Billets de assoddx

TOULOUSE, COLOMIERS OU LES LANDES, LES DDX Y ETAIENT

La pluie qui a arrosé le Sud-Ouest ce week-end n’a pas anéanti les ardeurs des coureurs de l’association. Qu’ils (elles) se soient déplacé(e)s à Toulouse pour l’Odyssea, Colomiers pour le 10 km ou dans les Landes pour la Paren’dix, ils ont littéralement mouillé le maillot.

Rachel B. - vous savez la marathonienne de New York – et Jean-Luc C. avaient opté pour l’Odyssea et pour la bonne cause : la lutte contre le cancer du sein. « Nous faisions partie d’une équipe de 75 personnes réunies autour d’une amie malade », a confié Rachel.

Img 3894

Trempés mais heureux Rachel et Jean-Luc (selfie de Rachel)

« Nous avons fait une petite balade de 10 km, sous une pluie battante mais dans la plus grande joie », a-t-elle poursuivi en estimant « peu importait le chrono, c’était avant tout la course du cœur ». Cela ne les a pas empêchés de terminer l’épreuve en moins de 53 minutes.

A Colomiers, ils étaient quatre DDX inscrits sur le 10 km du semi-marathon de Colomiers. Frédéric C. a été le plus rapide de la bande des quatre et devancé Boryce de moins de cinquante secondes. Jean-Pierre C. et John B. ont complété le tableau des DDX parmi les 326 arrivants.

Colomiers frederic

Frédéric humide et concentré (photos Runningmag)

Colomiers boryce

Il fallait du mental par cette pluie, Boryce

Colomiers jean pierre

Jean-Pierre défend les couleurs des DDX

Plus loin de Bruguières, à Parentis-en-Born, ce sont trois membres de notre association qui ont essuyé une pluie constante pour être présents sur le 5 km et le 10 km particulièrement plats, de quoi changer avec les parcours vallonnés concoctés par nos coaches ces dernières semaines.

20180407 191946

Gilles fortement escorté par Justine et Jonathan (photo William Benhamou)

Justine R. et Nicole R. ont réussi la gageure de finir premières de leurs catégories (Seniors pour l’une, Master 3 pour l’autre) sur le 5 km quand Gilles R. s’est contenté d’une deuxième place des Master 3. Il est vrai que ces trois DDX étaient coachés par un certain Jonathan B., connu des Dingos. Et puis, ils ont reçu les encouragements de deux marcheurs de l'association, Frédéric et Nathalie Bouyxou. Ces derniers avaient bravé la pluie ininterrompue pour apporter leur soutien à des amis et donc... à des DDX.

 

Les résultats

Odyssea Toulouse :

10 km : 140e Rachel Barral en 52:14 – 157e Jean-Luc Chabosi en 52:59.

 

Semi-marathon de Colomiers :

10 km : 60e Frédéric Crespel en 42:39 – 74e Boryce Pérate en 43:24 – 127e Jean-Pierre Chataigner en 48:04 – 259e John Barel en 57:41.

 

Paren’dix de Parentis-en-Born :

5 km : 23e Justine Ramel en 25:48 (4e féminine et 1re Senior) – 54e Nicole Ramel en 31:32 (1er M3F)

10 km : 130e Gilles Ramel en 50:48 (2e M3M).

 

ILS MARCHENT VRAIMENT TRES VITE !

Avertis par Erwan C., rares ont été les marcheurs de l’association à prendre part à cette épreuve organisée par NordicA’632 à Fonsorbes. Cependant, Rui D.V et Joël L. ont choisi de s’inscrire sur le 10 km chronométré mais sans Chrono-start dont « un pointage à l’arrivée curieux », a précisé le premier nommé.

Malgré cela, « le parcours était sympa autour des lacs et tout plat. La course (ou plutôt la marche nordique) s’est bien passée seul manquait un rayon de soleil pour la rendre agréable », a-t-il poursuivi.

Fonsorbes marche

Joël (gauche) et Rui (avec le maillot des DDX), ravis de leur performance (photo fournie par Odile R.)

Les deux DDX ont fait une partie de l’épreuve en compagnie de Philippe Bigot, vainqueur du Challent Occitanie Marche Nordique 2017. Excusez du peu !

Au final, Rui termine 5e et premier vétéran 1 à seulement quatre minutes et demie du vainqueur. Joël se classe deux rangs derrière et finit deuxième vétéran 1.

De quoi être fiers de ces marcheurs toujours en quête de belles performances.

 

Les résultats :

Marche nordique à Fonsorbes :

10 km : 5e Rui Das Vinhas en 1h 13:05 (moyenne horaire : 8,21 km) – 7e Joël Lauzu en 1h 13 :47 (moyenne horaire : 8,13 km)

 

Y'A PAQUES LES OEUFS !

Le week-end pascal (ou même avant) a permis à certains de défendre fièrement les couleurs des DDX.

Certains, comme Pierre M., ont continué de « s’essayer » au trail, d’autres, tels Olivier M. et Bruno F., ont préféré varier les plaisirs en prenant part à un duathlon. Il est vrai que ces deux derniers sont également sociétaires du Bruguières Vélo Club, chers à nos amis Philippe C. et Nicolas A.

A Muret, donc, Olivier et Bruno ont fait mieux que figurer sur une épreuve de 27,5 km (5 km en course à pied, 20 km à vélo, 2,5 km en course). Le premier nommé a réussi à finir l’épreuve en juste un peu plus d’une heure, quand le second a réussi à faire mieux qu’une heure et demie.

Duathlon muret

Bruno et Olivier prêts pour le duathlon (selfie d'Olivier)

Plus loin de nos terres mais en Occitanie tout de même, Pierre M. s’est inscrit au Trail de l’argent double à Caunes-Minervois (Aude). «Je continue mon apprentissage dans ce type de course avec du dénivelé positif supérieur à 1000m. Cela s'est beaucoup mieux passé que précédemment : pas de crampes, pas trop de baisse de rythme, mais les montées sont toujours rudes ! », a conclu ce discret DDX.

Caunes minervois

Malgré les jambes lourdes, Pierre garde le sourire (photo organisateurs)

Pour info : au lieu d’une distance de 26 km avec 1 232 m de D+, il a fallu parcourir 27,4 km avec un dénivelé positif de 1 490 m. Courageux !!!

 

Les résultats :

Duathlon de Muret (279 participants):

 

61e Olivier Miché en 1h 00 :28 (6e SE4M) – moyenne horaire 27,29 km

251e Bruno Fiévez en 1h 20 :45 (1er VE4M) – moyenne horaire 20,44 km

 

Trail de l’Argent double à Caunes-Minervos (80 inscrits)

48e Pierre Marty en 3h 37.

ILS ONT PATAUGE DANS LA GADOUE

Peut-être vous souvenez-vous de la chanson de Serge Gainsbourg interprétée par Petula Clark puis Jane Birkin. Elle disait notamment « Faudrait des bottes de caoutchouc pour pataguer dans la gadoue, la gadoue, la gadoue, la gadoue, hou la gadoue, la gadoue… ».

1 avantlacourse

Les quatre Mousquetaires de la marche (photos fournies par Odile R.)

Eh bien quatre Dingos l’ont connu cette gadoue ce dimanche près de Lavaur !

Ils participaient au Monta Davala Bastidien près de Lavaur, une course du Challenge Occitanie Marche Nordique : 14 km et 405 m de dénivelé positif.

2 1 ruidansle ruisseau 1

Elle est à quelle température, Rui ?

« Sur un magnifique parcours varié avec beaucoup de belles montées très raides et des descentes bien pentues, les bâtons ont été d'un grand secours pour accompagner les nombreuses glissades sur le terrain bien détrempé », a raconté Odile, l’une des animatrice de ce sport qui regroupe près de 70 personnes au sein de notre association.

2 2 joeldansleruisseau 1

Le geste auguste de Joël

2 3 patricedansleruisseau 1

Malgré l'eau fraîche, Patrice garde le sourire

2 4 odiledansleruisseau 1

Un bon bain de pieds, ça décongestionne les chevilles !

« Le passage dans le ruisseau à contre-courant avec de l'eau jusqu'aux genoux en a surpris plus d'un », a-t-elle ajouté tout en insistant : « Ils ont défendu haut et fort les couleurs des DDX », les hommes réalisant un tir groupé dans les dix premiers (6e, 7e et 8e).

4 apreslacourse

Unis jusqu'aux pieds !

5 lepodiumavecrui

Belle performance pour Rui (en noir au milieu)

Les résultats :

Monta Davala Bastidien (59 participants - 28 femmes et 31 hommes.

Classement hommes : 6e Rui Das Vinhas à 7,24 km/h (1er de sa catégorie) - 7e Joël Lauzu

à 7,11 km/h (2e de sa catégorie) – 8e Patrice Conquet à 6,97 km/h (5e de sa catégorie)

Classement dames : 10e Odile Roland à 6,16 km/h

ILS MARCHENT, ELLE COURT

Chaque dimanche matin, à l’initiative de Pierre et Odile R., les marcheurs se lancent sur les chemins et sentiers de Bruguières et ses environs. Parfois quelques petites surprises « agrémentent » leurs sorties. Mais ce dimanche la sortie a été « tranquille », a commenté le couple. « Pas du chute, pas de marcheur égaré ........pépère quoi ! »

Photo2 marche 18032018

Les marcheurs au Belvédère (photos fournies par Pierre R.)

« Juste un petit peu de grêle en fin de parcours, histoire de rigoler », pour une sortie de 11,3  km à 6,2 km/h. C'est quand même assez moyen comme  moyenne ...au vu de la qualité du groupe », ont plaisanté les animateurs de la marche nordique qui ont estimé que c’était plutôt « Peux mieux faire ! » malgré tous les encouragements du coach.

Celui-ci a profité de l’occasion pour commenter l’entraînement de mercredi qu’il a qualifié de « Super » avec un soupçon de taquinerie. « C'est Akram qui a proposé le parcours. - c'est à lui qu'il faut adresser vos réclamations –et au lieu des cinq kilomètres proposés, ce sont sept kilomètres que les marcheurs ont parcourus. Depuis qu'il a des bâtons de course, il est vraiment TOP LEVEL ».

Photo1 marche 18032018

La joie au Belvédère

En tout cas, malgré ce trajet un peu allongé, « tout le monde était bien motivé et malgré la longue côte de Saint-Sauveur à la tombée de la nuit, ça n'a pas trainé. Les premiers, qui avaient des fourmis dans les jambes, et particulièrement Florent, ont bouclé la distance à 6.9 km/h de moyenne avec des pointes à 8,8 km ».

 

De son côté, Justine R. a voulu suivre la trace de Frédéric C. et Véronique M., qui s’étaient inscrits l’an dernier sur cette même épreuve : le semi-marathon nocturne de Bordeaux.

Img 1436

Ju et So sont bien soutenues par leurs supporteurs (photo Jonathan B.)

Accompagnée par son compagnon, Jonathan B., un ex-DDX – vous savez, celui qui vous a proposé de participer prochainement à un boot-camp ! -, et de son amie Sophie, Justine a été obligée de se frayer un chemin parmi les 11.500 coureurs ayant opté pour le 21,2 km.

Img 1438

Médaillées, les filles !

Malgré cela et sous un crachin très… bordelais, la DDX a réussi à battre son record personnel sur la distance en deux heures et trois minutes. « Elle a franchi un cap », a dit d’elle Jonathan, coach sportif professionnel.

Img 1447

Ils voyagent les buffs des DDX !

 

Le résultat :

Semi-marathon nocturne de Bordeaux : 7067e Justine Ramel en 2h 03:25.

 

ILS ONT PRIS DE LA HAUTEUR

Il y a peu deux DDX amoureux des cimes ont pris part au Grand Raid des Pyrénées Hiver (GRPH) en s’inscrivant, il est vrai, sur la plus courte des distances, le 10 km. Dix kilomètres, certes, mais avec 700 m de dénivelé positif.

Img 20180318 092259

Adam et Jean-Pierre, soudés et souriants (photos fournies par Jean-Pierre R.)

« Nous sommes partis sous la neige à 7h30 pour monter directement par les pistes en haut de la station du Pla-d’Adet», a confié Adam, notre passionné des trails et initiateur du Trail des Dingos.

20180318 093607

La tête (et les pieds) dans les nuages

Puis, les coureurs, dont Jean-Pierre R., qui avait essayé « d’embarquer » d’autres Dingos, sont redescendus vers Espiaube « sur les fesses » avant de revenir à leur point de départ. « Ce fut une bonne partie de rigolade », a poursuivi Adam en notant que le temps s’était éclairci sur la fin de la course qu’ont conclue 326 coureurs.

Img 20180318 115132

Une garbure bien méritée pour Adam

« Après l’effort, le réconfort » dit une célèbre maxime, c’est pourquoi les deux compères, qui ont connu un « très beau moment de partage » ou un « moment d’exception » pendant ce week-end pyrénéen, ont profité du « super-repas » d’après course.

Les résultats :

Grand Raid des Pyrénées Hiver :

10 km : 36e Adam Cantrelle en 1h 23 :34 (6e V1H) – 167e Jean-Pierre Ratier en 1h 46 :59.

DES DDX FORGERONS

"C’est en forgeant…", inutile de vous rappeler le proverbe. En tout cas de la constance, il leur en a fallu à ces cinq DDX présents au Trail des Forgerons, à Saint-Juery, à quelques encâblures d’Albi.

Forgerons groupe

Ils sont quatre sur cinq. Seule manque Patricia (photos Valérie V.D)

Fabien P.  et Damien V.D. avaient choisi le 30 km, un parcours sur le GR36 avec au programme un dénivelé positif de 1000 m environ.

Forgerons damien

Respectueux du code de la route, Damien

Avec un long passage le long du Tarn et quelques gouttes de pluie, le premier a réussi à passer sous la barre des trois heures et terminé 24e. Quant au second, il a pris une place parmi les 100 premiers (95e).

Moins gourmands mais en jambes, Fabrice L. et Pierre M. avaient opté pour le 14,5 km, l’occasion pour ces deux-là de tester leur vitesse. Le plus rapide a été Fabrice qui a bouclé la distance en une heure 20 et quelques secondes. Dans la même minute, Pierre terminait juste après le 100e concurrent.

Forgerons fabrice

Fabrice devance de peu...

Forgerons pierre

... Pierre, qui s'accroche.

Quant à Patricia V., seule femme DDX, elle s’était inscrite sur la Forgeronnette, une épreuve de 8 km. Elle a tiré son épingle du jeu avec un peu plus d’une heure.

Forgerons patricia

Pourquoi cacher le maillot des DDX, Patricia ?

Les résultats

30 km : 24e Fabien Pons en 2h 51:10 – 95e Damien Van Damme en 3h 24:50.

14,5 km : 87e Fabrice Laporte en 1h 20:07 – 104e Pierre Marty en 1h 20:53.

8 km (La Forgeronnette) : 61e Patricia Valette en 1h 01:56.

LA BANDE DES QUATRE SOUS LES QUATRE

Ce titre doit vous paraître très obscur. En fait, il est très simple : quatre DDX étaient inscrits au marathon de Barcelone et tous ont terminé sous les quatre heures.

Le temps était tout à fait agréable et le tracé à travers la capitale catalane l’était tout autant avec un nombreux public sur les larges avenues.

Image1 5

Pas très fashion cette tenue, Erwan, Emmanuel et Julien ! (photos fournies par Julien)

Même si Julien D. était quelque peu déçu de sa performance, les résultats d’ensemble ont été plutôt corrects.

Yohann G. s’était fixé de passer sous la barre des 3h 20, eh bien, il a réussi à dépasser son objectif : moins de trois heures et quart.

Marathon barcelone yohann

Yohann, très encouragé, file vers son objectif (photo organisateurs)

De son côté, Emmanuel D., plutôt habitué l’an dernier aux courtes distances (10 ou semi-marathon), il a établi un temps tout à fait honorable.

Quant à Erwan C., déjà plusieurs fois marathonien, il avait décidé d’accompagner Julien. Mission accomplie en moins de quatre heures. Chapeau bas !

Image3

Ne vous fiez pas à la photo, le petit jeune n'a pas couru tout le marathon. Erwan et Julien l'ont fait, eux ! (à gauche)

Les résultats

Marathon de Barcelone :

1229e Yohann Gomes en 3h 14:48 – 3370e Emmanuel Dudognon en 3h 36:19 – 6579e Julien Daumont en 3h 59:11 – 6581e Erwan Cornec en 3h 59:11.

LES DDX SE SENTENT POUSSER LES AILES

Le printemps approche et les DDX, qui se sentent pousser les ailes, montrent un peu plus le bout de leur nez lors des courses, qu’il s’agisse de 10 km, de semi-marathon ou de distances bien plus longues.

Commençons par le plus courageux.

Img 20180303 121946037

Maxime au Pic de Nore (photo fourni pour lui)

Maxime P. a chaussé les trails et s’est équipé de bâtons pour participer récemment au Black Mountain Trail (pour ne pas dire simplement le Trail de la Montagne noire, près de Mazamet (Tarn).

Black mountain chemin enneige

La neige le long des chemins (photo Maxime P.)

« Les conditions météo étaient très favorables cette année pour profiterde ce beau parcours agrémenté de torrents et de cascades jusqu’au mythique Pic de Nore », a commenté le discret DDX adhérent depuis la rentrée, qui a participé à la « Coupe Cambo », un 55 km avec 3600 m de dénivelé positif.

Black mountain maxime podium

Very good finisher (photo fournie par Maxime)

« Je me suis rapproché de nos amis de la marche nordique puisque j’ai fait ma première course avec bâtons et… j’ai adoré », a-t-il précisé. Avec 8 heures 24 minutes, Maxime a terminé à la 74e place de cette rude épreuve au cours de laquelle il a côtoyé un peu de neige.

Plus près de nous, certain(e)s se sont alignés sur les semi-marathon et 10 km de Blagnac.

Ils étaient une petite dizaine de Dingos à avoir choisi cette compétition qui s’est déroulée par un temps clair et juste un peu de vent.

Sur le semi, c’est notre DDX d’honneur, Jérôme Bellanca qui a réussi le meilleur classement (6e) mais il ne semblait pas ravi à l’arrivée.

Blagnac frederic

Frédéric C. en plein sprin (photo Runningmag)

Derrière lui, Frédéric C. a été le plus rapide (245e) devant Céline M. (257e), qui, quoique DDX, court désormais sous les couleurs du Stade toulousain.

Blagnac antoine

Belle perf', Antoine ! (photo fournie par Antoine)

Blagnac francoise arrivee

Françoise arrive main dans la main avec un ami (photo fournie par Antoine)

Trois autres coureurs (Antoine T., Jean-Marc T. et Françoise R., qui accompagnait un de ses amis) ont complété le tableau sur la plus longue distance.

Blagnac jean marc

Jean-Marc de retour sur les compétitions (photo Runningmag)

Peu de DDX avaient retenu le 10 km de Blagnac sur leur calendrier. Olivier M. a bouclé la distance en 36:37 ( !) pour se classer 34e. Boryce P. et Vincent B. étaient les autres coureurs de notre association au départ et à l’arrivée de cette distance.

Blagnac olivier

Olivier le bolide

Blagnac boryce

Il s'est accroché le Boryce !

Les résultats

Black Mountain Trail :

La Coupe Cambo (55 km, 3600 m D+) : 74e Maxime Pascal en 8h 24.

Semi de Blagnac : 6e Jérôme Bellanca en 1h 14:15 – 245e Frédéric Crespel en 1h 40:09 – 257e Céline Machado en 1h 40:34 – 792e Antoine Totaro en 2h 07:56 – 956e Jean-Marc Touron en 2h 26:04 – 1021e Françoise Roca en 2h 27: 21.

10 km de Blagnac : 34e Olivier Miché en 36:37 – 202e Boryce Pérate en 43:39 – 1020e Vincent Belhassen en 1h 03:45.

 

TECHNIQUES CES MARCHEURS NORDIQUES

Techniques ces marcheurs nordiques !

Si nous parlons beaucoup des coureurs, qui participent à de nombreuses épreuves parfois techniques, la technique est souvent l’atout de la progression des adeptes de la marche nordique pilotée aux DDX par le couple Pierre et Odile R.

4mars2018 1

"Le planté de bâton, Monsieur Dusse" (photos Pascale B.)

Outre les séances d’entraînement du mercredi soir, les Roland (et pourquoi pas les citer ?) se proposent de faire découvrir des parcours non loin de Bruguières et souvent en permettant aux marcheurs d’acquérir un peu plus de technique, donc de vitesse.

4mars2018 3

Ne jamais couper la tête sur les photos

Lors de la sortie du 4 mars, « la fiche technique » du parcours de 10,730 km indiquait :

  • Durée : 1h 37 :23.
  • Vitesse moyenne : 6,6 km (maxi : 7,8 km/h ?!!!)
  • Charge d’entraînement : exigeant
  • Dénivelé : 85 m de descente
  • Calories dépensées : 763
  • Pourcentage de graisse des calories : 44%.

Le parcours concocté menait les marcheurs de Bruguières (depuis le traditionnel point de rendez-vous) à Gratentour avec un véritable tour de ville avant retour au point de départ.

4mars2018 2

Sages comme des images

Et certains diront que ce n’est pas la marche nordique n’est pas un sport à part entière !

ON NE NOUS DIT PAS TOUT !

Pour certains DDX, on a l'impression que c'est "pour vivre heureux, vivons cachés", comme dit la maxime de Florian.

Eh bien, malgré cela, grâce à l'écoute d'autres compère de l'association, nous avons pu débusquer la présence de quelques Dingos sur des épreuves de course notamment, ces dernières semaines.

Forest trail philippe cindric

Arrivée "triomphale ?" de Philippe Ci. (photos Runningmag)

C'était le cas pour le Forest Trail, dont nous avons raconté les péripéties il y a peu. Ainsi, Philippe Ci. et Sébastien Pe. étaient au départ... et à l'arrivée de l'épreuve intitulée "La Comète", soit douze kilomètres près de la forêt de Bouconne. Le premier nommé a réussi une sacré perf' en terminant 17e (4e de sa catégorie d'âge), le second 54e sur une course regroupant 314 arrivants.

Forest trail sebastien pelizzari

Un peu boueuse ta tenue, Sébastien (à gauche)

Et sur "La Météore" (25 km), Damien V.D. a terminé dans le premier quart des arrivants en se classant 124e.

Forest trail damien van damme

Il brille, le Damien !

A Gruissan (Aude), pour le Phoebus Trail auquel avait participé Nathalie H., notre discret DDX Fabien P. a réussi à se hisser dans les 250 premiers de cette épreuve de près de 50 km passant par le massif de La Clape.

Enfin, et plus près de nous dans le temps, trois DDX, dont notre Dingo d'honneur Jérôme Bellanca, ont terminé le Tara Muret Trail long de 23 km. Emmanuel D., le plus rapide, s'est classé 32e quand Eric Pi. a pris le 226e rang.

Tara muret trail emmanuel

Emmanuel porte haut les couleurs des DDX

Tara muret trail eric

Elle est loin l'arrivée ?

Aussi, pour éviter que le blog des Dingos de Xeraco ne soit en retard sur l'information, n'hésitez pas à nous alerter sur vos participations à des courses ou des marches nordiques en utilisant les messageries à votre disposition.

Les résultats:

Forest Trail :

La Météore (23km): 124e Damien Van Damme en 1h 58:06.

La Comète (12 km): 17e Philippe Cindric en 1h 17:06 - 54e Sébastien Pelizzari en 1h 26:12.

Phoebus Trail de Gruissan:

50 km: 217e Fabien Pons en 6h 18:35.

Tara Muret Trail :

23 km: 2e Jérôme Bellanca en 1h 36:49 - 32e Emmanuel Dudognon en 2h 02:01 - 226e Eric Pitton en 2h 49:59.

 

PLUIE OU VENT: PEU IMPORTE POUR LES DDX

Pour participer à des courses ou à des trails, les DDX font souvent fi des conditions météorologiques. C’est encore le cas lors des entraînements de course à pied ou de marche nordique qui regroupent désormais au moins une petite quarantaine de membres de notre association.

Mais parlons courses…

Récemment, Stéphane Br. a pris part à «La Nébuleuse », une des épreuves du Forest Trail, avec un départ dans la forêt de Bouconne pour un parcours dans les chemins parfois extrêmement boueux de l’Ouest toulousain.

2008 forest trail stephane brabant

Un peu boueux, Stéphane (photo Maud Lagèze, Runningtrail)

Certains passages ont même permis aux concurrents « un bain de pied gratuit ». Il est vrai que la boue a certaines vertus thérapeutiques dans les villes de cure.

D’autres, comme Nathalie H., ont choisi une zone ventée, celle de Gruissan pour participer au Phoebus Trail. « J’ai fait le 12 km, qui nous menait (de cette ville côtière des Pyrénées-Orientales) vers le massif de la Clape ». « C’était une super épreuve et je crois que l’an prochain je m’alignerai sur la plus longue distance (25 km) », a-t-elle reconnu.

Mzhalbqtqoh4jdgh4qz ihun1mhs p1ux25xauqahi6pm3r6fppqpqzsogbjqqenu5 wjqseezh3rzng1jxwnpijo5c8746v87umaupd3hsdluifozbm5xptwf 7ntjxhh4d6ca0c4o w477 h318 no

Nathalie, toujours aussi souriante (photo organisateurs)

Les résultats :

Forest Trail :

La Nébuleuse (25 km) : 102e Stéphane Brabant en 2h 49:32.

Phoebus Trail de Gruissan :

12 km : 167e Nathalie Hourtané en 1h 24:48 (5e V2F).

 

DDX, QUI SOMMES-NOUS ?

Créée il y a près de cinq ans à l’initiative de quatre adeptes de la course à pied, l’association Dingos de Xeraco vient de franchir le cap des 200 adhérents avec 203 DDX précisément, parmi lesquels 54 nouveaux venus depuis septembre.

Img 6663

Des coureurs heureux ! (photo Jérémy B.)

Après la course à pied est venue la marche nordique pour le plus grand bonheur des dirigeants de l’association, l’une des plus représentée à Bruguières.

A ce jour, les DDX comptent 127 coureurs de tous niveaux (Experts, Intermédiaires et Débutants), qu’ils (elles) préfèrent la course sur route ou le trail, sur les chemins et les bois parfois boueux de la région. 74 marcheurs, dont un grand contingent de nouvelles têtes, ont renforcé notre effectif et 2 DDX alternent régulièrement course et marche nordique.

20171015 marche groupe

Et des marcheurs contents (photo Odile R.)

Parlons bien, parlons parité

Elle est presque respectée aux Dingos avec une majorité de… femmes (55% contre 45). Une très grande partie du « sexe (dit) faible » est adepte de la marche nordique. Ces dames sont actuellement 54 sur les 74 marcheurs.

Parmi les pratiquants de la course à pied, le pourcentage est quasiment inversé car les hommes sont les plus présents avec 68 coureurs mais le nombre de femmes va croissant (59).

A avant course 11

Mais d’où viennent ces Dingos de Xeraco ?

Si le grand nombre (112) est issu de Bruguières, ville qui nous accueille, l’association regroupe évidemment des habitant(e)s des communes limitrophes comme Gratentour (14), Saint-Sauveur (12), Cépet (9), Lespinasse, Saint-Jory et Saint-Alban (4) ou des villes proches telles que Castelginest et Aucamville (5). Certains DDX viennent même de Toulouse (3) voire de Verdun-sur-Garonne, dans le Tarn-et-Garonne.

 

Comment se prénomment-ils ?

Une improbable statistique sur les prénoms de DDX donnent les résultats suivants : honneur aux dames avec dans l’ordre Nathalie (5), Patricia, Sandrine et Valérie (4), quant aux Céline, Corinne, Danielle, Emilie, Isabelle et Pascale, elles comptent trois représentantes.

Olivier est le prénom le plus représenté (5) chez les hommes. Il devance dans l’ordre Didier, Frédéric et Gilles (4), Eric, Jérôme, Philippe, Pierre et Stéphane (3).

Enfin, les DDX vont de A comme Adam, à… Y comme Yohann.

 

UN DECA BIEN CORSé

La pluie qui a sévi tôt dimanche matin n’a pas "allongé" le Déca d’Escalquens auquel ont participé six DDX lancés vers le Challenge Raphaël Lévy.

Img 0051

Olivier (et ses chaussures jaunes) déjà bien en jambes (photos Runningmag)

Img 0053

Concentré sur sa course, Emmanuel !

Pour cette première course du Challenge, le parcours était agrémenté de trois côtes (une dans le 5e km et deux dans le 10e), mais cela n’a pas empêché nos Dingos de se distinguer. Et la plupart de ces coureurs sont déjà bien lancés pour le Raphaël Lévy et pour y goûter de nouveau le plaisir des podiums.

Img 0060

Il cache son jeu, Frédéric C. (à gauche)

Img 0086

Céline n'a plus le maillot bleu, mais toujours les DDX au coeur

Escalquen11

Quand Olivier (à gauche) encourage Céline (photo fournie par Jean-Marc T.)

Img 0067

Et il s'accroche Boryce !

Img 0136

Facile la côte pour Jean-Pierre C. !

Déca d’Escalquens

Les résultats:

39e Olivier Dupart en 42:01 – 47e Emmanuel Dudognon en 42:40 - 65e Frédéric Crespel en 43:58 – 76e Boryce Pérate en 44:35 – 113e Céline Machado en 46:49 – 158e Jean-Pierre Chataigner en 49:06.

LES DDX SONT RESTES "DE BOUE"

Comme chaque année, le Relais de l'Hers a donné lieu, quand il n'y a pas un vent fort comme l'année dernière, à un passage dans la boue. Et cette année, les coureurs ont été servis avec la pluie de la nuit précédant l'épreuve !

Le groupe 1

Ils sont encore propres (photos Michel B.)

Cela n'a pas empêché les DDX, avec treize coureurs au départ, de rater de peu le podium du classement général de cette course alliant performances individuelle et collective sur un parcours sur route, chemins et passages très boueux voire glissants entre Fonbeauzard et Saint-Alban.

En effet, l’équipe DDX, composée d’Olivier Mi., Jérôme G. et d’un de leurs amis, s’est classée cinquième en un peu plus d’une heure… pour parcourir les 16,5 km (trois tronçons de 5 km et un dernier de 1,6 km couru à trois).

Olivier

Il négocie bien le virage, Olivier

Derrière la lutte a été forte entre les trois autres équipes qui ont terminé en moins de quatre minutes.

Relais women s arrivee

Des Women's en forme

Acharnée même entre l’équipe DDX Women’s (Eliane B., Nathalie H. et Alexandrine P.) et celle intitulée DDmiXte (Florent L., Stéphanie R. et David R.). Alors que ces deux équipes de Dingos se trouvaient sur le parcours commun, la seconde ne voulait pas se faire doubler. Des « pousse-les dans l’Hers ! » ou des « plaque-les ! » ont fusé dans les rires. Une preuve de la volonté de rester devant.

Relais ddmixte

Les DDmiXte sont sur les talons des Women's

Au final, c’est le relais exclusivement féminin qui a pris le dessus pour s’octroyer la deuxième place des M2F et recevoir un joli bouquet pour les féliciter.

Quant à l’équipe DDX-Kagilbis (en référence aux prénoms de ses membres), elle a conclu le palmarès des Dingos de Xeraco.

Relais kagilbis arrivee 1

Les DDX Kagilbis accueillis par les autres DDX... et même Nathalie Pi.

A noter que Pierre-Luc V., au sein d’une équipe réunissant son frère et sa mère (58e), et Justine R., avec deux amis (71e), étaient également présents sur cette épreuve.

Enfin, merci à Michel B. d’avoir, malgré une petite pluie fine, une nouvelle fois joué le rôle du petit reporter, ainsi qu’à Nathalie Pi., Serge P. et Sébastien Pel. d’être venus apporter leurs encouragements.

Relais women s fleurs 1

Un beau bouquet final, n'est-ce pas ?

Les résultats :

Relais de l'Hers (16,5 km): 5e Equipe DDX (Olivier Miché, Jérôme Gaby et leur ami Hassan) en 1h 02:35. – 65e DDX Women’s (Eliane Batisse, Nathalie Hourtané, Alexandrine Pons) en 1h 30:14 – 66e DDmiXte (Florent Lopez, Stéphanie et David Riberot) en 1h 30:28 – 75e DDX Kagilbis (Gilles Ramel, Karine Fourage, Gilles Albaz) en 1h 33 :57).

VRAIMENT GIVRES CES DINGOS

Ils étaient trois Dingos (et un de leur ami), qui n’avaient pas froid aux yeux. Pas rebutés par les températures proches ou inférieures à zéro degré, ils se sont élancés pour la Ronde givrée de Castres (Tarn).

Img 3061

Jean-Pierre C., Serge, leur ami Jean-Christophe et Sébastien (selfie Serge P.)

Pas question pour eux (Jean-Pierre C., Serge P. et Sébastien Pel. et leur compagnon) d’aller au stade Pierre-Antoine voir jouer le Castres Olympique, mais plutôt de découvrir la campagne environnante en faisant des « boucles en marguerite » au départ du Parc des expositions… pour un relais long de 60 km au total.

Img 3063

Fiers ces Dingos !

369 équipes étaient au départ de cette Ronde et nos Dingos « givrés » ont réussi à terminer 264e en 5h 22.

Img 9191

Belle foulée, Serge !

Jolie performance accomplie par un temps « un peu frais », selon Jean-Pierre C., qui a salué « la très bonne organisation » de l’épreuve.

Les résultats :

264e Equipe DDX en 5h 22:07.

1er relais de 15 km, Jean-Pierre Chataigner en 1h 12:43, 2e relais de 10 km, Serge Pons en 51:19, 3e relais de 15 km, Sébastien Pelizzari en 1h 23:51, 4e relais de 18 km, Jean-Christophe Faugères en 1h 50:11. Les deux derniers kilomètres s’effectuant avec les quatre relayeurs.

EN MARCHE VERS L'AQUEDUC

Les distances ne font pas peur aux marcheurs nordiques des Dingos de Xeraco. La preuve, cinq d’entre eux se sont inscrits sur le 11 km marche nordique du Trail de l'Aqueduc près de Cahors (Lot).

40 adeptes de cette activité sportive (21 féminines et 19 hommes) se sont lancés sur le très joli mais néanmoins escarpé parcours de Cours, village proche de Cahors.

20180128 094520 2

Odile, bien escortée par Patrice Ll., Patrice C., Joël et Rui - de gauche à droite - (photo fournie par Odile R.)

Les conditions météorologiques n'étaient pas évidentes avec du froid, de la brume et un terrain assez boueux et glissant. Malgré un dénivelé de 316 m, deux belles côtes, dont une bien longue, à couper les jambes et le souffle, quelques belles glissades et de jolies chutes dans les descentes, les DDX, quatre hommes et une femme, se sont illustrés.

Ainsi sur cette première épreuve du Challenge Occitanie de marche nordique, Rui D.V. s’est glissé dans le cinq majeur (5e à la moyenne de 7,27 km/h) suivi de près par Patrice C. (7e) et Joël L. (8e).

Les résultats :

Trail de l’Aqueduc

11 km marche nordique:

Classement masculin: 5e Rui Das Vinhas (moyenne horaire : 7,27) - 7e Patrice Conquet (6,88 km/h) - 8e Joël Lauzu (6,81 km/h) – 15e Patrice Lloret (6,10 km/h).

Classement féminin: 7e Odile Roland (moyenne horaire : 6,07).

MEME PERDUES, ELLES TERMINENT

Encore une belle et originale expérience qu'ont vécue Karine F. et Natacha L.G., l'un des binômes du Marathon de Toulouse, au trail de Bruniquel, en Tarn-et-Garonne !

20180204 090757

Ils profitent du paysage, Karine, Natacha, Véronique et Jean-Luc (selfie de Natacha)

 

Engagées sur cette épreuve avec deux autres DDX, Véronique M. et Jean-Luc Ma., les deux comparses ont connu quelques galères que Natacha nous raconte avec un certain humour.

Thumbnail 20180204 94832

Sur les lieux du tournage du film "Le vieux fusil" (photo Natacha LG)

 

"Nous sommes partis à quatre pour un trail (eh oui, Adam, sors de ce corps !!!) et Karine dirait que c'était une belle balade avec de beaux paysage, accompagnée de bains de boue et d'un beau reportage photo", c'est par ces mots qu'elle entame son récit.

"Après quelques crampes pour Karine au démarrage, nous avons vite été larguées par tous les participants du 12km, mais il était hors de question d'abandonner mon binôme. J'ai moi-même galéré à gérer le parcours", poursuit-elle en reconnaissant qu'elle ne dispsait pas des bonnes chaussures. "Et heureusement d'ailleurs car en raison d'un mauvais balisage, nous avons fini par nous perdre. Nous nous sommes retrouvées un peu seules au monde pendant près de deux heures !!!"

Img 20180205 wa0000

Les bienfaits de la boue pour Natacha et Karine (selfie Natacha LG)

P1040303

Que diable suis-je allée faire dans cette galère ? (photo organisateurs)

Thumbnail 20180204 121537

Autant profiter du paysage, n'est-ce pas Natacha (photo Karine F.)

 

Mais ces péripéties n'ont pas entamé la bonne humeur des deux DDX, qui avaient laissé Véro et Jean-Luc, l'homme aux douze marathons dans les jambes, prendre le large. La première nommée était dans son élément avec les côtes et la boue pour terminer première de sa catégorie d'âge (M2F) et Jean-Luc, deuxième de sa catégorie (M2H). "Heureusement ils ont relevé le niveau des DDX", admet Natacha en sachant qu'il ne fallait plus compter sur Karine et elle.

P1040276

Véronique, très à l'aise dans les chemins boueux... (photo Runningmag)

P1040263

... tout comme Jean-Luc (photo Runningmag)

 

"Nous avons bien rigolé, pris soin de notre peau avec les glissades dans la boue". En témoignent quelques portraits bien réussies.

Concernant les résultats, les deux DDX ont continué sur le même ton: "Ne nous cherchez pas sur la liste des résultats, allez directement dans le bas de la feuille", conclut-elle.

 

Mais ces quare DDX n'étaient pas les seuls à Bruniquel. Ayant eu par « coach Adam » des éloges sur l’environnement très rugueux de ce trail, le vétéran de notre association, Christian D., s’est inscrit sur le 24 km avec un dénivelé positif de 1300 m.

24h trail 2 049

Christian dans le peloton avec son buff rouge et sa lampe frontale (photo Runningmag)

« Malgré une petite contracture au mollet gauche dans la dernière côte, j’ai pu terminer à la 65e place en 3h 29 », a-t-il confié. Une performance qui lui a permis de se classer 2e M3H. Soit un troisième podium pour les DDX !

 

Trail de Bruniquel:

Les résultats

24 km: 65e Christian Devos en 3h 29: (2e M3H)

12 km: 73e Jean-Luc Mancho en 1h 35:57 (2e M2H) - 95e Véronique Monblanc en 1h 45:59 (1re M2F) - 127e Karine Fourage en 2h 27:08 - 128e Natacha Le Goff en 2h 27:08.

 

 

 

 

 

 

DDX, DE JOUR COMME DE NUIT

Certes la plupart des épreuves de course à pied sont disputées de jour, mais quelques trails ou courses sur route se déroulent à la nuit tombée.

C’était le cas ce week-end avec le Décanight d’Albi.où Céline M., qui a « repris du service » sur le Challenge Lévy, s’est inscrite car « des DDX (lui) avaient qu’un trail de nuit, c’était à faire ».

Decanight albi celine

Elle a fière allure, Céline (photo Runningmag)

« Je confirme, c'était juste génial », assure Céline, qui court désormais sous les couleurs du Stade toulousain mais est toujours adhérente de notre association. Au lieu des 16 km prévus au programme, les coureurs ont vu leur parcours réduit de trois kilomètres « en raison du débalisage » entrepris par « quelques indélicats ». Cela ne les a pas empêchés de fouler des chemins boueux, peu éclairés et avec du dénivelé… ce que voulait faire Céline, qui se préparait à des conditions de course « un peu dures ».

En tout cas, cette DDX de Cépet n’en a pas moins terminé 50e et s’est classé 4e féminine et 1re de sa catégorie (M1F).

Le résultat :

Décanight d’Albi : 16 km (revu à 13 km) : 50e Céline Machado en 1h 12:27.

PLUIE ET VENT NE LEUR FONT PAS PEUR

Les conditions climatiques de ce début 2018 ne sont guère favorables, mais cela n'entame l'ardeur des DDX, qu'ils soient coureurs ou marcheurs. Pour preuve, toujours autant (ou presque) de Dingos aux entraînements ou aux différentes sorties.

Certains même sont capables de braver la pluie et le vent qui ont balayé la région toulousaine ces derniers jours pour participer à des compétitions.

Sept d'entre eux ont choisi ce week-end de s'aligner sur Garonna Trail à Gagnac-sur-Garonne et ont réussi de jolies performances sur le 10,5 ou le 20 km.

Sur la plus courte distance, Jérôme G. a réussi à se hisser à la 5e place et parcouru la distance en un peu plus de 42 minutes et s'est classé 2e de M1H.

Dix places derrière, Pierre-Luc V., qui a adhéré cette année aux Dingos de Xeraco, a établi un temps supérieur à 43 minutes. Et c'est Céline M., qui a complété ce trio de tête à la 32e place avec 50 minutes 19 pour terminer 1re Masters 1 féminine.

Sur le 20 km boueux - vous vous en doutez -, c'est Damien VD qui a été le plus rapide DDX (en 1h 56:09) et a devancé Rachel B., vous savez, la marathonienne de New York !, qui a terminé en 2 heures et une minute.

Les résultats:

Garonna Trail (à Gagnac-sur-Garonne):

10,5 km:  5e Jérôme Gaby en 42:29 (2e M1H) - 15e Pierre-Luc Véronèse en 46:21 - 32e Céline Machado en 50:19 (1re M1F) - 73e Philippe Cindric en 56:37;

A noter qu'Alain Van Lommel, notre "intermittent" belge, a fini 92e en 58:13.

20 km: 102e Damien Van Damme en 1h 56:09 - 121e Rachel Barral en 2h 01:38.

DDX MAIS ROIS ET REINES

Nous savons que les fous étaient les personnages que les rois préféraient dans leur entourage car ils ne leur cachaient que peu de choses. A l’inverse des courtisans !

Eh bien, les coureurs de notre association sont vraiment fous voire Dingos.

Img 303

Nathalie H. incognito (photos Runningmag)

Img 0229

Julien, très concentré

Après la vingtaine d’entre eux présents au Trail (boueux et venté) des coteaux à Pechbonnieu, cinq coureurs, équipés de lampes frontales ou pectorales, ont décidé de s’inscrire au Trail nocturne des rois à Villemur-sur-Tarn. Cette épreuve, d’une distance de 15 km, est toujours synonyme de boue, de glissades, etc.

Img 0304

Pendant qu'Eliane B. court...

Img 0583

... Michel B. apporte son aide aux secours

Et dans cet exercice d’équilibriste, c’est Olivier M., qui s’en est le mieux sorti avec une 42e place et un temps de 1h 21:18. Le triathlète a laissé loin derrière lui Julien D. qui est cependant passé sous l'heure et 45 minutes, et un trio de femmes, Isabelle O., Nathalie H. et Eliane B.

Img 0589

Fin de course pour Eliane et Nathalie

Les résultats :

Trail des rois (15 km) :

42e Olivier Miché en 1h 21:18 – 311e Julien Daumont 1h 43:35 – 404e Isabelle Orssaud en 1h 49:08 – 462e Nathalie Hourtané en 1h 56:11 – 463e Eliane Batisse en 1h 56:11.

Par ailleurs, les entraînements ont repris tambour battant avec à chaque fois plus d’une soixantaine de coureurs et marcheurs et souvent plus d’une vingtaine adeptes de chacune de ces disciplines lors des sorties dominicales.

Ddx chaises1

Ne vous inquiétez pas, le mur tiendra bien...

 

Ne vous méprenez pas en regardant les photos ci-dessus et ci-dessous, les DDX n’ont pas décidé, à la fin de leur sortie d’une dizaine de km, de soutenir le mur d’une propriété de Lespinasse. Non, ils se sont soumis de bonne grâce ( ?) à une séance de « chaises » à l’initiative de Jonathan B., ancien DDX et actuel coach sportif. Les cuisses des participants s’en sont souvenus pendant plusieurs jours !

Ddx chaises2

Concentrés pour écouter les conseils de Jonathan (photos Justine R.)

ET C'EST REPARTI POUR LES TRAILS !

Il n'a fallu beaucoup de jours pour que les DDX reprennent les chaussures de course ou de trails pour repartir sur les chemins ou les routes.

Certes, il n'y a pas eu de trêve (des confiseurs ?) pour les entraînements mais dès dimanche une vingtaine d'entre les coureurs a pris part au Trail des Zinzins vers Saint-Loup-Cammas, Pechbonnieu et Gratentour. Douze DDX d'entre eux avaient opté pour le 23 km sur des chemins boueux et glissants en raison des fortes pluies qui ont accompagné ces dernières semaines... et par un fort vent qui balayait le parcours.

Dsc 0068 01

Ils sont restés groupés, Serge, Sébastien (bras levé) et Gilles C. (photo Runningmag fournie par Jean-Pierre Ch.)

Comme d'habitude, des membres de notre association ont même figuré dans les cent premiers du 23 km qui a enregistré 442 arrivants, boueux mais heureux. Et c'est Fabien P. qui a été le plus rapide en deux heures... et neuf secondes. Le discret DDX a devancé de trente-et-une secondes Stéphane Bra., non moins discret au sein des Dingos. Quant à Maxime P., il a terminé à la 104e place.

Dsc 0024 01

Maxime dans le peloton (maillot bleu sur la gauche)

Dsc 0128 01

Aurélien B. (maillot noir) attaque les chemins (photos Runningmag)

Sur la plus courte distance, le 13 km, neuf DDX, parmi lesquels le vainqueur, Aurélien Jean, membre d'honneur de l'assoc', ont également terminé cette épreuve sélective en raison de l'état des chemins. Deux autres Dingos ont fini dans les soixante premiers, à savoir Pierre-Luc V. (51e) et Emmanuel D. (57e).

Dsc 0433 01

Pierre-Luc à la lutte en fin de course

Dsc 0284 01

Emmanuel, vêtu du bleu DDX

A noter qu'une seule femme, Isabelle O., avait décidé de s'inclure dans cette vingtaine de messieurs et que notre coach, Adam C., a réussi une belle performance après quatre mois d'arrêt.

Les résultats:

23 km: 90e Fabien Pons en 2h 00:09 - 95e Stéphane Brabant en 2h 00:40 - 104e Maxime Pascal en 2h 01:51 - 185e Aurélien Bouvet en 2h 10:43 - 265e Damien Van Damme en 2h 23:01 - 317e Serge Pons en 2h 29:53 - 351e Gilles Cros en 2h 34:47 - 364e Eric Pitton en 2h 37:42 - 376e Jean-Luc Chabosi en 2h 40:38 - 383e Jean-Pierre Chataigner en 2h 41:19 - 393e Sébastien Pelizzari en 2h 46:30 - 404e Etienne Rouchard en 2h 52:49.

13 km: 1er Aurélien Jean en 53:04 - 51e Pierre-Luc Véronèse en 1h 08:15 - 57e Emmanuel Dudognon en 1h 08:47 - 103e Adam Cantrelle en 1h 14:35 - 105e Stéphane Courtade en 1h 14:49 - 148e Fabrice Laporte en 1h 17:54 - 293e Olivier Magendie en 1h 28:37 - 319e Isabelle Orssaud en 1h 30:24 - 497e Franck Thédié en 1h 56:01.

 

 

DES DDX LAUREATS DES CHALLENGES LEVY

Regardez attentivement cette photo de groupe et vous noterez qu’il y figure deux Dingos de Xeraco, Olivier Dupart (lunettes derrière le trophée) et Emmanuel Dudognon (caché derrière Olivier).

Challenge levy

Pourquoi sont-ils présents à cette réunion qui célèbre la 20e édition des «Challenges Raphaël et Serge-Lévy-La Dépêche du Midi» s'est tenue fin décembre ? Eh bien parce qu’ils figuraient, au même titre de Céline Machado, parmi les lauréats.

Ces challenges, qu’ils soient sur route ou de trails, récompensent la régularité des coureurs ou des marcheurs ayant participé à plusieurs des 37 compétitions tout au long d’une année.

Honneur soit d’abord rendu à Céline, qui, sauf pendant les dernières semaines de 2017, a engrangé des points (5784) sur les épreuves de dix kilomètres ou des semi-marathons, pour terminer l’année en deuxième position du classement féminin.

Côté masculin, ce ne sont pas moins de trois DDX qui se sont classés dans les vingt-cinq premiers de challenges qui ont regroupé plusieurs centaines d’athlètes.

Emmanuel Dudognon, qui a été le plus assidu – allant même courir des épreuves au sud de la Haute-Garonne -, a terminé huitième du classement scratch avec la bagatelle de 5059 points et cinquième de sa catégorie d’âge.

Son acolyte des sorties, « le vétéran » Olivier Dupart, a pris la 12e place du challenge avec 4427 points et s’est hissé sur la deuxième marche du podium des Masters 2 masculins. S’il a dit terminer l’année fatigué, Olivier n’en a pas moins réussiune sacrée performance en damant le pion à pas mal de « petits jeunes » DDX.

Pour compléter ce trio de DDX, signalons la belle performance de Jean-Pierre Châtaigner, qui terminé 25e du classement général avec 2487 points et sixième de sa catégorie d’âge (M2H).

Pour être inscrit(e) sur ces challenges, il suffit de participer à plusieurs des 37 courses figurant au calendrier et d’engranger des points tout au long de l’année. Peut-être serez-vous en 2018 parmi les lauréats…

LES DERNIERES COURSES ?

L’année 2017 se termine mais cela n’empêche pas certains DDX de vouloir tester leurs performances sur tous les terrains possibles.

Ainsi, deux d’entre eux, que nous pourrions appeler « nos bolides », ont pris le départ de la Ronde de Ramonville pour des résultats plus qu’honorables en terminant cette épreuve de 10 km le long du Canal du Midi, notamment dans ou près des 200 premiers des 1074 arrivants.

Emmanuel D. a été le plus rapide cette fois en établissant un temps de 40:10 et a devancé son aîné, Olivier D. de trente-neuf secondes. « Je suis fatigué par cette saison dense et la répétition de courses », a confié celui-ci.

Un prochain article présentera leur classement final au Challenge Lévy auquel ils ont pris part comme d’autres DDX .

Patricia C., elle, a profité d’un week-end pour se rendre dans le Lot, un département cher à son cœur. Mais ce n’était pas pour faire du tourisme… ou sportif en tout cas.

20171203 114813

Patricia prête pour le Trail de L'Igue (photo fournie pour Patricia)

Coiffée du buff de l’association, elle s’est élancée pour son premier trail « 100% nature » le Trail de l’Igue à Cregols : le parcours de six kilomètres dit d’initiation avec 240 m de dénivelé positif, quand même !

«Un concentré de notre beau pays lotois, a-t-elle écrit (sans chauvinisme aucun), un parcours entre champs, chemins, talus en sous-bois entourés de buis et de chênes ». « Un vrai régal », a-t-elle conclu en invitant tous les amateurs de trail à venir découvrir le Parc du Causse du Quercy lors de la prochaine édition. Et elle a terminé 6e de sa catégorie.

Les résultats :

Ronde de Ramonville (10 km):

190e Emmanuel Dudognon en 40 :10 – 211e Olivier Dupart en 40 :49.

Trail de L’Igue à Cregols (Lot) :

6 km : 33e Patricia Conquet en 49 :17.

LAUNAGUET'OILE: NOS REPORTERS Y ETAIENT

Si les sites officiels ont publié des photos de la Launaguet'oile, compétition à laquelle ont pris part les DDX, coureurs ou marcheurs, la grande majorité de ces photos ont été réalisées par des DDX, qu'ils aient couru ou qu'ils aient apporté leurs encouragements. Qu'Isabelle Flis-Orliac, Laurence Albenque, Michel Batisse et Erwan Cornec en soient remerciés.

Allez c'est parti !

2017 launaguetoile les ddx

On se regroupe avant le départ !

Echauffement groupe

Et on s'échauffe avec Jonathan.

Emmanuel 1

Il vole, Emmanuel !

Frederic

Il allait tellement vite, qu'on a failli rater Frédéric

Gilles

Le père Noël est en rouge, pas en bleu, Gilles !

Sylvie jean marc 2

En bleu DDX jusqu'à la racine des cheveux, Sylvie.

Michel 4

Allez, on lève les bras, Michel..

Nathalie francoise 1

... et Françoise, avec Nathalie...

Patricia 1

... et Patricia, avec le nouveau maillot DDX ?...

Nicole valerie 1

... et Nicole et Valérie !

Jean pierre 3

Et puis, on garde le sourire, n'est-ce pas Jean-Pierre ?...

Nadine 2

Nadine aussi est souriante, malgré les 10 km...

Eric 2

... Eric aussi sourit, mais c'est normal...

Corinne eric 2

... il a retrouvé Corinne, qui a un sourire un peu crispé...

Didier 5

... comme celui de Didier en plein effort...

Stephanie 1

... de même que Stéphanie...

Eric pitton 3

... ou Eric Pi....

Karine 2

... Karine...

Gilles justine 1

... ou encore Gilles et Justine.

Eliane 2

Et enfin pointe la ligne d'arrivée que l'on franchit seule, Eliane...

Nathalie francoise 2

... ou en binôme, comme Nathalie et Françoise...

Sandra nadine

... ou Sandra et Nadine. Attention les filles, vous êtes suivi par un homme à bâtons !

Stephane 1

Et parfois en meilleur DDX... pour Stéphane...

Maxime

ou pas loin pour Maxime.

Coureurs marcheurs benevoles 1

Et enfin le bonheur de se retrouver réunis, coureurs, marcheurs ou bénévoles !

 

 

 

AH LA BELLE LAUNAGUET'OILE !

Au lendemain de la Nocturne du cœur, à laquelle Isabelle O. a participé à Verfeil, ce ne sont pas moins de cinquante DDX, coureurs ou marcheurs, qui se sont alignés sur les épreuves de la Launaguet’oile (5 km, 10 km ou 10 km marche nordique).

Groupe3

Une partie du groupe des DDX (photo Erwan C. fournie par Michel B.)

Si la température était proche de zéro degré, cela n’a pas empêché les Dingos d’être à la hauteur de leur réputation. Ils ont même frôlé le titre d’équipe la plus représentée à cette compétition chère aux cœurs de quelques DDX Launaguétois.

Après s’être soumis à la traditionnelle « photo de famille » et avoir pris part à la séance d’entraînement menée par Jonathan B., un ex-DDX, le plus grand groupe (29) s’est élancé sur le 10 km et a apprécié le parcours alliant route, côtes, chemins parfois boueux.

Notre coach est vraiment un exemple

Sur une telle distance, notre coach Stéphane B., a été le plus rapide en moins de 40 minutes (39:44, précisément) et a devancé Maxime P., un nouveau venu parmi nous, et l’inoxydable Emmanuel D. Quant à Frédéric C. et Boryce P., ils ont figuré parmi les cent premiers.

Dsc 0234 01

Stéphane B. à l'arrivée (photo Runningmag)

A noter que sur les épreuves de course, les femmes de notre association ont été très largement majoritaires avec 20 représentantes du sexe « dit faible » sur 33 Dingos. Et la plus rapide de ces dames a été Christine G.

Quant à Bruno F., son temps ne semble pas du tout en référence aux qualités de ce coureur. De son côté, Corinne D. a « préféré » partir avec les marcheurs, ce qui lui a fait perdre de précieuses minutes, Eric Pa., son compagnon, était tout heureux de la retrouver à la fin du parcours.

Si trois autres DDXettes ont préféré le 5 km, un peu moins bucolique, elles avaient en la personne de Michel B., un vrai garde-du-corps. Une fois les kilomètres parcourus, ce dernier s’est même transformé en reporter-photographe.

Stephanie pastis

Stéphanie a choisi ses compagnons de course (photo Runningmag)

Glaciale, la marche nordique

Quant à la marche nordique, elle portait vraiment bien son nom avec ce froid glacial. Des DDX marcheurs qui se sont vite réchauffés et ont fait honneur aux couleurs de notre association sur ce parcours vallonné de 10 km. Et puis, il faut le signaler, ils étaient 17, dont là aussi plus de femmes (10), sur les 84 participants, soit près de 20% des inscrits à cette compétition.

Les marcheuses 1

On se regroupe avant le départ de la marche nordique (photo Isabelle Flis-Orliac)

Si tous ces DDX ont pris part aux épreuves, d’autres ont également œuvré pour la réussite de cette compétition, ils avaient pris place comme signaleurs et n’ont pas ménagé leurs encouragements.

P1060795

Même frigorifiée, Nathalie est là pour encourager Nadine et Sandra (photo Laurence Albenque)

Enfin, certaines DDX, en arrêt provisoire de compétition, étaient également là pour nous soutenir et immortaliser les passages des coureurs en bleu et rose que nous étions.

LA SUITE DU REPORTAGE PHOTO ARRIVE PROCHAINEMENT

Les résultats :

10 km : 24e Stéphane Bellanca en 39:44 – 35e Maxime Pascal en 41:24 – 37e Emmanuel Dudognon en 41:36 – 42e Frédéric Crespel en 42:33 – 79e Boryce Pérate en 44:27 – 114e Jean-Marc Lartigue en 46:34 – 213e Gilles Albaz en 51:07 – 235e Eric Paute en 52:29 – 238e Christine Galvez en 52:30 – 250e Didier Bouhyer en 53:09 – 270e Sylvie Rousse en 54:39 – 272e Jean-Pierre Ratier en 54:51 – 290e Justine Ramel en 55:36 - 291e Gilles Ramel en 55:36 -

335e Antoine Totaro en 58:03 – 342e Eliane Batisse en 58:22 – 347e Eric Pitton en 58:26 – 377e Florent Lopez en 59:32 – 401e Karine Fourage en 1h 00:37 – 414e Marion Ratier en 1h 01:15 – 419e Françoise Roca en 1h 01:32 – 420e Nathalie Picauron en 1h 01:33 – 479e Sandra Pouvillon en 1h 04:52 – 480e Nadine Bouhyer en 1h 04:52 – 509e Valérie Bellanca en 1h 08 :24 – 513e Nicole Ramel en 1h 08 :29 – 518e Bruno Fiévez en 1h 09 :06 – 529e Corinne Delpeyroux en 1h 10 :27.

 5 km : 75e Stéphanie Riberot en 28:43 – 118e Michel Batisse en 31:42 – 121e Patricia Valette en 31:51 – 200e Emilie Thamie en 37:54.

 

Marche nordique :

Classement masculin sur 34 hommes :

9e Olivier Lalue en 1h 12:43 (soit à 8,25 km/h) – 13e Patrice Conquet en 1h 15:03 (7,99 km/h) – 15e Rui Das Vinhas en 1h 16:01 (7,89 km/h) et 3e M1H – 17e Joël Lauzu en 1h 17:04 (7,79 km/h), 26e Pierre Roland en 1h 20:53 (7,42 km/h) - 28e Bruno Delacroix en 1h 22:00 (7,32 km/h) – 32e Patrice Lloret en 1h 26:00 (6,98 km/h).

Classement féminin sur 50 femmes :

7e Odile Roland en 1h 19:15 (7,57 km/h) et 3e M2F – 18e Nathalie Augade en 1h 23:35 (7,18 km/h) - 25e Magalie Noël en 1h 26:46 (6,92 km/h) - 30e Sylvie Arjona en 1h 28:22 (6,79 km/h) - 32e Frédérique Bonnet en 1h 28:51 (6,75 km/h), 33e Patricia Dulor en 1h 28:59 (6,74 km/h) – 35e Patricia Delacroix en 1h 29:22 (6,71 km/h) – 40e Christiane Llorens en 1h 38 :00 (6,12 km/h) – 42e Pascale Héral en 1h 39 :40 (6,02 km/h) – 47e Claudine Belaud en 1h 41 :23 (5,92 km/h).

DES CÔTES ET DES CÔTES

Ils étaient deux DDX qui avaient décidé de braver le froid pour participer au Trail des buttes (ex-Trail Toulouse Métropoloe) sur les coteaux bien pentus de Pech-David. Seuls deux DDX, mais quels DDX !

Le premier, Emmanuel D., s’est inscrit dans les cinquante premiers d’une course qui a compté 812 arrivants. Le second, Stéphane Bra., s’est glissé près des 150 premiers. « Il faisait froid au départ, mais le soleil et les bosses nous ont vite réchauffés ! », a reconnu Stéphane.

Img 0708

La tête avec les DDX (photo fournie par Stéphane)

Pendant ce temps, un groupe très fourni de coureurs avait choisi de reconnaître le parcours de la Launaguet’oile, l’épreuve qu’ils disputeront dimanche de même qu'une quinzaine de DDX adeptes de la marche nordique. Un parcours pentu dans sa première partie, avec une côte de plus d’un kilomètre, puis en descente dans les champs avant de revenir vers la ville de Launaguet.

Certain(e)s ont même voulu revenir en courant vers Bruguières et ont donc bouclé un semi-marathon (ou plus pour notre coach Stéphane Bel. et Frédéric D.). Visiblement les kilomètres n’ont pas entamé leur bonne humeur.

Resized 20171126 121309

Vraiment dingos ! (photo fournie par Natacha L.G)

Les résultats:

Trail des Buttes à Toulouse:

15 km: 48e Emmanuel Dudognon en 1h04:28 - 155e Stéphane Brabant en 1h 11:54

 

  

PORTET OU FENOUILLET ?

Si Portet-sur-Garonne et Fenouillet ont un point commun avec leurs centres commerciaux, ce ne sont pas les courses que des DDX ont faites ce week-end mais… des courses… d’un autre genre, évidemment.

Six coureurs ont opté pour la première des deux communes et les Courses du Confluent. Pour la majorité d’entre eux, c’était le 10 km, quant à la dernière DDX, déjà marathonienne il y a un mois pile, le 5 km était suffisant pour son retour à la compétition.

Et le duo de nos « sprinters », Emmanuel D. et Olivier D., a bien évidemment foncé sur un parcours roulant. Le premier nommé passant sous la barre des 40 minutes – cela signifie courir pendant une heure à 15 km/h -, le second échouant de neuf secondes à franchir ce cap. Les trois autres compères ont, pour leur part, réussi à terminer en moins de 49 minutes. Une sacrée performance d’ensemble.

Img 20171119 104437

Les DDX réunis - il manque juste Bruno - (photo fournie par Stéphanie R.)

Sur le 5 km, Stéphanie R. a également été très rapide en établissant un temps légèrement supérieur à 26 minutes, soit une moyenne de plus de 11 km/h.

Des bolides, ces DDX !!!

 

Plus près de nous à Fenouillet, les Dingos ont cru partir faire leurs emplettes puisque le départ et l’arrivée étaient jugés au centre commercial rénové. Faire ses courses un dimanche !!! Eh bien non, ils participaient à la nouvelle formule de la Boucle de Fenouillet, que nos amis Véronique et Frédéric C. organisaient jusqu’à l’an dernier. Au programme de cette course baignée dans un brouillard épais, un 5 km et un 15 km.

« Le parcours était très agréable avec pas mal de passages dans la verdure », a noté Eliane B., inscrite sur la plus longue distance avec quatre autres DDX, dont deux nouveaux venus, Joanna J. et John B.

Img 0038

Joanna suivi comme son ombre par John (photos organisateurs)

Img 9823

Oui, rassure-toi Michel, tu es bien à l'heure !

Une course que Sandra D. a bien failli rater. Elle raconte : «Mon réveil n’ayant pas sonné, j’y suis allée à fond la caisse. Lever à 8h10, départ de chez moi sept minutes après. J’ai mangé mes biscottes beurrées dans la voiture. Même pas bu un p’tit café, sniff ». Cela n’a pas empêché celle-ci d’être la plus rapide des Dingos sur le 15 km en 1h 21 environ.

Img 9996

Sandra était finalement bien réveillée...

Img 9753

Même dans le brouillard, Véronique et Eliane ont fière allure

Sur le 5 km, Frédéric, déjà nommé plus haut, a voulu imiter Usain Bolt. 22 minutes 49 après le départ du centre commercial, il était de retour à ce même endroit pour conquérir la 10e place. De son côté, Michel B., dont c’était la première course depuis des mois, a terminé en moins de 35 minutes.

Img 9851

Frédéric, à fond, à fond...

 

Les résultats :

Courses du Confluent à Portet-sur-Garonne :

10 km : 112e Emmanuel Dudognon en 39:40 – 148e Olivier Dupart en 40:09 – 257e David Riberot en 44:21 – 345e Jean-Pierre Chataigner en 47:02 – 410e Bruno Fievez en 48:47.

5 km : Stéphanie Riberot en 26:26.

 

Boucle de Fenouillet :

15 km : 60e Sandra Diulius en 1h 21:52 – 80e Véronique Monblanc en 1h 28:14 – 86e Eliane Batisse en 1h 29:23 – 101e Joanna Jenouvrier en 1h 34:17 – 103e John Barel en 1h 34:31.

5 km : 10e Frédéric Crespel en 22:49 – 48e Michel Batisse en 34:27.

DES DDX AU SUD, VRAIMENT AU SUD !

La dernière quinzaine a donné lieu à diffférents trails ou semi-marathon, auxquels les DDX coureurs ont laissé une trace.

Img 20171101 122311 copier

Image bucolique de Saint-Bertrand-de-Comminges (photo Emmanuel Dudognon)

Le 1er novembre, c’était le semi-marathon des 13 villages Barousse-Comminges, une épreuve qui  rejoignait Valcabrère, près de Saint-Bertrand de Comminges, que les coureurs ont traversé, et Mauléon-Barousse, où l’arrivée était fixée à la Maison des sources. Et le duo Emmanuel D. – Olivier D. était présent.

Img 20171101 122505

Emmanuel et Olivier et... les moutons (selfie Emmanuel Dudognon)

Environ 430 m de dénivelé, avec notamment l’ascension de la vallée de la Barousse, étaient au programme de ces courses sur les routes communales de cette région du sud de la Haute-Garonne. Emmanuel D. raconte : « Autant dire que c'était bien vallonné, Olivier D. (ndlr : son compagnon des challenges Lévy), se remet tranquillement de son semi-marathon de Toulouse et j'ai rarement pu apprécier une aussi belle course à 1h30 de Bruguières tout dem'a laissé partir devant ».

« Franchement même mais ça en valait la peine, je le conseille vivement », conclut le grand Manu.

De la Barousse à San Sebastian

Plus récemment, c’était Olivier M., un nouveau venu parmi les DDX, qui a franchi la frontière franco-espagnole en participant à la course Behobia-San Sebastian, une épreuve qui a enregistré un nombre impressionnant d’inscrits (30912 exactement). Un parcours particulièrement exigeant avec des « sommets », le col de Gaintxurizketa (au km 8) et et le Haut de Miracruz (au km 17) avant l’arrivée près du Palais des congrès de Saint-Sébastien.

Fb img 1510497011040

Olivier fier de montrer le bandeau DDX (photo fournie par Olivier Magendie)

Le grand Olivier M. a réalisé une belle performance en terminant 5748e dans un temps de 1h 49:05 et n’a pas manqué de marquer l’empreinte DDX par le bandeau qu’il a porté au long du parcours.

Les résultats:

Semi-marathon des 13 villages: 26e Emmanuel Dudognon en 1h 38:56 – 29e Olivier Dupart en 1h 39:16

Behobia – San Sebastian: 5748e Olivier Magendie en 1h 49:05

 

 

DES DDX BLEU PASTEL

Une quinzaine de DDX coureurs s’est inscrit aux différentes courses du Trail du Pastel. Au programme, outre le challenge Pastel Extrême, un 22 km de nuit suivi le lendemain matin par un autre 22 km à travers un bois et la campagne proches de Balma, plusieurs trails de diverses distances comme l’Isatis, le Pastel ou la Cocagne. Des épreuves allant de 14 à 22 km.

Img 3539

Stéphane Br. se glisse dans les 50 premiers du 22 km (photos organisateurs)

Deux couples de DDX avaient porté leur dévolu sur l’Isatis nocturne, un 14 km avec 220 m de dénivelé cumulé avec quelques « jolies » descentes, qui fort heureusement n’étaient pas aussi boueuses que l’an dernier. Myriam R., accompagné du grand Frédéric D., et notre coach Stéphane B. en soutien de son épouse Valérie B., ont terminé l’épreuve en une heure trois quarts pour les premiers nommés, et un peu plus de deux heures pour les seconds. Ils avaient été devancés par un nouveau venu chez les Dingos, Sébastien P., qui a fini dans les 200 premiers en 1h 36.

Un seul DDX a préféré la plus longue distance, le Pastel, un 22 km agrémenté de 380 m de dénivelé, et attendu samedi matin pour se lancer. Bien lui en a pris puisque Stéphane Br. a terminé dans les cinquante premiers en un temps tout à fait respectable de 2 heures et trois minutes.

Si le plus gros du contingent des Dingos de Xeraco avait retenu l’Isatis, une épreuve de même distance et même dénivelé que le trail de nuit, deux autres se sont lancés sur la Cocagne (18 km et 300 m de dénivelé cumulé). Ce trail a permis à Emmanuel D., toujours en lice pour un podium de sa catégorie d’âge sur le challenge Lévy, de terminer près des dix premiers (12e). « Mais celui qui me précédait avec trois minutes d’avance et celui qui me suivait deux minutes de retard. Autant dire que j’ai couru tout seul », a remarqué Manu. Mais il faut souligner la performance de Christian D., le vétéran de l'associaltion (oui, je l'ai dit, Christian !) qui s'est classé 37e de cette distance et en plus, il a terminé meilleur de sa catégorie d'âge (V3M). Derrière lui, Eric P., qui relevait de blessure, a réussi à finir dans les 100 premiers.

Img 3185

Emmanuel, tout en bleu pastel sur le 18 km

28rirce5ggcom uioj85shbcabthr5taf8tymxqbtzcc8y2iconnjnez93v

Christian est en tête... devant une jeunette

Imgp0669

Eric reprend le chemin des trails

Imgp0599

Après son marathon, Pierre M. continue sur sa lancée

Sur l’Isatis « diurne », c’est Laurent G. qui s’est montré le plus rapide sur ce trail de 14 km. En une heure 23 minutes, il devance dans l’ordre Philippe C. et Pierre M., tous deux dans un temps proche de l’heure et demie et deux nouvelles venues dans l’association, Joanna J. et Isabelle O. A noter la présence de Marion R., une future DDX ( ?), qui accompagnait son père, Jean-Pierre.

Img 1057 resultat

Isabelle dans l'une des côtes du parcours (photo Runningtrail - Maud Pagèze)

Les résultats :

L’Isatis nocturne (14 km) : 198e Sébastien Pelizzari en 1h 36:13 – 294e Myriam Revellat en 1h46:16 – 295e Frédéric Didier en 1h 46:16 – 351e Valérie Bellanca en 2h 03:54 – 352e Stéphane Bellanca en 2h 03 :54.

Le Pastel (22 km) : 49e Stéphane Brabant en 2h 3:38.

La Cocagne (18 km) : 12e Emmanuel Dudognon en 1h 33:30 (3e V1M) – 37e Christian Devos en 1h 46:51 (1er V3M) - 95e Eric Pitton en 2h 08:26.

L’Isatis diurne (14 km) : 91e Laurent Gorsse en 1h 23:35 – 113e Philippe Cindric en 1h 27:13 – 170e Pierre Marty en 1h32:55 – 218e Joanna Jenouvrier en 1h 37:43 – 244e Isabelle Orssaud en 1h 40:17 – 268e Jean-Pierre Ratier en 1h 43:37.

S'ENTRAINER DANS LA BONNE HUMEUR

Si parfois certains entraînements ou fractionnés peuvent être délicats à négocier... après une période d'arrêt ou une blessure, mais sous la conduite des coaches ils se passent très souvent dans la bonne humeur.

20171108 entrainement ddx 8

Sortie détendue pour Antoine, Christine, Amélie, Myriam et Véronique D. (photo Justine Ramel)

Les sorties dominicales donnent parfois l'occasion de découvrir de nouveaux parcours à l'initiative de l'un ou de l'autre. Ce fut le cas, un récent dimanche, quand les DDX coureurs ont délaissé les routes de Saint-Sauveur, Gratentour ou Castelginest pour s'éloigner vers Cépet.

20171108 entrainement ddx 2 1

Détendues, mais concentrées Eliane, Valérie, Patricia C., Marie-Anne

Et par une température agréable, ils et elles se sont pliés à la mode des selfies, n'est-ce pas Justine et Eric ?

20171108 entrainement ddx 5 2

Courir et photographier, il faut le faire, Eric !

Toujours la convivialité des Dingos !

MARATHON WOMAN IN NEW YORK

Depuis dimanche dernier, les Dingos de Xeraco peuvent s'enorgueillir de compter parmi les siens une Marathon woman ! En effet, après réussi quelques marathons, Rachel Barral a terminé le mythique marathon de New York et ce en moins de quatre heures (3h 57:28). Son classement dans le premier quart des arrivants est la preuve de la qualité de sa performance: 12 784e alors qu'ils étaient 50 000 à prendre le départ !

Img 1517 1

Un petit coucou sur le macadam de New York (photos fournies par Rachel B.)

Et pour savoir comment elle a vécu cette expérience pour laquelle elle a été tirée au sort, nous lui laissons la parole: "Lorsque j'ai commencé à courir il y a cinq ans avec une copine, j'avais dit que j'irais faire le marathon de New York City ! Eh bien ça y est, je l'ai fait et j'en suis terriblement heureuse ! Cette magnifique course est à la hauteur de sa réputation. 

Depuis le mail du 6 mars à 1h32 du matin qui lui disait : « CONGRATULATIONS, RACHEL ! » et qui confirmait qu’elle était retenue pour l’édition 2017 du plus prestigieux marathon du monde au cours duquel elle cotoierait des milliers de coureurs du monde entier (voir texte ci-dessous et sa traduction), elle « trépignait d’impatience !!! ».

Img 1639 1

Les DDX s'inscrivent sur le tableau du Marathon

Quelques mois et quelques entraînements plus tard, il était temps de partir à l'assaut de la Big Apple (la grosse pomme), le célèbre surnom de New York.

Là, ma dernière semaine de prépa’ a été des plus sérieuses:

Stéphane avait conseillé une liste d'aliments interdits, j'ai dû les manger tous. Adam avait préconisé du repos, j'ai dû marcher entre 10 et 20 km par jour pendant 6 jours.... et fait quand même mes trois derniers footings du plan d'entraînement.. face aux buildings de Manhattan.

20171103 163206

Elle peut être fière !

Toute la ville semblait attendre la course, les affichages étaient partout #itwillmoveyou (il va vous transporter), le pavillon marathon de Central Park grouillait, le salon du marathon pour récupérer le dossard était déjà une grande fête !!! J'y ai d'ailleurs laissé une trace de notre fameuse association

ET ILS SONT OU, LES MARSEILLAIS ?

Certains connaissent (ou regardent) "Les Marseillais à Miami" sur la TNT, mais "nos Marseillais" à nous ont plutôt brillé par leur présence à la course Marseille-Cassis, une épreuve de 20 km entre ces deux villes des Bouches-du-Rhône.

Img 20171029 085854

Nos trois "Marseillais" avant le départ (selfie fourni par Véronique)

Marseille cassis frederic

Frédéric, tout sourire (photo organisateurs)

Nos Marseillais ? Mais qui sont-ils, vous demandez-vous ? Ils avaient pour noms, Véronique M., Frédéric C. et Jean-Luc C. Et si les deux premiers étaient venus participer à cette épreuve dotée d'une première partie très escarpée... uniquement pour "le fun", le troisième était venu à l'initiative d'un des ses amis.

Marseille cassis veronique

Véronique et ses "pieds verts"

Marseille cassis jean luc

Allez, Jean-Luc !

Eh bien, "nos Marseillais" ont plutôt tiré leur épingle du jeu, tout en profitant du paysage et du beau temps. Jean-Luc a terminé 9174e (?!!!) en 1h 57:32. Quant à Véro et Fred, ils ont couru "main dans la main" et bouclé les 20 km en un peu plus de deux heures.

Les résultats:

Marseille-Cassis: 9174e Jean-Luc Chabosi en 1h 57:32 (les dix premiers km en 1h 06:54) - 10438e Frédéric Crespel en 2h 01:14 (1h 07:53) - 10449e Véronique Monblanc en 2h 01:16 (1h 07:55).

JEROME BELLANCA VAINQUEUR A MILLAU

L’information nous était parvenue il y a quelques semaines, mais le temps a passé et nous vous la révélons sur le blog même si beaucoup sont déjà au courant. Jérôme Bellanca, le membre d’honneur des DDX, a remporté les 100 km de Millau, qu’il s’était fixé comme objectif de fin de saison.

Le discret coureur de Saint-Sauveur, accompagné de son frère, « coach Stéphane », était parti sur un rythme de 6 heures 45 minutes, mais a dû céder dans les dernières dizaines de kilomètres pour établir un temps de 7 heures 4 minutes et une seconde. Le meilleur temps sur l’épreuve millavoise depuis 1993 et 8e meilleur performer de l’épreuve qui fêtait son 46e anniversaire.

Deuxième au semi-marathon, le champion de France du 100 km s’est porté en tête pour atteindre le marathon en leader, grâce à une bonne gestion du parcours qu’il avait reconnu durant l’été. Ainsi, la voie était toute tracée pour un succès à Millau.

100km millau bellanca 534x462

Jérôme Bellanca, escorté par son "coach Stéphane" (photos Midi Libre)

« Parfois dans les côtes, il me fallait appuyer sur les pédales pour le suivre et être en mesure de le ravitailler », a confié Stéphane, qui l’a suivi tout au long du parcours… mais à vélo.

Jerome bellance boucle les 100 km en 7h04 une tres belle 2570936 1200x800

Jérôme explose de joie sous le regard de ses nièces

Après un tel exploit, le sociétaire du Blagnac Sporting Club a pris part au marathon de Toulouse, uniquement pour accompagner pendant près des deux tiers du parcours de jeunes athlètes venues de Russie. Le matin du marathon, il était avec les DDX pour partir avec eux, via le métro, vers le point de départ de la course. Nouvelle preuve de l’humilité de ce grand sportif !

Jerome bellanca metro

Jérôme au milieu des DDX (photo Michel Batisse)

NOS REPORTERS ETAIENT AU MARATHON

Après avoir pris part à la pasta party d'avant-marathon et en dépit d'un lever tôt, vraiment très tôt, l'un des reporters des DDX, Michel Batisse, était sur le pont pour suivre les DDX présents au 10 km, au semi-marathon et au Marathon international de Toulouse; les relayeurs, qui partaient aux environs de la mi-journée, s'étant octroyés une "petite grasse matinée".

Ainsi, du départ de Bruguières à l'arrivée, Michel, aidé d'autres coureurs-reporters vous donne l'occasion de vivre, par photos interposées, cette folle journée qui a encore vu vingt nouveaux marathoniens au sein de l'association, même si certains n'en étaient pas à leur coup d'essai.

Et c'est parti pour le diaporama !!!

Pasta party cuisine  

Bien entouré, le cuisinier Stéphane ! 

          Pasta party pates1

Il te faut des sucres lents, David !

Pasta party groupe

Et on trinque à l'eau. C'est vrai !

Marathon groupe nuit

Quand on vous disait que c'était tôt (photo Gilles Ramel)

Marathon metro

On plaisante dans le métro...

Marathon navette1

... et on chahute au fond du bus.

Marathon ddx mascotte2

On pose avec la mascottes

Marathon depart relais ph justine

Et on fait un selfie avant le départ (posté par Justine Ramel)

Marathon fabien stephane

Là, on ne rigole plus. C'est parti pour Fabien P. et "coach Stéphane B." (photo Runningmag)

Marathon pierre damien

Belle allure Pierre M. et Damien VD !

Marathon nathalie2

Tout en décontraction à l'arrivée, Nathalie H.

Marathon jean luc2 ph frederic

Alors ce 12e marathon, Jean-Luc M. ? (photo Frédéric Crespel)

Marathon sylvie

Elle n'a pas eu de ratés la "mobylette Sylvie R."

Marathon xavier ph adam

Très cool l'ex-président Xavier A. (photo Adam Cantrelle)

Marathon karine natacha

On tient la cadence Karine F. et Natacha LG.

Marathon gilles c

Plus dur pour Gilles C. ...

Marathon gilles r

... et Gilles R.

Marathon damien ph justine

Belle escorte pour Damien VD (photo Justine Ramel)

Marathon fabrice

42 kilomètres et toujours le sourire pour Fabrice (photo Justine Ramel)

Marathon stephanie david2

Les DDX sont là pour le shake, Stéphanie

Marathon stephanie2 ph frederic

Belle escorte pour Stéphanie (photo Frédéric Crespel)

Semi eliane

Rendez-vous au Bar basque après la course !

Semi olivier jerome

Attention Jérôme G., Olivier te surveille !

Semi david eric2

Un petit salut amical n'a jamais fait baisser la moyenne !

Semi bouhyer3

Allez, on s'accroche, c'est bientôt la fin !

Semi nathalie vole

J'en ai assez de courir, je vole maintenant !

Semi eliane guy

On garde le sourire pour le photographe, n'est-ce pas Guy ?

Marathon francoise ph frederic

A la fin j'aurai mon petit verre de Pouilly.

Marathon chantal ph frederic

Je serre les dents, j'ai du mental ! (photo Frédéric Crespel)

Marathon jean marc ph frederic

Ne te cache pas, Jean-Marc, on t'a vu (photo Frédéric Crespel)

Marathon corinne ph eric paute

Pas mal pour une première sur le semi-marathon, Corinne D. ! (photo Eric Paute)

Semi arrivee groupe

La récompense est là !

Marathon twosotwosister dos

Que préférez-vous ? De dos... (photos Jonathan Benhamou)

Marathon twosotwosister face

... ou de face ?

Marathon relais nivapabella ph justine

Même en relais, on prend le temps d'un bon shake ! (photo Justine Ramel)

Relais double mixte 1

Quand va-t-il arriver Jean-François B. ? (photo Patricia Conquet)

Relais double mixte 2

Y veut m'prendre mes dossards ce corsaire !

Marathon relais double mixte

Les reconnaissez-vous ces Double mixte DDX ? (photo fournie par Patricia Conquet)

 

 

 

Lire la suite

PARTICIPATION RECORD AU MARATHON DE TOULOUSE

Le Marathon international de Toulouse Métropole a donné lieu à un sacré rendez-vous pour les DDX puisqu’ils étaient cinquante-six (soit près de 50% des coureurs) à prendre le départ des différentes épreuves (10 km, semi-marathon, marathon et marathon en relais).

Marathon photo 2

Et ils n'étaient pas tous là ! (photo Jérémy Benhamou)

Et ces courses ont donné l’occasion aux Dingos, même s’ils faisaient partie de l’association depuis peu de temps, de prouver qu’ils (elles) étaient à la hauteur des coureurs plus expérimentés.

Le marathon, sur lequel vingt-deux DDX étaient au départ, a permis également à une petite dizaine de faire partie des « finishers » pour la première fois. Sur cette distance (42,195 km pour mémoire), c’est Fabien P. qui s’est montré le plus rapide, se payant même le luxe de prendre trente secondes à « coach Stéphane B. ». Tous les deux ont fini dans les 200 premiers d’une épreuve terminée par près de 2600 coureurs (2598, précisément) avec des temps inférieurs à 3 h 15.

Marathon stephane fabien ph adam

Les champions du marathon, "Coach Stéphane" et Fabien P. (photo Adam Cantrelle)

Et de nouveaux marathoniens !

Un gros peloton de DDX a terminé en moins de quatre heures ou légèrement plus – voir le classement ci-dessous). Les autres ont fait pour le mieux et ont terminé, certes épuisés, mais super-heureux d’avoir été jusqu’au bout malgré des bobos, des douleurs ou des craintes. Petite mention pour les « novices » Natacha LG. et Karine F., qui, grâce à une course intelligente et régulière, ont terminé en moins de quatre heures trente.

Marathon natacha karine

Des femmes en or Natacha LG et Karine F. (photo Michel Batisse)

Une petite pensée pour Eric P. et Jean-Pierre R., contraints à l’abandon en raison de douleurs persistantes, mais qui ont gardé l’esprit DDX jusqu’au bout. A l’image du second, dont voici le témoignage. Bien calé sur son rythme jusqu’au 25e kilomètre, c’est à ce moment que « les problèmes sont arrivés. Ma douleur à un genou a commencé à devenir plus vive pour en devenir insupportable au 30e. La douleur, la pluie, le vent et surtout une très grande fatigue m’ont contraint à me réfugier la mort dans l’âme sou un porche. La course s’arrêtait là pour moi. Entre frissons et larmes, je cherchais au plus profond de moi-même les ressources pour vous rejoindre, vous sourire et vous encourager pour votre arrivée. Quoi qu’il en soit, je suis très heureux et pour tout dire, fier de faire partie de ce groupe des DDX ».

Centre-ville pour le semi

Avant le marathon, une vingtaine de Dingos (17 exactement) se sont élancés pour un semi-marathon empruntant un parcours axé sur le centre-ville avec de multiples relances. Les temps de certains laissent pantois à l’image de Jérôme G., qui a repris à la volée le maillot de Nicolas A., ou d’Olivier D., qui ont terminé en moins d’une heure trente et cela dans les 130 premiers d’une course qui regroupait plus de 2900 athlètes.

Semi jerome olivier 1

En route vers un temps canon au semi, Jérôme G. et Olivier D. (photo Michel Batisse)

Derrière tous les coureurs au départ ont eu la joie des ovations sur la place du Capitole avant d’aller encourager les autres DDX sur le marathon, qu’il soit en individuel ou en relais. Ca, c’est l’esprit DDX !

Des relais et des 10 km à la hauteur

Puisqu’on parle du relais, là aussi les performances étaient au rendez-vous avec quatre relais DDX (même parfois agrémentés d’une ou deux personnes amies, extérieures à notre association).

Deux sur quatre ont terminé en moins de quatre heures, les Kouin’ammandonné, avec Pierre et Sandra P., et les Twosotwosister, avec Amélie et Justine R . notamment accompagnées de Sophie M.

Marathon relais kouign ammandonne

Fiers, Sandra et Pierre P. avec les Kouign'ammandonné (selfie Pierre Pouvillon)

S’ils ont dépassé cette barrière de temps, les deux autres relais, les Double mixte DDX (avec Cathy O., Patricia C., Jean-François B. et Gilles A.) et les Nivapabella (avec Isabelle F-O, Nicole R., Valérie VD et Patricia V.) n’ont pas démérité dans une course qui s’est terminée sous la pluie et sur une rue Alsace-Lorraine déserte et glissante.

Marathon relais ph damien

Joyeuses les Nivapabella DDX (photo Damien Van Damme)

Enfin, et c’est à noter car la performance est là : deux débutantes ou quasi-débutantes à la course avaient envie de se tester sur le 10 km. Et le test est amplement réussi pour Valérie B. et Sandrine Ma., qui sont arrivées sur la place du Cap’ en moins d’une heure dix minutes. « Mon objectif était de franchir la ligne : objectif atteint (pour le chrono, je verrai plus tard », a confié Sandrine qui a avoué être passée « par diverses émotions ainsi que l’envie d’abandonner. Mais je me suis accrochée et à l’arrivée j’en avais les larmes aux yeux… et ce n’était que 10 km. Alors je n’ose pas imaginer vos sensations sur les autres distances », a-t-elle écrit en remercier les DDX de leurs encouragements et l’aide aux entraînements.

Encore et toujours l’esprit DDX !!!

Nos pensées iront enfin à celles et ceux qui étaient inscrits pour ces courses et qui ont dû renoncer en raison d’une blessure de dernière minutes. Ils et elles se reconnaîtront et nous leur dédions nos performances avant qu’ils (elles) nous rejoignent sur leurs deux pieds.

Quant à nos remerciements, ils vont à notre coach dévoué et à tous ceux qui ont encouragé les coureurs en se déplaçant à pied ou à vélo tout au long du parcours de la Ville Rose.

Les résultats (en temps réels):

Marathon (20 DDX): 167e Fabien Pons en 3h 11:35 – 176e Stéphane Bellanca en 3h 12:08 – 521e Xavier Artus en 3h 30:02 – 557e Aurélien Bouvet en 3h 31:27 – 569e Jean-Marc Lartigue en 3h 31:52 - 1154e Philippe Siot en 3h 53:47 – 1163e Stéphane Brabant en 3h 54:37 - 1210e David Ricard en 3h 55:47 -  1295e Sylvie Rousse en 3h 57:49 -1391e Damien Van Damme en 3h 59:18 – 1401e Pierre Marty en 3h 59:44 – 1423e Fabrice Laporte en 4h 00:26 – 1597e Gilles Cros en 4h 07:59 -  1633e Nathalie Hourtané en 4h 09 :45 – 1904e Jean-Luc Mancho en 4h 20 :32 – 2010 Raynald Bornier en 4h 25:26 – 2054e Karine Fourage en 4h 27:13 – 2055e Natacha Le Goff en 4h 27:13 – 2068e Gilles Ramel en 4h 27:50 – 2229e Stéphanie Riberot en 4h 40:54.

Marathon en relais (14 DDX): 331e Les Kouin’ammandonné (avec Pierre et Sandra Pouvillon, accompagnés de deux amis bretons) en 3h 40:09 – 624e Les TwosotwosisterDDX (Justine Ramel, Sophie Martins, Amélie Ramel et leur amie Sophie Bergery) en 3h 57:14 – 799e Les Doublemixte DDX (avec Cathy Oliveira, Patricia C., Jean-François Boche et Gilles Albaz) en 4h 09:31 – 962e Les Nivapabella (avec Isabelle Flis-Orliac, Nicole Ramel, Valérie Van Damme et Patricia Valette).

Nadège Laruelle a participé au sein d’un relais féminin GRDF Les gaz’l avec un premier parcours en 59:52 pour les 11,7 km.

Semi-marathon (17 DDX):  123e Jérôme Gaby en 1h 28:29 – 124e Olivier Dupart en 1h 28:30 (7e VH2) – 365e Erwan Cornec en 1h 37:36 – 403e Céline Machado en 1h 38:28 (6e VF1) – 613e Eric Paute en 1h 42:58 – 618e David Riberot en 1h 43:03 – 1039e Philippe Cindric en 1h 49:35 – 222e Guy Dulor en 2h 06:33 – 2273e Eliane Batisse en 2h 07:31 – 2332e Chantal Boche en 2h 08:52 – 2344e Nathalie Picauron en 2h 10 :13 – 2449e Françoise Roca en 2h 12:17 – 2499e Julien Daumont (en remplacement de François Bos) en 2h 13:32 – 2559e Jean-Marc Touron en 2h 15:53 – 2560e Didier Bouhyer en 2h 15:55 – 2561e Nadine Bouhyer en 2h 15:55 – Corinne Delpeyroux en 2h 35:35.

10 km (2 DDX) : 1874e Valérie Bellanca en 1h 04:15 – 2090e Sandrine Marty en 1h 09:05.

 

 

 

Le Marathon international de Toulouse Métropole a donné lieu à un sacré rendez-vous pour les DDX puisqu’ils étaient cinquante-trois (soit près de 47% des coureurs) à prendre le départ des différentes épreuves (10 km, semi-marathon, marathon et marathon en relais).

Et ces courses ont donné l’occasion aux Dingos, même s’ils faisaient partie de l’association depuis peu de temps, de prouver qu’ils (elles) étaient à la hauteur des coureurs plus expérimentés.

Le marathon, sur lequel vingt DDX étaient au départ, a permis également à une petite dizaine de faire partie des « finishers » pour la première fois. Sur cette distance (42,195 km pour mémoire), c’est Fabien P. qui s’est montré le plus rapide, se payant même le luxe de prendre trente secondes à « coach Stéphane B. ». Tous les deux ont fini dans les 200 premiers d’une épreuve terminée par près de 2600 coureurs (2598, précisément) avec des temps inférieurs à 3 h 15.

Un gros peloton de DDX a terminé en moins de quatre heures ou légèrement plus – voir le classement ci-dessous). Les autres ont fait pour le mieux et ont terminé, certes épuisés, mais super-heureux d’avoir été jusqu’au bout malgré des bobos, des douleurs ou des craintes. Petite mention pour les « novices » Natacha LG. et Karine F., qui, grâce à une course intelligente et régulière, ont terminé en moins de quatre heures trente.

Une petite pensée pour Eric P. et Jean-Pierre R., contraints à l’abandon en raison de douleurs persistantes, mais qui ont gardé l’esprit DDX jusqu’au bout. A l’image du second, dont voici le témoignage. Bien calé sur son rythme jusqu’au 25e kilomètre, c’est à ce moment que « les problèmes sont arrivés. Ma douleur à un genou a commencé à devenir plus vive pour en devenir insupportable au 30e. La douleur, la pluie, le vent et surtout une très grande fatigue m’ont contraint à me réfugier la mort dans l’âme sou un porche. La course s’arrêtait là pour moi. Entre frissons et larmes, je cherchais au plus profond de moi-même les ressources pour vous rejoindre, vous sourire et vous encourager pour votre arrivée. Quoi qu’il en soit, je suis très heureux et pour tout dire, fier de faire partie de ce groupe des DDX ».

Avant le marathon, une vingtaine de Dingos (17 exactement) se sont élancés pour un semi-marathon empruntant un parcours axé sur le centre-ville avec de multiples relances. Les temps de certains laissent pantois à l’image de Jérôme G., qui a repris à la volée le maillot de Nicolas A., ou d’Olivier D., qui ont terminé en moins d’une heure trente et cela dans les 130 premiers d’une course qui regroupait plus de 2900 athlètes.

Derrière tous les coureurs au départ ont eu la joie des ovations sur la place du Capitole avant d’aller encourager les autres DDX sur le marathon, qu’il soit en individuel ou en relais. Ca, c’est l’esprit DDX !

Puisqu’on parle du relais, là aussi les performances étaient au rendez-vous avec quatre relais DDX (même parfois agrémentés d’une ou deux personnes amies, extérieures à notre association).

Deux sur quatre ont terminé en moins de quatre heures, les Kouin’ammandonné, avec Pierre et Sandra P., et les Twosotwosister, avec Amélie et Justine R . notamment accompagnées de Sophie M.

S’ils ont dépassé cette barrière de temps, les deux autres relais, les Double mixte DDX (avec Cathy O., Patricia C., Jean-François B. et Gilles A.) et les Nivapabella (avec Isabelle F-O, Nicole R., Valérie VD et Patricia V.) n’ont pas démérité dans une course qui s’est terminée sous la pluie et sur une rue Alsace-Lorraine déserte et glissante.

Enfin, et c’est à noter car la performance est là : deux débutantes ou quasi-débutantes à la course avaient envie de se tester sur le 10 km. Et le test est amplement réussi pour Valérie B. et Sandrine Ma., qui sont arrivées sur la place du Cap’ en moins d’une heure dix minutes. « Mon objectif était de franchir la ligne : objectif atteint (pour le chrono, je verrai plus tard », a confié Sandrine qui a avoué être passée « par diverses émotions ainsi que l’envie d’abandonner. Mais je me suis accrochée et à l’arrivée j’en avais les larmes aux yeux… et ce n’était que 10 km. Alors je n’ose pas imaginer vos sensations sur les autres distances », a-t-elle écrit en remercier les DDX de leurs encouragements et l’aide aux entraînements.

Encore et toujours l’esprit DDX !!!

Nos pensées iront enfin à celles et ceux qui étaient inscrits pour ces courses et qui ont dû renoncer en raison d’une blessure de dernière minutes. Ils et elles se reconnaîtront et nous leur dédions nos performances avant qu’ils (elles) nous rejoignent sur leurs deux pieds.

Quant à nos remerciements, ils vont à notre coach dévoué et à tous ceux qui ont encouragé les coureurs en se déplaçant à pied ou à vélo tout au long du parcours de la Ville Rose.

Les résultats (en temps réels):

Marathon (20 DDX): 167e Fabien Pons en 3h 11:35 – 176e Stéphane Bellanca en 3h 12:08 – 521e Xavier Artus en 3h 30:02 – 557e Aurélien Bouvet en 3h 31:27 – 569e Jean-Marc Lartigue en 3h 31:52 - 1154e Philippe Siot en 3h 53:47 – 1163e Stéphane Brabant en 3h 54:37 - 1210e David Ricard en 3h 55:47 -  1295e Sylvie Rousse en 3h 57:49 -1391e Damien Van Damme en 3h 59:18 – 1401e Pierre Marty en 3h 59:44 – 1423e Fabrice Laporte en 4h 00:26 – 1597e Gilles Cros en 4h 07:59 -  1633e Nathalie Hourtané en 4h 09 :45 – 1904e Jean-Luc Mancho en 4h 20 :32 – 2010 Raynald Bornier en 4h 25:26 – 2054e Karine Fourage en 4h 27:13 – 2055e Natacha Le Goff en 4h 27:13 – 2068e Gilles Ramel en 4h 27:50 – 2229e Stéphanie Riberot en 4h 40:54.

Marathon en relais (14 DDX): 331e Les Kouin’ammandonné (avec Pierre et Sandra Pouvillon, accompagnés de deux amis bretons) en 3h 40:09 – 624e Les TwosotwosisterDDX (Justine Ramel, Sophie Martins, Amélie Ramel et leur amie Sophie Bergery) en 3h 57:14 – 799e Les Doublemixte DDX (avec Cathy Oliveira, Patricia C., Jean-François Boche et Gilles Albaz) en 4h 09:31 – 962e Les Nivapabella (avec Isabelle Flis-Orliac, Nicole Ramel, Valérie Van Damme et Patricia Valette).

Nadège Laruelle a participé au sein d’un relais féminin GRDF Les gaz’l avec un premier parcours en 59:52 pour les 11,7 km et Olivier Magendie au sein d'un relais Unis pour Lenny avec un dernier parcours en 1h 03:32.

Semi-marathon (17 DDX):  123e Jérôme Gaby en 1h 28:29 – 124e Olivier Dupart en 1h 28:30 (7e VH2) – 365e Erwan Cornec en 1h 37:36 – 403e Céline Machado en 1h 38:28 (6e VF1) – 613e Eric Paute en 1h 42:58 – 618e David Riberot en 1h 43:03 – 1039e Philippe Cindric en 1h 49:35 – 222e Guy Dulor en 2h 06:33 – 2273e Eliane Batisse en 2h 07:31 – 2332e Chantal Boche en 2h 08:52 – 2344e Nathalie Picauron en 2h 10 :13 – 2449e Françoise Roca en 2h 12:17 – 2499e Julien Daumont (en remplacement de François Bos) en 2h 13:32 – 2559e Jean-Marc Touron en 2h 15:53 – 2560e Didier Bouhyer en 2h 15:55 – 2561e Nadine Bouhyer en 2h 15:55 – Corinne Delpeyroux en 2h 35:35.

10 km (2 DDX) : 1874e Valérie Bellanca en 1h 04:15 – 2090e Sandrine Marty en 1h 09:05.

 

 

 

 

ILS COURENT, ILS COURENT LES DDX !

Deux courses en deux semaines… et non des moindres !

Emmanuel D., en lice pour les challenges trail et route, avait décidé d’enchaîner en s’inscrivant au trail de Rieumes puis le Trail gaulois à Rieux-Volvestre.

Photo1

Il a trouvé comment faire le X de DDX, il n'a pas pu faire les deux D !

Annoncé à 24 km, le premier des deux épreuves faisait plutôt 26,2 km. « Un trail plutôt ordinaire », a reconnu le grand DDX, qui avoir souffert dans les deux derniers kilomètres, car il ne court habituellement que des courses de 20 km. « Sinon, très bonnes sensations dans l’ensemble », a-t-il dit à l’issue de la course qui proposait un passage dans le parc d’acrobranche Tépacap en début de course. « Un passage plutôt violent et original » avant un passage dans les bois, la majorité du parcours se faisant dans les champs.

Ce dimanche, « Manu » était au départ du Trail gaulois. « J’ai tout donné avec mes jambes un peu raides en raison des dernières grosses courses », a-t-il précisé à l’issue de ce trail de 20 km. Heureusement pour lui, il y a « un super beau temps », « un parcours sympa » et « une belle bosse ». Sinon, le parcours était assez roulant et Emmanuel a réalisé un très bon temps en 1h 39:12 pour une excellente 17e place.

Photo01

Que c'est beau ce chemin !

Mais il n’y a pas qu’Emmanuel qui ait représenté les DDX ces dernières semaines.

Patricia C., qui avait débuté avec notre association il y a un an, a fait son meilleur résultat lors de la Cadurcienne, une épreuve avec plus de 2400 participants dans toutes les épreuves sur un parcours le long du Lot et une arrivée sur le célèbre Pont Valentré. « Un vrai régal », s’est –elle satisfait.

20171015 110249

Aussi célèbre que le Pont Valentré ?

Pour celle qui ne courait pas plus de trois km quand elle a débarqué chez les Dingos, les kilomètres s’accumulent avant le relais du Marathon international de Toulouse qu’elle partage avec Jean-François B., Cathy O. et Gilles A.

 

Les résultats :

Le Trail de Rieumes

24 km (26,2 km en fait) : 32e Emmanuel Dudognon en 2h 31:09.

Le Trail gaulois :

20 km : 17e Emmanuel Dudognon en 1h 39:12.

 

La Cadurcienne :

6 km : 140e Patricia Conquet en 34:49 (soit une moyenne horaire de 10,34 km).

LES DDX EN FORCE AU MARATHON

Ce sont plus d’une cinquantaine de DDX qui seront présents dimanche au Marathon international de Toulouse Métropole. Certain(e)s s’aligneront sur le 10 km et parfois pour leur première course, d’autres prendront part au semi-marathon, quant à ceux et celles qui ont suivi la préparation « aux petits oignons » de « coach Stéphane », ils seront au départ du marathon. Et pour quelques-un(e)s ce sera une grande première.

Enfin, et il faudra rester pour les encourager, vu leur heure de départ, quatre équipes comprenant de nombreux DDX défendront nos couleurs sur le relais. Le nom de leurs équipes est assez drôle pour être cité : « Nivapabella », « Double mixte DDX », « TwosotwosisterDDX » et « Kouign’ammandonné », ce dernier regroupant des DDX et leurs amis bretons.

Marathon photo1

Ils peuvent être sages...

Et puis, on ne les oublie pas, quelques DDX coureurs ont préféré "s'expatrier" la semaine suivante dans le Sud-est pour participer à la course Marseille-Cassis - avec 10 km de côtes pour débuter -. Ils ont participé à la "prépa marathon" avec assiduité.

Marathon photo 2

... ou Dingos (photos Jérémy Benhamou)

Enfin, et c'est la mauvaise nouvelle: en dépit d’une préparation équilibrée, quelques DDX ont été contraints de renoncer au tout dernier moment. Nos pensées iront vers eux au moment du départ et de l’arrivée du marathon de Toulouse.

UNE RENTREE TAMBOUR BATTANT

Alors que les entraînements de course à pied - avec la préparation du marathon international de Toulouse Métropole - et de marche nordique battent leur plein, les Dingos de Xeraco ont tenu leur réunion de rentrée au Bascala. Une occasion d'accueillir la trentaine de nouveaux adhérents à notre association désormais forte de 180 membres. Pierre R., ajouterait sans doute : « Dont un tiers de marcheurs et marcheuses » puisque ces dernières sont majoritaires dans cette activité sportive.

Ddx reunion1

Une petite partie des DDX (photos Gilles R.)

Un bref exposé de l'association et de sa philosophie a été présenté par le président Jérôme T. qui a insisté sur la convivialité et l'entraide, à l'image du slogan des DDX "Courir pour soi, courir ensemble", que l’on peut désormais décliner en « Marcher pour soi, marcher ensemble ».

Ddx apeco2

Catherine Vies, représentant de l'APECO, entourée du bureau des DDX

Ces deux valeurs ont été mises en pratique à l'occasion des Trails des Dingos organisés début septembre. Ainsi la majeure partie des bénéfices de ces trails et marche nordique a été reversée à l'association APECO qui vient en aide aux parents d'enfants d'Occitanie atteints de cancer ou de leucémie. Sa représentante a souligné l’importance pour cette association que revêt ce chèque de 1200 euros remis par notre trésorier Pierre P. ; cet argent pouvant notamment servir à organiser des sorties pour ces enfants malades ou pour leurs familles ainsi que d’autres activités ou aides variées.

Ddx buffet1

Un grand sourire devant l'une des tables de l'auberge espagnole

Ddx aparte1

Ca discute marathon ou du bassin d'Arcachon ?

La présentation du bureau, toujours composé de huit personnes, et des différentes activités ou des moyens de communiquer entre DDX a complété la réunion avant le traditionnel buffet style « auberge espagnole ». Cela a donné l’occasion d’échanger entre coureurs et marcheurs et de mieux se connaître.

DES ATHLETES ? NON, DES DUATHLETES !

On savait que les DDX comptaient dans leurs rangs des coureurs (marathoniens ou non), des marcheurs et même des triathlètes. Dimanche, ce sont de nouveaux « duathlètes » qui ont compléter le tableau.

Inscrits sur le duathlon de Montberon, onze Dingos ont décidé alterner course à pied et vélo. Ils devaient parcourir 5,7 km à la course, enfourcher leur vélo pour une « promenade » de 21 km entre Montberon, Gargas et Montberon avant de repartir leur chaussures de course pour 2,7 km.

Fullsizer 1

Des duathlètes souriants (photos fournies par Pierre P.)

Parmi eux, le meilleur a été Olivier M., un habitué des épreuves combinées qui s’est classé 30e en une heure et huit minutes. Philippe C. , l’actuel président du BVC, le club cycliste ami, a réussi à franchir une barre symbolique à 1h 15, un cap dont se sont approchés Pierre P. et Xavier A.

Un quatuor de femmes, composé d’Eliane B., Myriam R., Sandra P. et Nadine B., a terminé main dans la main dans un temps tout à fait honorable.

Resized 20171008 111059 0

Unies jusqu'au bout !

Les résultats :

Duathlon sprint : 30e Olivier Miché en 1h 08:08 – 87e Philippe Cindric en 1h 13:13 – 129e Pierre Pouvillon en 1h 16:30 – 130e Xavier Artus en 1h 16:30 – 159e Stéphane Courtade en 1h 19:14 – 198e Bruno Fievez en 1h 24:41 – 254e Eliane Batisse en 1h 50:32 – 255e Myriam Revellat en 1h 50:32 – 256e Sandra Pouvillon en 1h 50:32 – 257e Nadine Bouhyer en 1h 50:32.

SEMI DE TOURNEFEUILLE - LES PHOTOS

S'ils étaient plus d'une quinzaine de coureurs à prendre part aux 10 km et au semi-marathon de Tournefeuille, il y avait aussi une poignée de DDX devenus supporteurs de leurs petits camarades le temps d'une matinée. Certaines ont même troqué les chaussures de course ou les maillots pour l'appareil photo en jouant les petits reporters.

Tournefeuille echauffement

Sérieux échauffement pour Eric et David en tête de peloton (photo Isabelle F-O)

Tournefeuille frederic c                Tournefeuille aurelien            Tournefeuille david

Ils ont été les plus rapides, Frédéric, Aurélien et David (photos Isabelle F-O)

                           Tournefeuille pierre fabrice damien          Tournefeuille gilles c           Tournefeuille corinne eric 2

On lève les bras, Pierre,  Fabrice et Damien ou Gilles C., ou on reste groupé voire collé-serré, n'est-ce pas Corinne et Eric ? (photos Isabelle F-O)

Tournefeuille natacha karine arrivee              Tournefeuille nathalie 1            Tournefeuille nicolas arrivee

Ouf, c'en est terminé pour Nathacha et Karine, Nathalie ou Jean-Pierre ! (photos Alexandrine P.)

 

Tournefeuille franck 1          Tournefeuille gilles r nicolas 1         Tournefeuille stephane b 1

Vivement la fin pour Franck, Gilles, mais tout va bien pour Stéphane (photos Isabelle F-O)

                                                         Tournefeuille veronique 1                              Tournefeuille stephanie 1

Certaines ont trouvé une escorte pour les accompagner jusqu'à l'arrivée (photos Isabelle F-O)

TOUT CELA POUR DU CASSOULET !

Le 1er octobre était vraiment propice à la course à pied. Quand une quinzaine de DDX foulaient le parcours roulant du semi-marathon (ou du 10 km) de Tournefeuille, d’autres choisissaient de s’élancer sur l’un des parcours du Trail du Cassoulet à Verfeil, pas loin du Tarn.

Un trio de DDXettes, composé d’Eliane B., Myriam R. et Sandra P., avait opté pour le 14 km tout comme Laurent G ., quand  Frédéric D. avait accepté de remplacer au pied levé Nicolas F., le mari de Karine, sur le 24 km. Pour Emmanuel D., coureur polyvalent (trail ou route), c'était le 32 km. Et bien lui en a pris, car il a bouclé l'épreuve en moins de trois heures. 

Fullsizerender 2 2

Eliane, Myriam, Sandra et Frédéric, un peu dans le brouillard (photos fournies par Sandra P.)

« Cela m’a donné le temps d’admirer le paysage », a reconnu le grand Fred qui avait souhaité profiter de cette course qu’il n’a pas moins terminée en moins de trois heures.

Côté chronomètre – ce qui n’était pas nécessairement leur but ultime - , les DDXettes ont décidé de finir ensemble après avoir avalé quelques côtes ou été contraintes de ramper sur un petit bout du parcours. Sur l’une des côtes, se sachant regardées par les cyclistes du Bruguières Vélo Club, une association amie, les trois compères se sont fait un point d’honneur à continuer à courir sans une halte pour marcher.

Mais le Trail du cassoulet accueillait aussi à son programme une marche nordique à laquelle s’étaient inscrits sept DDX. Et les résultats étaient à la hauteur avec notamment Olivier L. et Patrice Conquet, qui ont approché le Top 10 (11e pour le premier, 13e pour le second).

Fullsizerender 3

Arrivée groupée pour les filles

Mais le Trail du cassoulet accueillait aussi à son programme une marche nordique à laquelle s’étaient inscrits sept DDX. Et les résultats étaient à la hauteur avec notamment Olivier L. et Patrice Conquet, qui ont approché le Top 10 (11e pour le premier, 13e pour le second).

20171001 122919 1

Coureurs et marcheurs réunis (photo fournie par Odile R.)

En tout cas, que ce soit au départ – dans le brouillard – ou à l’arrivée, sous le soleil, le trio a gardé le sourire. Il est vrai que « ce beau monde » avait reçu avant le départ une belle boîte de cassoulet – normal ! -. De quoi les mettre en appétit pour la course.

Fullsizerender 3

Les résultats :

14 km : 141e Laurent Gorsse en 1h 24:00 – 708e Sandra Pouvillon en 1h 55:26 -  709e Eliane Batisse en 1h 55:26 -  710e Myriam Revellat en 1h 55:26.

24 km : 357e Frédéric Didier en 2h 50:57.

32 km : 61e Emmanuel Dudognon en 2h 59:57

Marche nordique : 11e Olivier Lalue en 1h 54:29 (à 7,34km/h) - 13e Patrice Conquet en 01h 55:15 - 42e Bruno Delacroix en 2h 04:10 - 53e  Odile Roland en 2h 10:34 - 55e Christiane Peyhorgue en 2h 10:58 - 57e Jean-Claude Claverie en 2h 12:39 - 100e Patricia Delacroix en 2h 28:46.

TOURNEFEUILLE SUR LA ROUTE DU MARATHON

En pleine préparation pour le Marathon international de Toulouse, une quinzaine de coureurs s’est élancée pour le semi-marathon de Tournefeuille et d’autres pour le 10 km pour une mise en jambes avant le semi de Toulouse.

Tournefeuille groupe1

Une partie du groupe des DDX avant le départ (photo Isabelle F-O)

Sur un parcours roulant, même s’il n’était pas le plus bucolique, et par une température idéale, les DDX ont fait mieux que de participer. A l’image de Frédéric C. ou Aurélien B., qui ont figuré dans (ou près) les cent premiers du semi avec des temps proches de l’heure et demie.

Avec eux, une dizaine d’autres Dingos a franchi – pour la première fois pour certains – la barre des deux heures, les autres approchant ce temps symbolique. Seule petite ombre au tableau : l’abandon de Serge P., blessé, et la non-participation d’Alexandrine, son épouse, victime de soucis de santé.

Tout ce petit monde, malgré quelques craintes pour celles ou ceux qui y participeront, se dit prêt à affronter le « mythique » marathon d’ici moins de trois semaines.

Une chose est sûre : la préparation et les conseils avisés de notre « coach » Stéphane Bellanca paient.

Sur le 10 km, Corinne D., accompagnée par son compagnon Eric P., a « déroulé » pour un temps tout à fait correct.

Img 514

Les mêmes (ou presque) après l'arrivée (photo Justine R.)

A noter que pour ces deux courses, les DDX étaient accompagnés par quelques supporteurs de choc. Ils et elles se reconnaîtront. En tout cas qu’ils (elles) en soient remercié(e)s de même que notre gentille reporter, Isabelle Flis-Orliac.

 

Les résultats :

10 km : 784e Corinne Delpeyroux en 1h 06:21 – 785e Eric Paute en 1h 06:21.

Semi-marathon : 85e Frédéric Crespel en 1h 34:06 – 108e Aurélien Bouvet en 1h 36:18 – 134e Stéphane Brabant en 1h 37:42 – 179e David Riberot en 1h 40:18 – 269e Fabrice Laporte en 1h 46:10 – 270e Damien Van Damme en 1h 46:10 – 274e Pierre Marty en 1h 46:16 – 343e Nathalie Hourtané en 1h 51:16 – 395e Gilles Ramel en 1h 54:52 – 397e Nicolas Piro en 1h 54:54 – 437e Jean-Pierre Ratier en 1h 58:32 – 473e Véronique Monblanc en 2h 01: 40 – 476e Franck Thédié en 2h 02:04 – 480e Karine Fourage en 2h 03:00 – 481e Natacha Le Goff en 2h 03:00 – 484e Stéphanie Riberot en 2h 03:24 - 554e Jean-Claude Tillol en 2h 13:46.

CA MARCHE CHEZ LES DDX !

Pendant que des coureurs participaient au premier Epicurienne Trail, des marcheurs de notre association étaient présents en nombre, samedi, à la 2e édition de la Nordic@2, une marche nordique en binôme inscrite au Challenge Occitanie marche nordique, challenge auquel sont inscrits les Trails des Dingos que nous avons organisés début septembre.

Cette année encore, les marcheurs DDX ont frappé fort en remportant notamment le trophée du club le plus représenté avec six équipes de deux marcheurs ou marcheuses.

En dépit d’une «belle côte du départ (qui) a bien cassé les jambes et la côte finale en a achevé plus d'un », selon Pierre Roland, nos DDX ont été très vaillants et bons compétiteurs.

20170923 nordica2

Les DDX, joyeux avant le départ (photo fournie par Pierre R.)

Ainsi, sur le 10 km avec 21 équipes, « Les Dingos » (Nathalie A. et Jean-Claude C.) se sont classés 5es. Les « ChrisPi » (Pierre R. et Christiane P.) terminent 11es, les "PPDDX" (Patricia D. et Pascale H. pointent à la 16e place juste devant les « DDX WADU » (Patricia Du. et Valérie W.), 17es.

A noter que les premiers de cette épreuve ont parcouru les 10 km à 7,33 km/h de moyenne et les derniers à 5 km/h.

Sur la distance plus longue, le 15 km, qui regroupait 39 équipes, "Les Fous", emmenés par Patrice C. et Olivier L. ont terminé, 7es. Les "Marche Attack", avec Bruno D. et Odile R., se sont classés 22es.

Les premiers de cette marche nordique ont établi une moyenne à 8,09 km/h ; les derniers à 5.73 km/h.

 

Les résultats :

10 km : 5es "Les Dingos" (Nathalie Augade et Jean-Claude Claverie) à 6,66 km/h de moyenne – 11es Les "ChrisPi" (Pierre Roland et Christiane Peyhorgue) à 6,10 km/h – 16es Les "PPDDX" (Patricia Delacroix et Pascale Héral) à 5,73 km/h – 17es Les "DDX WADU" (Patricia Dulor et Valérie Wade) à 5,72 km/h.

15 km : 7es "Les Fous"(Patrice Conquet et Olivier Lalue) à 7,30 km/h de moyenne – 22es Les "Marche Attack" (Bruno Delacroix et Odile Roland) à 6,41 km/h de moyenne.

 

EPICURIENS... UNIQUEMENT A L'ARRIVEE

Attirés par la course elle-même ou les ravitaillements, on ne saura jamais. En tout cas, près d'une dizaine de DDX se sont présentés à la première édition de l'Epicurienne trail organisé à Castelnau-d'Estretefonds.

Img 6182

Un petit groupe avant le départ (photos Gilles R.)

Au menu de cette épreuve, les chefs proposaient un trail de 9 km et un autre de 20 km (initialement prévu à 18), le tout précédé en hors d'oeuvre d'une marche-promenade de 9 km. La carte était donc variée.

Deux DDX, Frédéric C. et Rachel B., ont choisi "le menu à 20" et s'en sont bien sortis en dépit des nombreuses côtes (non, pas d'agneau, de veau ou de porc) disséminés le long du parcours.

Epicurienne stephane rachel

Stéphane C. et Rachel B. en haut de la première côte du parcours

Les autres, moins gourmands, ont opté pour un seul plat à la carte, et ont couru les 9 km sous une forte chaleur. Et c'est Philippe C., qui a été le plus rapide des Dingos en prenant une place dans les 25 premiers. A noter qu'un nouveau DDX, Bruno F., a pris la 75e place (tout en portant le dossard d'une connaissance).

Epicurienne philippe gilles

Philippe C. et Gilles A. arrivés au sommet

Epicurienne valerie nicole isa laurence

La monterez-vous, la côte, la côte ? (air connu)

Certes, les ravitos étaient alléchants avec tartine, jambon ibérique, petits godets de vin rosé ou rouge de la région, mais, sérieux comme d'habitude, les Dingos sont restés stoïques... jusqu'à l'arrivée.

Img 6183

Arrivée main dans la main pour Valérie, Nicole, Isabelle et Laurence (photo Runningmag)

Img 6298

Rachel, Valérie et Damien, leur supporteur

Après l'effort, le réconfort, dit le proverbe, c'est pourquoi tous ont pu profiter d'un rafraîchissant verre de bière, d'un granité et d'un macaron à la violette. De quoi donner l'envie de s'inscrire à la prochaine édition d'une course magnifiquement organisée.

Les résultats:

20 km: 81e Stéphane Courtade en 1h 53:10 - 141e Rachel Barral en 2h 02:46

9 km: 22e Philippe Cindric en 52:57 - 75e Bruno Fievez en 58:02 - 85e Gilles Albaz en 1h 00:18 - 304e Laurence Albenque en 1h 22:58 - 305e Nicole Ramel en 1h 22:58 (1re V3F) - 306e Isabelle Flis-Orliac en 1h 22:58 - 307e Valérie Van Damme en 1h 22:58.

 

ELLES SONT TRIATHLETES !

On a plus l'habitude de les voir équipées de tenue de course à pied... Eh bien, maintenant, on pourra les qualifier de triathlètes !

Traithlon karine et nathalie

De quoi savourer, Karine et Nathalie (photos fournies par Nathalie H.)

Après avoir participé au début de la sortie des "futurs marathoniens" dimanche, Karine F. et Nathalie H. se sont présentées pour le Triathlon de Toulouse, autour de La Ramée. Au programme de ce triathlon S, 300 m de natation, 20 km de vélo et 3 km de course à pied.

Triathlon natation

Allez, on se lance dans le grand bain !

Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elles ont aimé. "Tu laisses ton côté plan plan à la maison et tu te laisses prendre au jeu ! 3, 2, 1 partez ! Concentration extrême pour ne pas perdre de temps pendant et entre chaque discipline. Ca speede !!! Super expérience à partager !"ont-elles tenu à raconter.

Triathlon les filles avant le velo

Qu'est-ce qu'on fait avec ce vélo ?

Et si on parlait des résultats: Nathalie a terminé à la 49e place (sur 185 arrivants) et a remporté le titre de meilleure FV3 - eh oui, on ne rajeunit pas ! -. Quant à Karine, elle s'est placée 74e. Pour une première, c'est une belle perf'.

Les résultats:

49e Nathalie Hourtané en 53:18.4 (107e en natation avec 8:31 - 43e en vélo avec 27:51 - 24e en course à pied avec 13:42)

74e Karine Fourage en 56:10.4 (27e en natation avec 6:48  118e en 31:33 - 81e en course à pied avec 15:26).

,

Karine et Nathalie H.    

LES DDX POWER A TOULOUSE

Pendant qu'une vingtaine de DDX continuait sa préparation pour le Marathon international de Toulouse, d'autres membres de notre association, qui se sont nommés "les DDX Power", étaient présents au semi-marathon de la Ville rose organisé par le TOAC.

Img 20170917 120845 1

Une partie des DDX Power (photo fournie par Emmanuel D.)

Ce groupe, parmi lequel quatre femmes, a bravé la pluie fine qui arrosait le départ des épreuves, au sein desquelles le 10 km. Et sur cette distance, Françoise R. a donné le ton avec une belle performance (57:39).

Francoise d1

Françoise, tout sourire au départ... (photos Runningmag)

Francoise d

...et plus tendue à l'arrivée

Les six autres DDX se sont mis au diapason et, à une exception près, franchi la barre des deux heures sur le semi.

Olivier D. s'est inséré dans les 100 premiers en moins d'une heure et demie (1h 27:31) alors ses deux compères, Emmanuel D. et Frédéric C., complétaient le trio de tête des Dingos.

Olivier a

Olivier, le premier

Emmanuel a

Emmanuel à l'arrivée

Fred a

Frédéric, à peine derrière Emmanuel

Quant à Céline M., elle était la première féminine de notre association (1h 37:35) et s'adjugeait une nouvelle coupe (3e V1F).

Celine a

Céline, première féminine des DDX

Jean pierre a

Jean-Pierre Chataigner franchit la ligne d'arrivée

Alzira a

Alzira, épuisée... mais quel temps !

Nadege a

Nadège garde de sourire après 21 km de course...

Elle devançait dans l'ordre Jean-Piere C., Alzira G. et Nadège L.

Les résultats:

Semi-marathon: 65e Olivier Dupart en 1h 27:31  - 132e Emmanuel Dudognon en 1h 32:27 - 134e Frédéric Crespel en 1h 32:34 - 237e Céline Machado en 1h 37:35 (3e V1F) - 534e Alzira Goncalo en 1h 53:14 - 639e Nadège Laruelle en 2h 01:46.

10 km: 383e Françoise Roca en 57:39.

BEAU SUCCES POUR UNE PREMIERE

Alors qu’ils s’étaient lancé un défi avec l’idée d’organiser un trail à la place de la traditionnelle Course de Bruguières, les DDX ont réussi leur pari avec les premiers Trails des Dingos, au programme desquels figurait également une marche nordique.

Trails dingos briefing depart 1

Dernier briefing avant la course sous la direction de Damien

Tout d’abord un bilan chiffré de cette nouvelle compétition : 494 inscrits, dont 66 marcheurs et marcheuses, et une répartition presque identique sur chacun des trails de 10 et 17 km, à travers les chemins des bois ou le parcours du moto-cross.

Trails dingos 17 km depart ph roland monfort 1

Départ du 17 km (photo Roland Monfort)

Trails dingos marche depart ph roland monfort

En avant, marche ! (photo Roland Monfort)

Pour corser les difficultés du parcours avait été concoctée une côte « façon mur » dès l’entrée du 3e km et, pour les adeptes du 17 km, les pentes escarpées du moto-cross, avant d’aller affronter les chemins du bois de Bruguières (ou de Cépet) et un passage dans le ruisseau de Nalbèze qui le traverse.

2017 trails dingos marche cote 2

La monteras-tu, la côte, la côte ?

Trails dingos course cote

Tout le monde s'amuse à la queu, leu, leu !

Trails dingos passage moto cross

Quel joli serpentin sur le moto-cross !

Un tracé, qui a fait l’unanimité des participants, à l’image du message transmis par Mylène Bacon, victorieuse dans la catégorie Femmes du 17 km et 6e du classement scratch. « Super accueil pour ces 500 concurrents. Petit tour de chauffe de 2 km et bim, petit mur de 600 m avant d’aller mettre les gaz sur le terrain de moto-cross», a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

Trails dingos la derniere cote ph sophie martins

Une dernière côte et c'est fini... (photo Sophie Martins)

Concernant la marche nordique, qui proposait un parcours de 13 km, à noter que le nombre des participants était proche du maximum réuni lors des précédentes épreuves du Challenge Marche nordique d’Occitanie. Parmi les présents figurait un gros contingent du Nordiclub 31 qui avait fait le déplacement depuis L’Union.

Et pour clôturer les épreuves sportives, les enfants ont pu donner libérer leurs jambes et ont participé à des courses dans la base de loisirs, pour le plus grand plaisir des spectateurs et de leurs parents.

Trails dingos course enfant arrivee ph sophie martins 1

Des petits et... (photo Sophie Martins)

Trails dingos course enfants

... et des grands.

Podium maire ph roland monfort 2

La remise des lots dans la détente (photo Roland Monfort)

Après les traditionnels podiums, deux moments d’émotion avec le discours de la représentante de l’APECO, l’Association de parents d’enfants atteints de cancer et de leucémie d’Occitanie, à laquelle sera prochainement remis un chèque représentant les bénéfices de cette journée sportive… et solidaire.

Et que dire de celui de notre amie Nathalie, lors de la remise du trophée Fred Picauron, en hommage à ce DDX parti trop tôt. A noter que plusieurs membres de la « tribu » Picauron avait tenu à participer aux différentes épreuves de ces premiers Trails des Dingos.

2017 trails dingos les ddx et le trophee picauron ph yoan conquet 2 1

Remise du trophée Fred Picauron sous les ovations des DDX (photo Yoan Conquet)

En milieu de journée, la plupart des volontaires à l’organisation, orchestrée par Adam et Damien, a pu profiter d’un apéritif suivi d’un repas mitonné par le comité des fêtes.

Trails dingos pot

Moment de détente après une matinée chargée et active

Un grand MERCI à tous nos sponsors, parmi lesquels Decathlon, Pelras BMW Toulouse et les commerçants de Bruguières.

Trails dingos animation et arche ph roland monfort

Fred, l'animateur, accueille le vainqueur du 10 km (photo Roland Monfort)

Mais aussi toutes nos félicitations à tous les DDX qui ont donné de leur temps, parfois depuis plusieurs semaines, pour construire une telle réussite.

Des coureurs et des marcheurs ont déjà pris rendez-vous pour l’année prochaine !

.

CA SENT LA RENTREE

Si le mois d’août a été celui des vacances, il n’a pas empêché certains coureurs DDX de participer à des courses ou des trails.

Mikaël S. s’est « exporté » vers la Corse pour deux trails, dont un vers Porto-Vecchio. Pierre M. en a fait de même dans la région Occitanie.

Et ces derniers jours, en dépit d’une forte chaleur, quelques DDX ont foulé les routes proches de la région toulousaine pour prendre part à diverses compétitions.

Emmanuel D. et Frédéric C. ont pris le départ du 5 km de la Corrida de Montech pendant Stéphane M. s’élançait sur le 10 km. Leurs résultats ci-dessous montrent la qualité des entraînements auxquels ils se sont astreints pendant l’été.

Montech manu fred1

Emmanuel (lunettes de soleil) et Frédéric (maillot bleu marine) au départ (photos Runningmag)

Montech manu fred2

C'est parti pour les deux compères du 5 km

Montech stephane m

Stéphane (maillot gris) a choisi le 10 km

Montech manu

Emmanuel s'est détaché

Dimanche, Olivier D. et Jean-Pierre C. ont choisi les Foulées de la Save de L’Isle-en-Dodon pour s’inscrire sur le 21 km et réaliser de belles performances; le premier des deux intégrant le Top 10 de l’épreuve.

Save jp et olivier

Jean-Pierre et Olivier souriants avant le départ (selfie Jean-Pierre)

Les résultats :

Corrida de Montech :

10 km : 119e Stéphane Mallarmé en 55:32.

5 km : 21e Emmanuel Dudognon en 20:15 – 25e Frédéric Crespel en 20:45 (3e M1H).

Les Foulées de la Save à L’Isle-en-Dodon :

21 km :  10e Olivier Dupart en 1h 29:34 – 35e Jean-Pierre Chataigner en 1h 49:27.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×