreuve partie de Saint-Paul-de-Jarrat et disputée dans « de bonnes conditions météo, des paysages magnifiques à 2 000 m d’altitude sur les crêtes du mont Fourcat », le résultat a été très concluant avec une 23e place (sur 149) en 8 heures et 15 minutes.

Img 20180616 092110902 hdr

Autoportrait de Maxime P., avec vue sur un lac et les genêts

Plus près de nous, dans le Tarn, ce sont donc trois DDX qui ont choisi soit le 10 km, soit le 25 km du Trail de la Grésigne.

Pour Frédéric, plutôt habitué à des 10 km, c’était un peu l’inconnu avec une épreuve nettement plus longue et surtout un dénivelé positif de 1 000 m. « Mais quel plaisir avec un parcours presque exclusivement dans la forêt ! », a estimé Véronique, présente sur le 10 km et qui a salué la qualité de l’organisation.

Trail de gre signe 2018 loi c 440

Véronique M. (casquette blanche) mène le train devant une ex-DDX Corinne M. avec le dossard 515 (photos organisateurs)

Côté résultats, Frédéric et Pierre s’en fort bien sortis avec respectivement une 85e et une 124e places sur la plus longue des distances, quant à Véronique elle a fini le 10 km en en moins d’une heure et demie.

Trail de gre signe 2018 loi c 549

Sourire et décontraction pour Pierre M.

 

Les résultats :

Trail des Crêtes (55 km) :

23e Maxime Pascal en 8h 15.

Trail de la Grésigne

10 km : Véronique Monblanc en 1h 28:56.

25 km : 85e Frédéric Crespel en 3h 00:28 – 124e Pierre Marty en 3h 10:09.

RIEN NE LES ARRETE

Les DDX sont ecclectiques, on le sait. Parfois ils troquent les chaussures de course pour des trails. D'autres fois, ils passent de la course à pied à la marche nordique. Parfois même ils se lancent dans des duathlons, des triathlons.

Revel xavier olivier natation

Souriants avant le départ Xavier et Olivier (photos fournies par Xavier)

C'était le cas il y a peu quand deux DDX, dont notre ancien président Xavier A., sont allés représenter nos couleurs DDX/BVC - BVC comme Bruguières Vélo Club, une association comptant plusieurs Dingos - sur le triathlon M de Revel. Au programme, 1500m de natation (sans palmes, lol), 42 km de vélo avec 740 m de dénivelé et 10 km de course à pied autour du lac de Saint-Ferréol. "Un magnifique triathlon dans un cadre naturel vallonnée avec le vent pleine face dans le Lauragais sur la partie vélo, cela à mi-parcours. Dur...mais chouette!", a conclu Xavier, qui a donné le résultat de son compagnon, Olivier M., avec lequel il s'était engagé.

Revel arrivee xavier

Dur... mais Xavier est ravi

"Olivier M. a encore fait des merveilles en terminant à la 21e place sur 300 participants en 2h 40 (natation: 26 minutes, vélo: 1h27 et grosse course à pied en 41 minutes)". Pour sa part, Xavier a réussi à faire nettement mieux que l'an dernier où il s'était classé dans les dix derniers. "Ca progresse !", a-t-il écrit avec un emoji hilare pour illustrer. Sa performance (natation: 32 minutes, vélo: 1h 46, course à pied: 49 minutes) vaut d'être signalée (voir résultats) comme celle de Bruno F., présent sur cette épreuve également.

Revel arrivee olivier

Haie d'honneur pour l'arrivée d'Olivier

Les résultats:

21e Olivier Miché en 2h 40 -  180e Xavier Artus en 3h 16.

MAINTENANT DES DDX EUROPEENS

Vous le savez, les DDX écument les courses à pied, les trails ou les marches nordiques du Sud de la France et même de l’Espagne (cf. marathons de Barcelone ou de Valence). Récemment, deux coureurs ont pris part à des courses dans des pays francophones – en tout cas en partie francophones -.

Le premier, Nicolas Pi., a choisi de participer au 20 km de Bruxelles en compagnie de son fils Jules, ex-DDX, et de 40 000 autres coureurs environ.

Voici son récit plein d’humour et de… gourmandise.

« Plus qu’une course, c’est une institution, dont la 39e édition a rassemblé quelque 40 000 coureurs, qui partent en six sas. Le départ du 1er sas est donné par le premier ministre Charles Michel, et ensuite par le président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk.

Ibruxelles nicolas jules

Nicolas et Jules sont médaillés (photo fournie par Nicolas)

Après le départ on descend en pente douce vers le Parlement européen, la Commission européenne puis les pavés du Palais royal avant d’attaquer les grands boulevards et les nombreux parcs boisés.  La foule de coureurs nous accompagnera jusqu’à l’arrivée, avec de nombreux spectateurs et de la musique partout. Le parcours nous rappelle qu’à Bruxelles ce n’est pas le plat pays (brillamment chanté par Jacques Brel, ndlr): 230m de dénivelé au total, c’est peu pour un traileur les hommes des bois de DDX, mais la côte de 2km qui démarre au 17e, il faut l’avoir un peu anticipée pour se hisser au bout !

Départ et arrivée au grandiose Parc du cinquantenaire, sous une chaleur estivale et premier 20km pour Jules qui a fini dans le dur en 1h47 et moi en 2h01. Pour fêter cela, nous sommes allés à la friterie pour savourer un frites-fricadelle-sauce samouraï et une bonne bière belge. Le bilan calorique était donc… positif ! ».

En revanche, le bilan a été négatif pour Bruno F. inscrit avec ses fils au marathon de Genève. Le DDX arrivé cette année parmi nous a été contraint à l’abandon au 35e km. « Je n’ai rien vu venir. A ce ravitaillement, mes genoux se sont dérobés, je suis tombé et j’ai terminé sur une civière ». Depuis il s’est rattrapé en participant au triathlon de Revel (voir autre article) et à celui du Salagou avec son ancien club.

Geneve bruno

Bruno escorté par ses fils... mais c'était avant le départ (photo fournie par Bruno)

Le résultat du 20 km de Bruxelles :

15293e - Nicolas Piro 2h 01:20

QUEZACO LES CAOUECS ?

De jour comme de nuit, les DDX sont là. Cette phrase prend tout son sens avec la participation de deux membres de notre association au Trail des Caouecs, vendredi soir à Blagnac. Mais que sont les Caouecs, nous l'ignorons. Toujours est-il que le couple était bel et bien présent pour représenter nos couleurs... même s'ils ne les portaient pas...lol.

« Le parcours était superbe avec des passages le long de la Garonne après ceux dans le vieux Blagnac », a commenté Frédéric C., présent auprès de sa compagne, Véronique M.

20180615 220035

Véronique (et sa médaille) radieuse au milieu de ses copines également lauréates (photo Frédéric C.)

Et les performances ont été notables avec une 23e place du premier nommé sur le 15 km et un 32e rang pour la seconde sur le 8 km et une première place dans sa catégorie (M2F).

 

Les résultats :

8 km : 32e Véronique Monblanc en 1h 02:50 (1re M2F)

15 km : 23e Frédéric Crespel en 1h 16:30.

 

PAS DES TORTUES LES MARCHEUSES !

L’information est venue à la vitesse de la tortue… Normal puisqu’on y évoque la Tortue des Mères célébrée lors de la traditionnelle fête des mères. Onze DDX adeptes de la marche nordique ont dignement représenté nos couleurs en prenant part au 10 km disputé à Beauzelle et le long de la Garonne.

Tortue 1

Les DDX aux avant-postes (photos fournies par Odile R.)

Et pour représenter dignement la gent féminine ce ne sont pas moins de six « drôles de dames » qui se sont élancées, « escortées » par cinq « mâles ». Quant à Floréal et Sabine J., ils avaient opté pour la randonnée.

Tortue

C'est sympa la marche nordique... en compétition, n'est-ce pas Didier et Véronique (photo Runningtrail-Maud Pagèze)

« Très beau parcours nature le long de la Garonne, en passant  devant le moulin de Naudin dans la zone verte protégée avant de pénétrer dans la forêt, sous des arbres séculaires, a commenté Odile R. avec passage par les Quinze sols, paradis des pêcheurs pour finir par les bords du Riou ».

Un grand bravo à Lydie C., Véronique L., Robert B. et Didier R. pour lesquels il s’agissait d’une première course. Et trois DDX sont montés sur le podium, Joël L., Rui DV et Odile R.

Tortue 2

Photo-finish pour départager Rui (à gauche) et Joël

Les résultats :

Chez les dames : 3e Odile Roland à 7,91 km/h (1ère de sa catégorie) – 6e Lydie Carrera 7,67 km/h (2e de sa catégorie) – 9e Magalie Noël à 7,49 km/h (3e de sa catégorie) – 14e Véronique Lacombe à 7,03 km/h – 20e Valérie Wade à 6,74 km/h – 25e Claudine Belaud à 6,5 km/h.

Tortue4

Y sont sur tous les podiums les DDX, Joël, Rui et Odile

Chez les messieurs : 1er Joël Lauzu à 8,91 km/h (1er de sa catégorie) – 2e Rui Das Vinhas à 8,91 km/h (2e de sa catégorie) – 7e Pierre Roland à 7,61 km/h (3e de sa catégorie) – 11e Robert Bouvier à 6,93 km/h (2e de sa catégorie) – A noter que Didier Rivière est hors classement, sa puce n'ayant pas fonctionné.

 

 

LA VIE DE CHATEAU POUR LES MARCHEURS

L’information a été longue à parvenir à « notre rédaction », mais elle vaut le coup d’être communiquée.

Onze DDX parmi les 79 marcheurs nordiques se sont lancés pour l’épreuve intitulée « Vignes et Châteaux » de Douelle, un 10km inscrit au Challenge Occitanie Marche Nordique. Et chez les Dingos, la parité était quasi parfaite entre garçons et filles.

20180511 mercues 4

Du bleu, du bleu et du bleu à Mercuès (photos fournies par Odile R.)

Mais laissons Odile R. nous raconter: « Un peu de route, des chemins, des traversées de vignes, des châteaux à apercevoir ou à toucher du doigt, des passages sur les berges du Lot. C'est varié, c'est très beau, ça monte et ça descend (pas trop pour une fois !!!). Chacun y a trouvé son plaisir ! ».

Mercues joel lauzu en tete

Joël L. (casquette blanc) profite de l'aspiration du concurrent précédent

Et l’animatrice de la marche nordique, avec son mari Pierre, de parler enfin des résultats avec un podium dans son fief pour Joël L., qui finit 4e de l’épreuve et premier de sa catégorie.

20180510 133710

Les bandas en action

« A l'arrivée, une ambiance de fête avec les bandas. La joyeuse, mais néanmoins sportive escapade, s'est terminée par un excellent repas au château de Mercuès suivi d'un café en terrasse accompagné par les bandas", a-t-elle conclu en se remémorant cette agréable journée.

20180511 mercues 5

Il est médaillé, Joël L. (à gauche)

20180511 mercues 1

Toujours unis les DDX même après l'épreuve !

 

Les résultats :

Chez les dames : 7e Odile Roland à 7,16 km/h de moyenne – 14e Nathalie Augade à 6,65 km/h – 15e Magalie Noël à 6,64 km/h (3e de sa catégorie) – 25e Christiane Peyhorgue à 6,36 km/h – 34e Patricia Delacroix à 5,98 km/h.

Chez les messieurs : 4e Joël Lauzu à 8,03 km/h (1er de sa catégorie) – 6e Rui Das Vinhas à 7,96 km/h (2e de sa catégorie) – 23e Bruno Delacroix à 7,08 km/h - 24e Pierre Roland à 7,05 km/h - 29e Patrice Lloret à 6,87 km/h – 33e Jean-Claude Claverie à 6,36 km/h.

 

ILS ONT LAISSE PASSER L'ORAGE

Début juin, une petite bande de DDX a mis le Cap sur Grenade pour participer au 10 km, l’une des deux courses au programme de cette ville riveraine de la Garonne.

Img 4148

Olivier D. va bon train (photos Runningmag)

Si les membres d’honneur de notre association, Aurélien Jean et Jérôme Bellanca, ont été les mieux classés (respectivement 4e et 6e) sur le 10 km, c’est Olivier D. qui a été le plus rapide des DDX actif en battant son record personnel et s’est imposé dans sa catégorie d’âge (M2H). "Ce n'était pas une mince affaire étant donné qu'on a subi l'orage avant le départ, retardé pour le coup, des trombes d'eau et un vent frais pendant les dix premières minutes. Bref un départ trempé et frileux mais on s'est vite réchauffé après", a commenté Emmanuel D.

Img 4161

Malgré la pluie, Emmanuel D. (au centre) file vers l'arrivée

Mais deux autres ont fait partie des cinquante premiers de cette course, Emmanuel D. et Boryce P.. Quant au couple Alzira et José G., ils ont complété le palmarès d’une épreuve retardée en raison de pluies intenses. Mais après la course, la fraîcheur ambiante a été bénéfique pour les joyeux DDX.

Img 4009

Avec son maillot jaune, Boryce P. ne s'en laisse pas compter

Img 4230

Cette fois-ci, c'est José G. qui devance Alzira (au fond)

Les résultats :

10 km : 21e Olivier Dupart en 39:21 (1er M2H) – 35e Emmanuel Dudognon en 41:43 – 48e Boryce Pérate en 42:59 – 115e Alzira Goncalo en 50:32 – 116e José Goncalo en 50:32.

 

ILS ONT GOUTE LE BUZET

Non, les DDX n’étaient pas à Buzet-sur-Baïse mais dans la forêt proche de Buzet-sur-Tarn pour participer à l’édition de la Cap Montas.

Donc, ils étaient cinq inscrits sur les deux courses au programme de cette épreuve bucolique et Florent, le plus jeune d’entre eux, s’est fendu d’un petit compte rendu que nous vous livrons.

« En raison des intempéries, les organisateurs ont dû modifier les parcours des courses. Ainsi, le 7 km s’est transformé en un 8,5 km, le 15 km en 15,5 km et le 21 km était en fait un 23 km, mais aucun DDX n’était présent sur cette distance. Il faisait très lourd sous les arbres du bois de Buzet ». En raison des fortes pluies de ce début juin, le parcours était « agrémenté » de passages très boueux et de flaques d’eau ».

Image2 1

Boryce (en blanc) bien entouré sur le podium (photos Florent L.)

Sur le 7 km, Florent L. a devancé Emilie F., qui en dépit d’un léger souci de santé, n’a terminé qu’une minute derrière. « Elle a été forte », a commenté Florent.

Sur le 15 km, les trois autres DDX ont été à la hauteur avec Boryce P., 15e et 1er  M2H, Céline M., 24e et 2e féminine et Cyril D, 96e.

Image5

Céline (en blanc) sur le podium féminin

Les résultats :

7 km: 91e Florent Lopez en 51:03 – 100e Emilie Fournac en 52:18.

15 km : 15e Boryce Pérate en 1h 17:21 (1er M2H) – 24e Céline Machado en 1h 20:08 (2e féminine et 2e M1F) – 96e Cyril Durand en 1h 35:11.

CINQ DDX PAS "DESPERADO"

Ils étaient quatre DDX sur les rives du lac de Saint-Ferréol pour courir le Desperado Trail, une épreuve de 28 km avec officiellement 1300 m de dénivelé positif… mais 1550 sur la montre de Damien V.D., l’un des membres de cette bande des quatre. Mais, il faut y ajouter une DDX, inscrite sur la distance inférieure, la discrète Seav plus connue sous le nom Sue.

Desperadotrail 2018

Les Desperados, Damien, Pierre, Sébastien et Fabrice (photo Valérie VD)

Voici le compte rendu de ce dernier : « Météo parfaite, 22° et nuageux. Nous avons tous les quatre enchaîné les multiples montées et descentes en restant quasiment toujours à portée de vue.

Nous sommes arrivés en haut de la dernière grosse difficulté dans un mouchoir de poche et… Sébastien, frais comme un gardon, est parti pendant que Fabrice prenait le temps d’admirer le paysage. Avis au DDX le Sébastien est en forme en ce mois de Juin ! ».

Sebastien desperado trail

Heureux le Sébastien ! (photo fournie par Damien VD)

Pour conclure, Damien a évoqué « une bonne journée et un Trail Superbe quoiqu’éprouvant » tout en ajoutant avec humour : « On va faire pâle figure avec nos 28Km quand Fabien P. a boucle le 42km du trail du Cagire ! ». Et de taquiner Fabrice L., son compagnon de course, en affirmant qu’il "n’y a pas de loup ni d’ours dans la Montagne noire !".

Quant à Seav, elle a terminé l'épreuve longue de 12 km (300 m de denivelé positif) en un bon temps proche de l'heure et demie. Pas mal pour celle qui a débuté avec notre association il y a six mois !

Les résultats :

Le 28 km: 166e Sébastien Pellizari en 3h 55:40 – 188e Damien Van Damme en 4h 00:40 - 191e Pierre Marty en 4h 01:09 – 233e Fabrice Laporte en 4h 13:22.

Le 12 km: 383e Seav Lao en 1h 26:30.

EN VOISINS ET EN FORCE

L’an dernier, la ville de Gratentour et son équipe des Sports avaient inauguré une course alliant route et chemin intitulé la Grat’1 tour. Au programme, un tour ou deux tours, soit 6 ou 12 km à parcourir avec une côte que les DDX connaissent bien et qui mène au Belvédère.

Grat1tour groupe

Des DDX de toutes les couleurs (photos David R.)

Déjà présents en nombre en 2017, les coureurs de l’association étaient encore un fort contingent avec une vingtaine d’entre eux.

Grat1tour arrivee stephanie patricia

Des DDX unis encore après les courses

Et sur les podiums… encore des DDX !

Grat1tour podium celine

Honneur aux dames et à Céline (centre)

Sur le 6 km, cet honneur est revenu à Stéphanie R., qui en terminant 31e, s’est adjugée la 3e place des M1F.

Grat1tour podium maxime

Le maire de Gratentour est même venu féliciter Maxime

Au classement du 12 km, les DDX ont réalisé un quadruplé. Maxime P., 3e du classement scratch et des SEH, Olivier D., 7e du scratch et 1er M2H, Céline M., 18e et 1re M1F et Sandra D., 41e et 3e M1F. Excusez du peu !

Grat1tour podium olivier

Tu prendras bien une coupe, Olivier ?

Pour leur première course sous nos couleurs, « les petites débutantes » Anaïs et Marielle ont terminé cette délicate épreuve.

Enfin, un grand merci à David Riberot pour son excellent reportage photo.

 

Les résultats

6 km : 31e Stéphanie Riberot en 35:20 (3e M1F) – 33e Florent Lopez en 36:43 – 45e Emilie Fournac en 39:21 - 58e Patricia Conquet en 42 :12 – 68e Anaïs Royer en 48:30 – 69e Marielle Laurent en 48:33.

12 km : 3e Maxime Pascal en 47:40 (2 SEH) – 7e Olivier Dupart en 51:35 (1er M2H) – 14e Emmanuel Dudognon en 54:40 – 18e Céline Machado en 55:21 (1re M1F) – 29e Boryce Pérate en 57:51 – 39e Jean-Pierre Chataigner en 1h 01:45 – 41e Sandra Diulius en 1h 02:23 (3e M1F) – 47e José Goncalo en 1h 04:04 – 51e Alexandrine Pons en 1h 04:37 – 62e Alzira Goncalo en 1h 07:11 – 77e Jean-Luc Chabosi en 1h 10:34 – 93e Karine Fourage en 1h 14:11. Alain Van Lommel, notre DDX intérimaire a terminé sur les talons de José G.

PRENDRE DE LA HAUTEUR

Ils avaient fait de ce rendez-vous un moment important de la saison, aussi ces DDX ont été fidèles à cette date et à cette course : la Course Eiffage (c’est de la pub’) du Viaduc de Millau.

Millau eliane corinne francoise

Eliane B., Corinne D. et Françoise R. ont fait le pont...

Millau viaduc

... pas le pont... le Viaduc !

Et à Millau, on n’y a vu que du bleu ciel, si on se réfère au reportage photo réalisé comme d’hab’ par Michel Batisse. Il s’est même lancé à évoquer certains points à retenir. Les voici : « Un parcours fantastique avec un paysage qui marque les esprits. Tout cela associé au vrombissement de l’hélico avec caméra embarquée qui faisait du vol stationnaire à quelques mètres au-dessus des coureurs tout au long du parcours et sur le Viaduc ».

Millau adam

Il allait tellement vite qu'on a failli le rater, Adam C.

Millau eric

Je vais t'attraper Eric P. !

Millau jean luc

Jean-Luc M., l'homme à la quinzaine de marathons, grimpe bien aussi

Millau nathalie sylvie

Elles sont là Nathalie H. et Sylvie R. !

Pour ce qui est du parcours, il faut noter que la course était longue de 23,7 km avec un dénivelé positif de 390 m, avec 4,920 m sur le fameux Viaduc qui culmine à 270 m du sol. De quoi donner le vertige dans les sens du terme.

Millau gilles arrivee

Gilles A., le corsaire, aussi...

Millau francoise eliane

Tout comme Françoise R. et Eliane B., fraîches dans la montée vers le Viaduc

Malgré cela, tous les DDX présents, soutenus par quelques supporteurs (n’est-ce pas Philippe Hourtané ?) ont terminé l’épreuve, même celle qui ne faisait pas partie du classement (voir plus bas). De quoi s'octroyer un bon bain... de foule ? Non un bain de pieds

Millau corinne eau

Seule...

Millau groupe

...ou en groupe

 

Les résultats :

La Course Eiffage du Viaduc de Millau

746e Adam Cantrelle en 1h 58:14 (11,90 km/h) – 1518e Frédéric Crespel en 2h 07:43 – 1814e Eric Paute en 2h 10:30 – 2061e Jean-Luc Mancho en 2h 12:53 – 2564e Gilles Albaz en 2h 16:59 – 4873e Nathalie Hourtané en 2h 34:32 - 5299e Véronique Monblanc en 2h 38:02 – 7232e Emilie Cantrelle en 2h 57:30 – 7328 Eliane Batisse en 2h 59:18 – 7330e Françoise Roca en 2h 59:20 – 8022e Corinne Delpeyroux  en 3h 10:00.

Sylvie Rousse ne figure pas dans le classement officiel mais elle a fini sur les talons de Nathalie Hourtané

UNE SORTIE BUCOLIQUE REUSSIE

Même si le temps alterne belles journées et jours maussades, une vingtaine de marcheurs nordiques ont profité d'un récent beau dimanche pour aller à la découverte des sentiers de la commune de Vacquiers. Voici le résumé fourni par Odile R.

20180506 111425

Pierre R. et Nathalie A. aux avant-postes (photos fournies par Odile R.)

"Temps magnifique, ambiance chaleureuse et voilà un parcours de près de 12 km avalé comme qui rigole. Que du bonheur ! Le rythme a été soutenu comme en témoignent les échos de courbatures notamment au niveau de muscles dont certains ignoraient jusqu'à l'existence. Mais bon, il fallait bien forcer un peu pour mériter l'auberge espagnole qui a suivi".

20180506 141817

Mais les autres suivent d'un bon pas

Et pour évoquer ce moment de convivialité, Odile a ajouté: "Encore une fois, à ce sujet, tout le monde a été parfait tant sur l'élaboration des plats plus succulents les uns que les autres qu'à la façon dont nous y avons fait honneur".

20180506 123303

Et voilà comment joindre l'agréable... à l'agréable ?

 

 

A DEUX C'EST MIEUX !

Une DDX – vous savez celle qui a fini le Marathon de New York 2017 ! – a pris part au Trail des Trois rocs à Saint-Antonin Noble val. Cette année, le format de ce trail de 48 km et 2200 m de dénivelé positif était une participation en duo.

Img 0181 1

Soudées et souriantes (photos fournies par Rachel B.)

Rachel B., puisque c’est d’elle qu’il s’agit, s’est « embarquée dans cette aventure en compagnie de (sa) copine de trail, Claire ». « On part à deux, on finit à deux », a-t-elle ajouté.

Voici son récit : « Un joli moment de partage et de grimpette: la montée de ouf au 40ème kilomètre a tenu toutes ses promesses. Les deux pipelettes que nous sommes ont un peu fatigué les messieurs qui nous suivaient... On ne se refait pas ! Ma copine, entraînée au trail m'a bien aidée », a écrit Rachel en remerciant sa compagne d’aventure.

Img 0184 1

Toujours unies mais un peu plus entamées

Cerise sur le gâteau, nous sommes montées sur la troisième place du podium... 3ème équipe féminine sur cinq, dont une qui n'a pas fini... Une petite blague ! ».

Trail des 3 rocs

Et le podium pour ces dames !

Le résultat

Trail des Trois Rocs à Saint-Antonin Noble val: 59e Missionimpossible (Rachel Barral et Claire Guchens) en 3h 04:32.

 

LES MARCHEURS ENCORE EN ACTION

Le 22 avril, six marcheurs se sont lancés sur le trail très vallonné (305 m de denivelé) de Tauriac, au nord-est de Villemur-sur-Tarn.

20180505 220820 1

Belle brochette de marcheurs (photos fournies par Odile R.)

Pour cette 4e édition de cette épreuve, les marcheurs nordiques de cette épreuve « intimiste » (49 participants avec quasi-parité) avaient choisi le 11 km.

20180505 230839 1

Rui déjà aux avant-postes

« Le temps était de la partie et ils ont pu profiter des jolis paysages même si les montées et les descentes ne leur ont pas laissé beaucoup de répit », a raconté Odile R., l’une des deux femmes DDX présentes au milieu des autres représentants de notre association.

20180505 231100 1

Bon pas pour Odile

Après l’effort, le réconfort, dit le proverbe aussi « la saucisse frites d'après-course a été bien appréciée ».

20180505 231914 1

 

Les résultats  :

Trail de Tauriac:

Classement dames : 9e Odile Roland à 6,85 km/h de moyenne (2e de sa catégorie) – 16e Nathalie Augade à 6,43 km/h (6e de sa catégorie)

Classement messieurs : 5e Rui Das Vinhas à 7,99 km/h (2e de sa catégorie) – 8e Joël Lauzu 8ème à 7,58 km/h (3e de sa catégorie) – 9e Patrice Conquet à 7,44 km/h – 22e Patrice Lloret à 6,56 km/h.

PAS DE PLUIE MAIS DU VENT A ALBI

Pendant que coureurs et marcheurs nordiques des DDX s’adonnaient à leur sport préféré… sous la pluie, d’autres coureurs étaient présents au semi-marathon d’Albi balayé par un fort vent.

20180429 semi albi 1

Sourire avant le départ (selfie de Frédéric C.)

Frédéric C. a été le plus rapide avec un temps légèrement supérieur à l’heure et demie. Véronique M., sa compagne, a fait un peu plus de deux heures, suivie de Nadège L. et Karine F.

Seule fausse note, Alzira, qui avait dû stopper l’entraînement il y a quelques mois, a abandonné au 15e kilomètre en raison d’une blessure. Dommage et bon rétablissement !

20180429 semi albi 2

Sourires même après l'arrivée

Les résultats

Semi-marathon d’Albi :

171e Frédéric Crespel en 1h 36:27 – 677e Véronique Monblanc en 2h 01:11 – 699e Nadège Laruelle en 2h 03:15 - 721e Karine Fourage en 2h 06:01.

ILS ONT VU LE VENTOUX !

Il y a quelques week-ends, deux DDX ont participé à la Foulée de la Gau Galine, un trail près d’Aix-en-Provence qui leur a permis d’admirer le mont Ventoux, célèbre pour les ascensions du Tour de France cycliste.

Pour Emilie C., qui a rejoint les débutants il y a deux mois, c’était son premier trail : 12 km avec 450 m de dénivelé. Et elle l’a terminé !

Certes elle était loin derrière son compagnon, Adam C. – vous savez l’initiateur du Trail des Dingos que nous organiserons cette année le 2 septembre ! -, mais son temps est tout à fait honorable. A tel point qu’Adam, 31e de l’épreuve et parti prendre sa douche, ne l’a même pas vue arriver.

Les résultats

Foulée de la Gau Galine :

31e Adam Cantrelle en 1h 00:29 – 198e Emilie Cantrelle en 1h 32:57.

UNE RAPIDE SORTIE BALMEAIRE

Le jeu de mots est un peu délicat, mais plusieurs coureurs des Dingos de Xeraco ont célébré la Fête du travail en étant au départ des 10 km de Balma. Le temps était plutôt agréable et légèrement frais pour cette course agrémentée de longues lignes droites, de quoi réaliser un bon chrono.

Et Olivier D. en a profité pour terminer en moins de quarante minutes, un objectif qu’il s’est fixé depuis plusieurs mois. Avec 39:55, il figure même dans les 125 premiers d’une épreuve qui a regroupé 994 arrivants.

20180501 10 km balma ph emmanuel 1

Même avec un ciel menaçant, ils sont là les DDX (photo fournie par Emmanuel D.)

Parmi eux, tous les DDX présents au départ sont parvenus à largement finir en moins d’une heure. Bravo donc à Frédéric C., Emmanuel D., Céline M., Jean-Pierre C., Marion R. et Jean-Pierre R., qui avait offert des dossards gratuits aux membres de notre association.

Les résultats

10 km de Balma :

121e Olivier Dupart en 39:55 – 187e Frédéric Crespel en 41:56 – 203e Emmanuel Dudognon en 42:15 – 251e Céline Machado en 43:22 - 454e Jean-Pierre Chataigner en 48:31 – 615e Jean-Pierre Ratier en 52:45 – 691e Marion Ratier en 55:11.

 

CAP SUR LE BASSIN !

Ils ont profité d'un peu d'accalmie dans la pluie pour s'évader vers le Bassin d'Arcachon en participant au semi-marathon du Cap-Ferret.

Cap ferret les 4 ddx1

Total bleu ciel sur le bassin d'Arcachon (photos Michel B.)

Habillés du bleu ciel et rose DDX - un peu à l'image de la mode du Cap-Ferret -, quatre coureurs ont profité d'un parcours agréable dans les chemins bordant le bassin d'Arcachon. "Parfois on entendait l'Océan", a noté Chantal B., qui, pour une fois, s'était lancée sans trop de pression.

"Heureusement que Nathalie m'a soutenue", s'est réjouie Eliane B., qui a été accompagnée jusqu'au bout de cette épreuve. A l'inverse de Jean-François B., qui, touché à un genou, a été contraint de laisser partir son épouse.

Cap ferret les 4 ddx2

Il est à l'envers ton maillot, Jean-François !

En tout cas, tous ont fini et se sont très bien comportés. De quoi profiter pleinement du paysage marin et d'un bon moment d'amitié et de sport.

Les résultats

Semi-marathon de Lège-Cap Ferret

982e Eliane Batisse en 2h 07:20 - 984e Nathalie Hourtané en 2h 07:20 - 1121e Chantal Boche en 2h13:41 - 1222e Jean-François Boche en 2h 21:29.

IL FALLAIT ETRE MOTIVE !

Grisaille, froid et pluie incessante ont été au rendez-vous de l’Edition 2018 du Trial Entre Save et Galop, qui s’est tenu le 8 avril à Saint Paul sur Save.

Img 0605

Il est passé où Rui ? (photos fournies par Odile R.)

Ces conditions peu favorables à une virée bucolique n’ont néanmoins par refreiné les ardeurs des cinq DDX inscrits à la course de marche nordique, longue de 8,8 km.

Marche nordique 2018

Le bleu ciel des DDX est aux avant-postes

Un grand bravo à Rui et Joël qui ont terminé dans un mouchoir de poche et ont été départagés par la photo-finish.

Img 0602

Rui (en bleu) et Joël (en noir) sur le podium

Après avoir été arrosés durant la compétition, nos joyeux DDX se sont réchauffés autour d'un tajine offert sous la tente.

Img 0588

Là, ils sont tous les cinq réunis

Les résultats :

Entre Save et Galop (78 participants - 52 femmes et 26 hommes).

Classement hommes : 2e Ruy Das Vinhas à 8,38 km/h (1er de sa catégorie) - 3e Joël Lauzu à 8,38km/h (2e de sa catégorie) – 7e Patrice Conquet à 7,97km/h (5e de sa catégorie) – 21e Patrice Lloret à 6,94km/h (12e de sa catégorie)

Classement dames : 9e Nathalie Augade à 6,77 km/h (5e de sa catégorie)

 

 

TOULOUSE, COLOMIERS OU LES LANDES, LES DDX Y ETAIENT

La pluie qui a arrosé le Sud-Ouest ce week-end n’a pas anéanti les ardeurs des coureurs de l’association. Qu’ils (elles) se soient déplacé(e)s à Toulouse pour l’Odyssea, Colomiers pour le 10 km ou dans les Landes pour la Paren’dix, ils ont littéralement mouillé le maillot.

Rachel B. - vous savez la marathonienne de New York – et Jean-Luc C. avaient opté pour l’Odyssea et pour la bonne cause : la lutte contre le cancer du sein. « Nous faisions partie d’une équipe de 75 personnes réunies autour d’une amie malade », a confié Rachel.

Img 3894

Trempés mais heureux Rachel et Jean-Luc (selfie de Rachel)

« Nous avons fait une petite balade de 10 km, sous une pluie battante mais dans la plus grande joie », a-t-elle poursuivi en estimant « peu importait le chrono, c’était avant tout la course du cœur ». Cela ne les a pas empêchés de terminer l’épreuve en moins de 53 minutes.

A Colomiers, ils étaient quatre DDX inscrits sur le 10 km du semi-marathon de Colomiers. Frédéric C. a été le plus rapide de la bande des quatre et devancé Boryce de moins de cinquante secondes. Jean-Pierre C. et John B. ont complété le tableau des DDX parmi les 326 arrivants.

Colomiers frederic

Frédéric humide et concentré (photos Runningmag)

Colomiers boryce

Il fallait du mental par cette pluie, Boryce

Colomiers jean pierre

Jean-Pierre défend les couleurs des DDX

Plus loin de Bruguières, à Parentis-en-Born, ce sont trois membres de notre association qui ont essuyé une pluie constante pour être présents sur le 5 km et le 10 km particulièrement plats, de quoi changer avec les parcours vallonnés concoctés par nos coaches ces dernières semaines.

20180407 191946

Gilles fortement escorté par Justine et Jonathan (photo William Benhamou)

Justine R. et Nicole R. ont réussi la gageure de finir premières de leurs catégories (Seniors pour l’une, Master 3 pour l’autre) sur le 5 km quand Gilles R. s’est contenté d’une deuxième place des Master 3. Il est vrai que ces trois DDX étaient coachés par un certain Jonathan B., connu des Dingos. Et puis, ils ont reçu les encouragements de deux marcheurs de l'association, Frédéric et Nathalie Bouyxou. Ces derniers avaient bravé la pluie ininterrompue pour apporter leur soutien à des amis et donc... à des DDX.

 

Les résultats

Odyssea Toulouse :

10 km : 140e Rachel Barral en 52:14 – 157e Jean-Luc Chabosi en 52:59.

 

Semi-marathon de Colomiers :

10 km : 60e Frédéric Crespel en 42:39 – 74e Boryce Pérate en 43:24 – 127e Jean-Pierre Chataigner en 48:04 – 259e John Barel en 57:41.

 

Paren’dix de Parentis-en-Born :

5 km : 23e Justine Ramel en 25:48 (4e féminine et 1re Senior) – 54e Nicole Ramel en 31:32 (1er M3F)

10 km : 130e Gilles Ramel en 50:48 (2e M3M).

 

ILS MARCHENT VRAIMENT TRES VITE !

Avertis par Erwan C., rares ont été les marcheurs de l’association à prendre part à cette épreuve organisée par NordicA’632 à Fonsorbes. Cependant, Rui D.V et Joël L. ont choisi de s’inscrire sur le 10 km chronométré mais sans Chrono-start dont « un pointage à l’arrivée curieux », a précisé le premier nommé.

Malgré cela, « le parcours était sympa autour des lacs et tout plat. La course (ou plutôt la marche nordique) s’est bien passée seul manquait un rayon de soleil pour la rendre agréable », a-t-il poursuivi.

Fonsorbes marche

Joël (gauche) et Rui (avec le maillot des DDX), ravis de leur performance (photo fournie par Odile R.)

Les deux DDX ont fait une partie de l’épreuve en compagnie de Philippe Bigot, vainqueur du Challent Occitanie Marche Nordique 2017. Excusez du peu !

Au final, Rui termine 5e et premier vétéran 1 à seulement quatre minutes et demie du vainqueur. Joël se classe deux rangs derrière et finit deuxième vétéran 1.

De quoi être fiers de ces marcheurs toujours en quête de belles performances.

 

Les résultats :

Marche nordique à Fonsorbes :

10 km : 5e Rui Das Vinhas en 1h 13:05 (moyenne horaire : 8,21 km) – 7e Joël Lauzu en 1h 13 :47 (moyenne horaire : 8,13 km)

 

Y'A PAQUES LES OEUFS !

Le week-end pascal (ou même avant) a permis à certains de défendre fièrement les couleurs des DDX.

Certains, comme Pierre M., ont continué de « s’essayer » au trail, d’autres, tels Olivier M. et Bruno F., ont préféré varier les plaisirs en prenant part à un duathlon. Il est vrai que ces deux derniers sont également sociétaires du Bruguières Vélo Club, chers à nos amis Philippe C. et Nicolas A.

A Muret, donc, Olivier et Bruno ont fait mieux que figurer sur une épreuve de 27,5 km (5 km en course à pied, 20 km à vélo, 2,5 km en course). Le premier nommé a réussi à finir l’épreuve en juste un peu plus d’une heure, quand le second a réussi à faire mieux qu’une heure et demie.

Duathlon muret

Bruno et Olivier prêts pour le duathlon (selfie d'Olivier)

Plus loin de nos terres mais en Occitanie tout de même, Pierre M. s’est inscrit au Trail de l’argent double à Caunes-Minervois (Aude). «Je continue mon apprentissage dans ce type de course avec du dénivelé positif supérieur à 1000m. Cela s'est beaucoup mieux passé que précédemment : pas de crampes, pas trop de baisse de rythme, mais les montées sont toujours rudes ! », a conclu ce discret DDX.

Caunes minervois

Malgré les jambes lourdes, Pierre garde le sourire (photo organisateurs)

Pour info : au lieu d’une distance de 26 km avec 1 232 m de D+, il a fallu parcourir 27,4 km avec un dénivelé positif de 1 490 m. Courageux !!!

 

Les résultats :

Duathlon de Muret (279 participants):

 

61e Olivier Miché en 1h 00 :28 (6e SE4M) – moyenne horaire 27,29 km

251e Bruno Fiévez en 1h 20 :45 (1er VE4M) – moyenne horaire 20,44 km

 

Trail de l’Argent double à Caunes-Minervos (80 inscrits)

48e Pierre Marty en 3h 37.

ILS ONT PATAUGE DANS LA GADOUE

Peut-être vous souvenez-vous de la chanson de Serge Gainsbourg interprétée par Petula Clark puis Jane Birkin. Elle disait notamment « Faudrait des bottes de caoutchouc pour pataguer dans la gadoue, la gadoue, la gadoue, la gadoue, hou la gadoue, la gadoue… ».

1 avantlacourse

Les quatre Mousquetaires de la marche (photos fournies par Odile R.)

Eh bien quatre Dingos l’ont connu cette gadoue ce dimanche près de Lavaur !

Ils participaient au Monta Davala Bastidien près de Lavaur, une course du Challenge Occitanie Marche Nordique : 14 km et 405 m de dénivelé positif.

2 1 ruidansle ruisseau 1

Elle est à quelle température, Rui ?

« Sur un magnifique parcours varié avec beaucoup de belles montées très raides et des descentes bien pentues, les bâtons ont été d'un grand secours pour accompagner les nombreuses glissades sur le terrain bien détrempé », a raconté Odile, l’une des animatrice de ce sport qui regroupe près de 70 personnes au sein de notre association.

2 2 joeldansleruisseau 1

Le geste auguste de Joël

2 3 patricedansleruisseau 1

Malgré l'eau fraîche, Patrice garde le sourire

2 4 odiledansleruisseau 1

Un bon bain de pieds, ça décongestionne les chevilles !

« Le passage dans le ruisseau à contre-courant avec de l'eau jusqu'aux genoux en a surpris plus d'un », a-t-elle ajouté tout en insistant : « Ils ont défendu haut et fort les couleurs des DDX », les hommes réalisant un tir groupé dans les dix premiers (6e, 7e et 8e).

4 apreslacourse

Unis jusqu'aux pieds !

5 lepodiumavecrui

Belle performance pour Rui (en noir au milieu)

Les résultats :

Monta Davala Bastidien (59 participants - 28 femmes et 31 hommes.

Classement hommes : 6e Rui Das Vinhas à 7,24 km/h (1er de sa catégorie) - 7e Joël Lauzu

à 7,11 km/h (2e de sa catégorie) – 8e Patrice Conquet à 6,97 km/h (5e de sa catégorie)

Classement dames : 10e Odile Roland à 6,16 km/h

ILS MARCHENT, ELLE COURT

Chaque dimanche matin, à l’initiative de Pierre et Odile R., les marcheurs se lancent sur les chemins et sentiers de Bruguières et ses environs. Parfois quelques petites surprises « agrémentent » leurs sorties. Mais ce dimanche la sortie a été « tranquille », a commenté le couple. « Pas du chute, pas de marcheur égaré ........pépère quoi ! »

Photo2 marche 18032018

Les marcheurs au Belvédère (photos fournies par Pierre R.)

« Juste un petit peu de grêle en fin de parcours, histoire de rigoler », pour une sortie de 11,3  km à 6,2 km/h. C'est quand même assez moyen comme  moyenne ...au vu de la qualité du groupe », ont plaisanté les animateurs de la marche nordique qui ont estimé que c’était plutôt « Peux mieux faire ! » malgré tous les encouragements du coach.

Celui-ci a profité de l’occasion pour commenter l’entraînement de mercredi qu’il a qualifié de « Super » avec un soupçon de taquinerie. « C'est Akram qui a proposé le parcours. - c'est à lui qu'il faut adresser vos réclamations –et au lieu des cinq kilomètres proposés, ce sont sept kilomètres que les marcheurs ont parcourus. Depuis qu'il a des bâtons de course, il est vraiment TOP LEVEL ».

Photo1 marche 18032018

La joie au Belvédère

En tout cas, malgré ce trajet un peu allongé, « tout le monde était bien motivé et malgré la longue côte de Saint-Sauveur à la tombée de la nuit, ça n'a pas trainé. Les premiers, qui avaient des fourmis dans les jambes, et particulièrement Florent, ont bouclé la distance à 6.9 km/h de moyenne avec des pointes à 8,8 km ».

 

De son côté, Justine R. a voulu suivre la trace de Frédéric C. et Véronique M., qui s’étaient inscrits l’an dernier sur cette même épreuve : le semi-marathon nocturne de Bordeaux.

Img 1436

Ju et So sont bien soutenues par leurs supporteurs (photo Jonathan B.)

Accompagnée par son compagnon, Jonathan B., un ex-DDX – vous savez, celui qui vous a proposé de participer prochainement à un boot-camp ! -, et de son amie Sophie, Justine a été obligée de se frayer un chemin parmi les 11.500 coureurs ayant opté pour le 21,2 km.

Img 1438

Médaillées, les filles !

Malgré cela et sous un crachin très… bordelais, la DDX a réussi à battre son record personnel sur la distance en deux heures et trois minutes. « Elle a franchi un cap », a dit d’elle Jonathan, coach sportif professionnel.

Img 1447

Ils voyagent les buffs des DDX !

 

Le résultat :

Semi-marathon nocturne de Bordeaux : 7067e Justine Ramel en 2h 03:25.

 

ILS ONT PRIS DE LA HAUTEUR

Il y a peu deux DDX amoureux des cimes ont pris part au Grand Raid des Pyrénées Hiver (GRPH) en s’inscrivant, il est vrai, sur la plus courte des distances, le 10 km. Dix kilomètres, certes, mais avec 700 m de dénivelé positif.

Img 20180318 092259

Adam et Jean-Pierre, soudés et souriants (photos fournies par Jean-Pierre R.)

« Nous sommes partis sous la neige à 7h30 pour monter directement par les pistes en haut de la station du Pla-d’Adet», a confié Adam, notre passionné des trails et initiateur du Trail des Dingos.

20180318 093607

La tête (et les pieds) dans les nuages

Puis, les coureurs, dont Jean-Pierre R., qui avait essayé « d’embarquer » d’autres Dingos, sont redescendus vers Espiaube « sur les fesses » avant de revenir à leur point de départ. « Ce fut une bonne partie de rigolade », a poursuivi Adam en notant que le temps s’était éclairci sur la fin de la course qu’ont conclue 326 coureurs.

Img 20180318 115132

Une garbure bien méritée pour Adam

« Après l’effort, le réconfort » dit une célèbre maxime, c’est pourquoi les deux compères, qui ont connu un « très beau moment de partage » ou un « moment d’exception » pendant ce week-end pyrénéen, ont profité du « super-repas » d’après course.

Les résultats :

Grand Raid des Pyrénées Hiver :

10 km : 36e Adam Cantrelle en 1h 23 :34 (6e V1H) – 167e Jean-Pierre Ratier en 1h 46 :59.

DES DDX FORGERONS

"C’est en forgeant…", inutile de vous rappeler le proverbe. En tout cas de la constance, il leur en a fallu à ces cinq DDX présents au Trail des Forgerons, à Saint-Juery, à quelques encâblures d’Albi.

Forgerons groupe

Ils sont quatre sur cinq. Seule manque Patricia (photos Valérie V.D)

Fabien P.  et Damien V.D. avaient choisi le 30 km, un parcours sur le GR36 avec au programme un dénivelé positif de 1000 m environ.

Forgerons damien

Respectueux du code de la route, Damien

Avec un long passage le long du Tarn et quelques gouttes de pluie, le premier a réussi à passer sous la barre des trois heures et terminé 24e. Quant au second, il a pris une place parmi les 100 premiers (95e).

Moins gourmands mais en jambes, Fabrice L. et Pierre M. avaient opté pour le 14,5 km, l’occasion pour ces deux-là de tester leur vitesse. Le plus rapide a été Fabrice qui a bouclé la distance en une heure 20 et quelques secondes. Dans la même minute, Pierre terminait juste après le 100e concurrent.

Forgerons fabrice

Fabrice devance de peu...

Forgerons pierre

... Pierre, qui s'accroche.

Quant à Patricia V., seule femme DDX, elle s’était inscrite sur la Forgeronnette, une épreuve de 8 km. Elle a tiré son épingle du jeu avec un peu plus d’une heure.

Forgerons patricia

Pourquoi cacher le maillot des DDX, Patricia ?

Les résultats

30 km : 24e Fabien Pons en 2h 51:10 – 95e Damien Van Damme en 3h 24:50.

14,5 km : 87e Fabrice Laporte en 1h 20:07 – 104e Pierre Marty en 1h 20:53.

8 km (La Forgeronnette) : 61e Patricia Valette en 1h 01:56.

LA BANDE DES QUATRE SOUS LES QUATRE

Ce titre doit vous paraître très obscur. En fait, il est très simple : quatre DDX étaient inscrits au marathon de Barcelone et tous ont terminé sous les quatre heures.

Le temps était tout à fait agréable et le tracé à travers la capitale catalane l’était tout autant avec un nombreux public sur les larges avenues.

Image1 5

Pas très fashion cette tenue, Erwan, Emmanuel et Julien ! (photos fournies par Julien)

Même si Julien D. était quelque peu déçu de sa performance, les résultats d’ensemble ont été plutôt corrects.

Yohann G. s’était fixé de passer sous la barre des 3h 20, eh bien, il a réussi à dépasser son objectif : moins de trois heures et quart.

Marathon barcelone yohann

Yohann, très encouragé, file vers son objectif (photo organisateurs)

De son côté, Emmanuel D., plutôt habitué l’an dernier aux courtes distances (10 ou semi-marathon), il a établi un temps tout à fait honorable.

Quant à Erwan C., déjà plusieurs fois marathonien, il avait décidé d’accompagner Julien. Mission accomplie en moins de quatre heures. Chapeau bas !

Image3

Ne vous fiez pas à la photo, le petit jeune n'a pas couru tout le marathon. Erwan et Julien l'ont fait, eux ! (à gauche)

Les résultats

Marathon de Barcelone :

1229e Yohann Gomes en 3h 14:48 – 3370e Emmanuel Dudognon en 3h 36:19 – 6579e Julien Daumont en 3h 59:11 – 6581e Erwan Cornec en 3h 59:11.

LES DDX SE SENTENT POUSSER LES AILES

Le printemps approche et les DDX, qui se sentent pousser les ailes, montrent un peu plus le bout de leur nez lors des courses, qu’il s’agisse de 10 km, de semi-marathon ou de distances bien plus longues.

Commençons par le plus courageux.

Img 20180303 121946037

Maxime au Pic de Nore (photo fourni pour lui)

Maxime P. a chaussé les trails et s’est équipé de bâtons pour participer récemment au Black Mountain Trail (pour ne pas dire simplement le Trail de la Montagne noire, près de Mazamet (Tarn).

Black mountain chemin enneige

La neige le long des chemins (photo Maxime P.)

« Les conditions météo étaient très favorables cette année pour profiterde ce beau parcours agrémenté de torrents et de cascades jusqu’au mythique Pic de Nore », a commenté le discret DDX adhérent depuis la rentrée, qui a participé à la « Coupe Cambo », un 55 km avec 3600 m de dénivelé positif.

Black mountain maxime podium

Very good finisher (photo fournie par Maxime)

« Je me suis rapproché de nos amis de la marche nordique puisque j’ai fait ma première course avec bâtons et… j’ai adoré », a-t-il précisé. Avec 8 heures 24 minutes, Maxime a terminé à la 74e place de cette rude épreuve au cours de laquelle il a côtoyé un peu de neige.

Plus près de nous, certain(e)s se sont alignés sur les semi-marathon et 10 km de Blagnac.

Ils étaient une petite dizaine de Dingos à avoir choisi cette compétition qui s’est déroulée par un temps clair et juste un peu de vent.

Sur le semi, c’est notre DDX d’honneur, Jérôme Bellanca qui a réussi le meilleur classement (6e) mais il ne semblait pas ravi à l’arrivée.

Blagnac frederic

Frédéric C. en plein sprin (photo Runningmag)

Derrière lui, Frédéric C. a été le plus rapide (245e) devant Céline M. (257e), qui, quoique DDX, court désormais sous les couleurs du Stade toulousain.

Blagnac antoine

Belle perf', Antoine ! (photo fournie par Antoine)

Blagnac francoise arrivee

Françoise arrive main dans la main avec un ami (photo fournie par Antoine)

Trois autres coureurs (Antoine T., Jean-Marc T. et Françoise R., qui accompagnait un de ses amis) ont complété le tableau sur la plus longue distance.

Blagnac jean marc

Jean-Marc de retour sur les compétitions (photo Runningmag)

Peu de DDX avaient retenu le 10 km de Blagnac sur leur calendrier. Olivier M. a bouclé la distance en 36:37 ( !) pour se classer 34e. Boryce P. et Vincent B. étaient les autres coureurs de notre association au départ et à l’arrivée de cette distance.

Blagnac olivier

Olivier le bolide

Blagnac boryce

Il s'est accroché le Boryce !

Les résultats

Black Mountain Trail :

La Coupe Cambo (55 km, 3600 m D+) : 74e Maxime Pascal en 8h 24.

Semi de Blagnac : 6e Jérôme Bellanca en 1h 14:15 – 245e Frédéric Crespel en 1h 40:09 – 257e Céline Machado en 1h 40:34 – 792e Antoine Totaro en 2h 07:56 – 956e Jean-Marc Touron en 2h 26:04 – 1021e Françoise Roca en 2h 27: 21.

10 km de Blagnac : 34e Olivier Miché en 36:37 – 202e Boryce Pérate en 43:39 – 1020e Vincent Belhassen en 1h 03:45.

 

TECHNIQUES CES MARCHEURS NORDIQUES

Techniques ces marcheurs nordiques !

Si nous parlons beaucoup des coureurs, qui participent à de nombreuses épreuves parfois techniques, la technique est souvent l’atout de la progression des adeptes de la marche nordique pilotée aux DDX par le couple Pierre et Odile R.

4mars2018 1

"Le planté de bâton, Monsieur Dusse" (photos Pascale B.)

Outre les séances d’entraînement du mercredi soir, les Roland (et pourquoi pas les citer ?) se proposent de faire découvrir des parcours non loin de Bruguières et souvent en permettant aux marcheurs d’acquérir un peu plus de technique, donc de vitesse.

4mars2018 3

Ne jamais couper la tête sur les photos

Lors de la sortie du 4 mars, « la fiche technique » du parcours de 10,730 km indiquait :

  • Durée : 1h 37 :23.
  • Vitesse moyenne : 6,6 km (maxi : 7,8 km/h ?!!!)
  • Charge d’entraînement : exigeant
  • Dénivelé : 85 m de descente
  • Calories dépensées : 763
  • Pourcentage de graisse des calories : 44%.

Le parcours concocté menait les marcheurs de Bruguières (depuis le traditionnel point de rendez-vous) à Gratentour avec un véritable tour de ville avant retour au point de départ.

4mars2018 2

Sages comme des images

Et certains diront que ce n’est pas la marche nordique n’est pas un sport à part entière !

ON NE NOUS DIT PAS TOUT !

Pour certains DDX, on a l'impression que c'est "pour vivre heureux, vivons cachés", comme dit la maxime de Florian.

Eh bien, malgré cela, grâce à l'écoute d'autres compère de l'association, nous avons pu débusquer la présence de quelques Dingos sur des épreuves de course notamment, ces dernières semaines.

Forest trail philippe cindric

Arrivée "triomphale ?" de Philippe Ci. (photos Runningmag)

C'était le cas pour le Forest Trail, dont nous avons raconté les péripéties il y a peu. Ainsi, Philippe Ci. et Sébastien Pe. étaient au départ... et à l'arrivée de l'épreuve intitulée "La Comète", soit douze kilomètres près de la forêt de Bouconne. Le premier nommé a réussi une sacré perf' en terminant 17e (4e de sa catégorie d'âge), le second 54e sur une course regroupant 314 arrivants.

Forest trail sebastien pelizzari

Un peu boueuse ta tenue, Sébastien (à gauche)

Et sur "La Météore" (25 km), Damien V.D. a terminé dans le premier quart des arrivants en se classant 124e.

Forest trail damien van damme

Il brille, le Damien !

A Gruissan (Aude), pour le Phoebus Trail auquel avait participé Nathalie H., notre discret DDX Fabien P. a réussi à se hisser dans les 250 premiers de cette épreuve de près de 50 km passant par le massif de La Clape.

Enfin, et plus près de nous dans le temps, trois DDX, dont notre Dingo d'honneur Jérôme Bellanca, ont terminé le Tara Muret Trail long de 23 km. Emmanuel D., le plus rapide, s'est classé 32e quand Eric Pi. a pris le 226e rang.

Tara muret trail emmanuel

Emmanuel porte haut les couleurs des DDX

Tara muret trail eric

Elle est loin l'arrivée ?

Aussi, pour éviter que le blog des Dingos de Xeraco ne soit en retard sur l'information, n'hésitez pas à nous alerter sur vos participations à des courses ou des marches nordiques en utilisant les messageries à votre disposition.

Les résultats:

Forest Trail :

La Météore (23km): 124e Damien Van Damme en 1h 58:06.

La Comète (12 km): 17e Philippe Cindric en 1h 17:06 - 54e Sébastien Pelizzari en 1h 26:12.

Phoebus Trail de Gruissan:

50 km: 217e Fabien Pons en 6h 18:35.

Tara Muret Trail :

23 km: 2e Jérôme Bellanca en 1h 36:49 - 32e Emmanuel Dudognon en 2h 02:01 - 226e Eric Pitton en 2h 49:59.

 

PLUIE OU VENT: PEU IMPORTE POUR LES DDX

Pour participer à des courses ou à des trails, les DDX font souvent fi des conditions météorologiques. C’est encore le cas lors des entraînements de course à pied ou de marche nordique qui regroupent désormais au moins une petite quarantaine de membres de notre association.

Mais parlons courses…

Récemment, Stéphane Br. a pris part à «La Nébuleuse », une des épreuves du Forest Trail, avec un départ dans la forêt de Bouconne pour un parcours dans les chemins parfois extrêmement boueux de l’Ouest toulousain.

2008 forest trail stephane brabant

Un peu boueux, Stéphane (photo Maud Lagèze, Runningtrail)

Certains passages ont même permis aux concurrents « un bain de pied gratuit ». Il est vrai que la boue a certaines vertus thérapeutiques dans les villes de cure.

D’autres, comme Nathalie H., ont choisi une zone ventée, celle de Gruissan pour participer au Phoebus Trail. « J’ai fait le 12 km, qui nous menait (de cette ville côtière des Pyrénées-Orientales) vers le massif de la Clape ». « C’était une super épreuve et je crois que l’an prochain je m’alignerai sur la plus longue distance (25 km) », a-t-elle reconnu.

Mzhalbqtqoh4jdgh4qz ihun1mhs p1ux25xauqahi6pm3r6fppqpqzsogbjqqenu5 wjqseezh3rzng1jxwnpijo5c8746v87umaupd3hsdluifozbm5xptwf 7ntjxhh4d6ca0c4o w477 h318 no

Nathalie, toujours aussi souriante (photo organisateurs)

Les résultats :

Forest Trail :

La Nébuleuse (25 km) : 102e Stéphane Brabant en 2h 49:32.

Phoebus Trail de Gruissan :

12 km : 167e Nathalie Hourtané en 1h 24:48 (5e V2F).

 

DDX, QUI SOMMES-NOUS ?

Créée il y a près de cinq ans à l’initiative de quatre adeptes de la course à pied, l’association Dingos de Xeraco vient de franchir le cap des 200 adhérents avec 203 DDX précisément, parmi lesquels 54 nouveaux venus depuis septembre.

Img 6663

Des coureurs heureux ! (photo Jérémy B.)

Après la course à pied est venue la marche nordique pour le plus grand bonheur des dirigeants de l’association, l’une des plus représentée à Bruguières.

A ce jour, les DDX comptent 127 coureurs de tous niveaux (Experts, Intermédiaires et Débutants), qu’ils (elles) préfèrent la course sur route ou le trail, sur les chemins et les bois parfois boueux de la région. 74 marcheurs, dont un grand contingent de nouvelles têtes, ont renforcé notre effectif et 2 DDX alternent régulièrement course et marche nordique.

20171015 marche groupe

Et des marcheurs contents (photo Odile R.)

Parlons bien, parlons parité

Elle est presque respectée aux Dingos avec une majorité de… femmes (55% contre 45). Une très grande partie du « sexe (dit) faible » est adepte de la marche nordique. Ces dames sont actuellement 54 sur les 74 marcheurs.

Parmi les pratiquants de la course à pied, le pourcentage est quasiment inversé car les hommes sont les plus présents avec 68 coureurs mais le nombre de femmes va croissant (59).

A avant course 11

Mais d’où viennent ces Dingos de Xeraco ?

Si le grand nombre (112) est issu de Bruguières, ville qui nous accueille, l’association regroupe évidemment des habitant(e)s des communes limitrophes comme Gratentour (14), Saint-Sauveur (12), Cépet (9), Lespinasse, Saint-Jory et Saint-Alban (4) ou des villes proches telles que Castelginest et Aucamville (5). Certains DDX viennent même de Toulouse (3) voire de Verdun-sur-Garonne, dans le Tarn-et-Garonne.

 

Comment se prénomment-ils ?

Une improbable statistique sur les prénoms de DDX donnent les résultats suivants : honneur aux dames avec dans l’ordre Nathalie (5), Patricia, Sandrine et Valérie (4), quant aux Céline, Corinne, Danielle, Emilie, Isabelle et Pascale, elles comptent trois représentantes.

Olivier est le prénom le plus représenté (5) chez les hommes. Il devance dans l’ordre Didier, Frédéric et Gilles (4), Eric, Jérôme, Philippe, Pierre et Stéphane (3).

Enfin, les DDX vont de A comme Adam, à… Y comme Yohann.

 

UN DECA BIEN CORSé

La pluie qui a sévi tôt dimanche matin n’a pas "allongé" le Déca d’Escalquens auquel ont participé six DDX lancés vers le Challenge Raphaël Lévy.

Img 0051

Olivier (et ses chaussures jaunes) déjà bien en jambes (photos Runningmag)

Img 0053

Concentré sur sa course, Emmanuel !

Pour cette première course du Challenge, le parcours était agrémenté de trois côtes (une dans le 5e km et deux dans le 10e), mais cela n’a pas empêché nos Dingos de se distinguer. Et la plupart de ces coureurs sont déjà bien lancés pour le Raphaël Lévy et pour y goûter de nouveau le plaisir des podiums.

Img 0060

Il cache son jeu, Frédéric C. (à gauche)

Img 0086

Céline n'a plus le maillot bleu, mais toujours les DDX au coeur

Escalquen11

Quand Olivier (à gauche) encourage Céline (photo fournie par Jean-Marc T.)

Img 0067

Et il s'accroche Boryce !

Img 0136

Facile la côte pour Jean-Pierre C. !

Déca d’Escalquens

Les résultats:

39e Olivier Dupart en 42:01 – 47e Emmanuel Dudognon en 42:40 - 65e Frédéric Crespel en 43:58 – 76e Boryce Pérate en 44:35 – 113e Céline Machado en 46:49 – 158e Jean-Pierre Chataigner en 49:06.

LES DDX SONT RESTES "DE BOUE"

Comme chaque année, le Relais de l'Hers a donné lieu, quand il n'y a pas un vent fort comme l'année dernière, à un passage dans la boue. Et cette année, les coureurs ont été servis avec la pluie de la nuit précédant l'épreuve !

Le groupe 1

Ils sont encore propres (photos Michel B.)

Cela n'a pas empêché les DDX, avec treize coureurs au départ, de rater de peu le podium du classement général de cette course alliant performances individuelle et collective sur un parcours sur route, chemins et passages très boueux voire glissants entre Fonbeauzard et Saint-Alban.

En effet, l’équipe DDX, composée d’Olivier Mi., Jérôme G. et d’un de leurs amis, s’est classée cinquième en un peu plus d’une heure… pour parcourir les 16,5 km (trois tronçons de 5 km et un dernier de 1,6 km couru à trois).

Olivier

Il négocie bien le virage, Olivier

Derrière la lutte a été forte entre les trois autres équipes qui ont terminé en moins de quatre minutes.

Relais women s arrivee

Des Women's en forme

Acharnée même entre l’équipe DDX Women’s (Eliane B., Nathalie H. et Alexandrine P.) et celle intitulée DDmiXte (Florent L., Stéphanie R. et David R.). Alors que ces deux équipes de Dingos se trouvaient sur le parcours commun, la seconde ne voulait pas se faire doubler. Des « pousse-les dans l’Hers ! » ou des « plaque-les ! » ont fusé dans les rires. Une preuve de la volonté de rester devant.

Relais ddmixte

Les DDmiXte sont sur les talons des Women's

Au final, c’est le relais exclusivement féminin qui a pris le dessus pour s’octroyer la deuxième place des M2F et recevoir un joli bouquet pour les féliciter.

Quant à l’équipe DDX-Kagilbis (en référence aux prénoms de ses membres), elle a conclu le palmarès des Dingos de Xeraco.

Relais kagilbis arrivee 1

Les DDX Kagilbis accueillis par les autres DDX... et même Nathalie Pi.

A noter que Pierre-Luc V., au sein d’une équipe réunissant son frère et sa mère (58e), et Justine R., avec deux amis (71e), étaient également présents sur cette épreuve.

Enfin, merci à Michel B. d’avoir, malgré une petite pluie fine, une nouvelle fois joué le rôle du petit reporter, ainsi qu’à Nathalie Pi., Serge P. et Sébastien Pel. d’être venus apporter leurs encouragements.

Relais women s fleurs 1

Un beau bouquet final, n'est-ce pas ?

Les résultats :

Relais de l'Hers (16,5 km): 5e Equipe DDX (Olivier Miché, Jérôme Gaby et leur ami Hassan) en 1h 02:35. – 65e DDX Women’s (Eliane Batisse, Nathalie Hourtané, Alexandrine Pons) en 1h 30:14 – 66e DDmiXte (Florent Lopez, Stéphanie et David Riberot) en 1h 30:28 – 75e DDX Kagilbis (Gilles Ramel, Karine Fourage, Gilles Albaz) en 1h 33 :57).

VRAIMENT GIVRES CES DINGOS

Ils étaient trois Dingos (et un de leur ami), qui n’avaient pas froid aux yeux. Pas rebutés par les températures proches ou inférieures à zéro degré, ils se sont élancés pour la Ronde givrée de Castres (Tarn).

Img 3061

Jean-Pierre C., Serge, leur ami Jean-Christophe et Sébastien (selfie Serge P.)

Pas question pour eux (Jean-Pierre C., Serge P. et Sébastien Pel. et leur compagnon) d’aller au stade Pierre-Antoine voir jouer le Castres Olympique, mais plutôt de découvrir la campagne environnante en faisant des « boucles en marguerite » au départ du Parc des expositions… pour un relais long de 60 km au total.

Img 3063

Fiers ces Dingos !

369 équipes étaient au départ de cette Ronde et nos Dingos « givrés » ont réussi à terminer 264e en 5h 22.

Img 9191

Belle foulée, Serge !

Jolie performance accomplie par un temps « un peu frais », selon Jean-Pierre C., qui a salué « la très bonne organisation » de l’épreuve.

Les résultats :

264e Equipe DDX en 5h 22:07.

1er relais de 15 km, Jean-Pierre Chataigner en 1h 12:43, 2e relais de 10 km, Serge Pons en 51:19, 3e relais de 15 km, Sébastien Pelizzari en 1h 23:51, 4e relais de 18 km, Jean-Christophe Faugères en 1h 50:11. Les deux derniers kilomètres s’effectuant avec les quatre relayeurs.

EN MARCHE VERS L'AQUEDUC

Les distances ne font pas peur aux marcheurs nordiques des Dingos de Xeraco. La preuve, cinq d’entre eux se sont inscrits sur le 11 km marche nordique du Trail de l'Aqueduc près de Cahors (Lot).

40 adeptes de cette activité sportive (21 féminines et 19 hommes) se sont lancés sur le très joli mais néanmoins escarpé parcours de Cours, village proche de Cahors.

20180128 094520 2

Odile, bien escortée par Patrice Ll., Patrice C., Joël et Rui - de gauche à droite - (photo fournie par Odile R.)

Les conditions météorologiques n'étaient pas évidentes avec du froid, de la brume et un terrain assez boueux et glissant. Malgré un dénivelé de 316 m, deux belles côtes, dont une bien longue, à couper les jambes et le souffle, quelques belles glissades et de jolies chutes dans les descentes, les DDX, quatre hommes et une femme, se sont illustrés.

Ainsi sur cette première épreuve du Challenge Occitanie de marche nordique, Rui D.V. s’est glissé dans le cinq majeur (5e à la moyenne de 7,27 km/h) suivi de près par Patrice C. (7e) et Joël L. (8e).

Les résultats :

Trail de l’Aqueduc

11 km marche nordique:

Classement masculin: 5e Rui Das Vinhas (moyenne horaire : 7,27) - 7e Patrice Conquet (6,88 km/h) - 8e Joël Lauzu (6,81 km/h) – 15e Patrice Lloret (6,10 km/h).

Classement féminin: 7e Odile Roland (moyenne horaire : 6,07).

MEME PERDUES, ELLES TERMINENT

Encore une belle et originale expérience qu'ont vécue Karine F. et Natacha L.G., l'un des binômes du Marathon de Toulouse, au trail de Bruniquel, en Tarn-et-Garonne !

20180204 090757

Ils profitent du paysage, Karine, Natacha, Véronique et Jean-Luc (selfie de Natacha)

 

Engagées sur cette épreuve avec deux autres DDX, Véronique M. et Jean-Luc Ma., les deux comparses ont connu quelques galères que Natacha nous raconte avec un certain humour.

Thumbnail 20180204 94832

Sur les lieux du tournage du film "Le vieux fusil" (photo Natacha LG)

 

"Nous sommes partis à quatre pour un trail (eh oui, Adam, sors de ce corps !!!) et Karine dirait que c'était une belle balade avec de beaux paysage, accompagnée de bains de boue et d'un beau reportage photo", c'est par ces mots qu'elle entame son récit.

"Après quelques crampes pour Karine au démarrage, nous avons vite été larguées par tous les participants du 12km, mais il était hors de question d'abandonner mon binôme. J'ai moi-même galéré à gérer le parcours", poursuit-elle en reconnaissant qu'elle ne dispsait pas des bonnes chaussures. "Et heureusement d'ailleurs car en raison d'un mauvais balisage, nous avons fini par nous perdre. Nous nous sommes retrouvées un peu seules au monde pendant près de deux heures !!!"

Img 20180205 wa0000

Les bienfaits de la boue pour Natacha et Karine (selfie Natacha LG)

P1040303

Que diable suis-je allée faire dans cette galère ? (photo organisateurs)

Thumbnail 20180204 121537

Autant profiter du paysage, n'est-ce pas Natacha (photo Karine F.)

 

Mais ces péripéties n'ont pas entamé la bonne humeur des deux DDX, qui avaient laissé Véro et Jean-Luc, l'homme aux douze marathons dans les jambes, prendre le large. La première nommée était dans son élément avec les côtes et la boue pour terminer première de sa catégorie d'âge (M2F) et Jean-Luc, deuxième de sa catégorie (M2H). "Heureusement ils ont relevé le niveau des DDX", admet Natacha en sachant qu'il ne fallait plus compter sur Karine et elle.

P1040276

Véronique, très à l'aise dans les chemins boueux... (photo Runningmag)

P1040263

... tout comme Jean-Luc (photo Runningmag)

 

"Nous avons bien rigolé, pris soin de notre peau avec les glissades dans la boue". En témoignent quelques portraits bien réussies.

Concernant les résultats, les deux DDX ont continué sur le même ton: "Ne nous cherchez pas sur la liste des résultats, allez directement dans le bas de la feuille", conclut-elle.

 

Mais ces quare DDX n'étaient pas les seuls à Bruniquel. Ayant eu par « coach Adam » des éloges sur l’environnement très rugueux de ce trail, le vétéran de notre association, Christian D., s’est inscrit sur le 24 km avec un dénivelé positif de 1300 m.

24h trail 2 049

Christian dans le peloton avec son buff rouge et sa lampe frontale (photo Runningmag)

« Malgré une petite contracture au mollet gauche dans la dernière côte, j’ai pu terminer à la 65e place en 3h 29 », a-t-il confié. Une performance qui lui a permis de se classer 2e M3H. Soit un troisième podium pour les DDX !

 

Trail de Bruniquel:

Les résultats

24 km: 65e Christian Devos en 3h 29: (2e M3H)

12 km: 73e Jean-Luc Mancho en 1h 35:57 (2e M2H) - 95e Véronique Monblanc en 1h 45:59 (1re M2F) - 127e Karine Fourage en 2h 27:08 - 128e Natacha Le Goff en 2h 27:08.

 

 

 

 

 

 

DDX, DE JOUR COMME DE NUIT

Certes la plupart des épreuves de course à pied sont disputées de jour, mais quelques trails ou courses sur route se déroulent à la nuit tombée.

C’était le cas ce week-end avec le Décanight d’Albi.où Céline M., qui a « repris du service » sur le Challenge Lévy, s’est inscrite car « des DDX (lui) avaient qu’un trail de nuit, c’était à faire ».

Decanight albi celine

Elle a fière allure, Céline (photo Runningmag)

« Je confirme, c'était juste génial », assure Céline, qui court désormais sous les couleurs du Stade toulousain mais est toujours adhérente de notre association. Au lieu des 16 km prévus au programme, les coureurs ont vu leur parcours réduit de trois kilomètres « en raison du débalisage » entrepris par « quelques indélicats ». Cela ne les a pas empêchés de fouler des chemins boueux, peu éclairés et avec du dénivelé… ce que voulait faire Céline, qui se préparait à des conditions de course « un peu dures ».

En tout cas, cette DDX de Cépet n’en a pas moins terminé 50e et s’est classé 4e féminine et 1re de sa catégorie (M1F).

Le résultat :

Décanight d’Albi : 16 km (revu à 13 km) : 50e Céline Machado en 1h 12:27.

PLUIE ET VENT NE LEUR FONT PAS PEUR

Les conditions climatiques de ce début 2018 ne sont guère favorables, mais cela n'entame l'ardeur des DDX, qu'ils soient coureurs ou marcheurs. Pour preuve, toujours autant (ou presque) de Dingos aux entraînements ou aux différentes sorties.

Certains même sont capables de braver la pluie et le vent qui ont balayé la région toulousaine ces derniers jours pour participer à des compétitions.

Sept d'entre eux ont choisi ce week-end de s'aligner sur Garonna Trail à Gagnac-sur-Garonne et ont réussi de jolies performances sur le 10,5 ou le 20 km.

Sur la plus courte distance, Jérôme G. a réussi à se hisser à la 5e place et parcouru la distance en un peu plus de 42 minutes et s'est classé 2e de M1H.

Dix places derrière, Pierre-Luc V., qui a adhéré cette année aux Dingos de Xeraco, a établi un temps supérieur à 43 minutes. Et c'est Céline M., qui a complété ce trio de tête à la 32e place avec 50 minutes 19 pour terminer 1re Masters 1 féminine.

Sur le 20 km boueux - vous vous en doutez -, c'est Damien VD qui a été le plus rapide DDX (en 1h 56:09) et a devancé Rachel B., vous savez, la marathonienne de New York !, qui a terminé en 2 heures et une minute.

Les résultats:

Garonna Trail (à Gagnac-sur-Garonne):

10,5 km:  5e Jérôme Gaby en 42:29 (2e M1H) - 15e Pierre-Luc Véronèse en 46:21 - 32e Céline Machado en 50:19 (1re M1F) - 73e Philippe Cindric en 56:37;

A noter qu'Alain Van Lommel, notre "intermittent" belge, a fini 92e en 58:13.

20 km: 102e Damien Van Damme en 1h 56:09 - 121e Rachel Barral en 2h 01:38.

DDX MAIS ROIS ET REINES

Nous savons que les fous étaient les personnages que les rois préféraient dans leur entourage car ils ne leur cachaient que peu de choses. A l’inverse des courtisans !

Eh bien, les coureurs de notre association sont vraiment fous voire Dingos.

Img 303

Nathalie H. incognito (photos Runningmag)

Img 0229

Julien, très concentré

Après la vingtaine d’entre eux présents au Trail (boueux et venté) des coteaux à Pechbonnieu, cinq coureurs, équipés de lampes frontales ou pectorales, ont décidé de s’inscrire au Trail nocturne des rois à Villemur-sur-Tarn. Cette épreuve, d’une distance de 15 km, est toujours synonyme de boue, de glissades, etc.

Img 0304

Pendant qu'Eliane B. court...

Img 0583

... Michel B. apporte son aide aux secours

Et dans cet exercice d’équilibriste, c’est Olivier M., qui s’en est le mieux sorti avec une 42e place et un temps de 1h 21:18. Le triathlète a laissé loin derrière lui Julien D. qui est cependant passé sous l'heure et 45 minutes, et un trio de femmes, Isabelle O., Nathalie H. et Eliane B.

Img 0589

Fin de course pour Eliane et Nathalie

Les résultats :

Trail des rois (15 km) :

42e Olivier Miché en 1h 21:18 – 311e Julien Daumont 1h 43:35 – 404e Isabelle Orssaud en 1h 49:08 – 462e Nathalie Hourtané en 1h 56:11 – 463e Eliane Batisse en 1h 56:11.

Par ailleurs, les entraînements ont repris tambour battant avec à chaque fois plus d’une soixantaine de coureurs et marcheurs et souvent plus d’une vingtaine adeptes de chacune de ces disciplines lors des sorties dominicales.

Ddx chaises1

Ne vous inquiétez pas, le mur tiendra bien...

 

Ne vous méprenez pas en regardant les photos ci-dessus et ci-dessous, les DDX n’ont pas décidé, à la fin de leur sortie d’une dizaine de km, de soutenir le mur d’une propriété de Lespinasse. Non, ils se sont soumis de bonne grâce ( ?) à une séance de « chaises » à l’initiative de Jonathan B., ancien DDX et actuel coach sportif. Les cuisses des participants s’en sont souvenus pendant plusieurs jours !

Ddx chaises2

Concentrés pour écouter les conseils de Jonathan (photos Justine R.)