ILS N'ONT PAS EU FROID... AUX YEUX

Il ne fallait pas être frileux pour participer au Trail des côteaux Bellevue entre Saint-Loup Cammas et Pechbonnieu. Si les températures négatives (- 3°) de cette matinée dominicale en ont dissuadé certain(e)s, une quinzaine de Dingos – c’est le cas de le dire – étaient présents pour participer soit au 13 km (qui n’en faisait que 12,5), soit au 21.

Bonnet sur la tête, gants fourrés et tenue longue, ces DDX ont arpenté chemins, sentiers dans les bois dont le sol était durci par le gel. Même après quelques kilomètres, le froid n’avait pas baissé et le soleil, qui avait décidé de rester couché, n’a pas réchauffé l’atmosphère.

Img 0864

La bande des six du 21 km (avec un copain au centre) - photo fournie par Sébastien -

Une de ces DDX, Sandra D., inscrite sur le 13 km (200 m de dénivelé positif) raconte : « Il faisait bien bien froid. De plus, mon estomac n’étant pas en place  je me suis résolue à partir à jeûn. J’avais bien peur du coup de barre ». Partie avec Jean-Luc M. Fabrice L. et Isabelle O., Sandra a laissé partir cette dernière dès les premiers hectomètres. « Fabrice nous a accompagnés sur un ou deux km puis il a filé lui aussi. C’était un super parcours ; j’ai découvert cette course que je n’avais jamais eu l’occasion de faire. Certes, le sol gelé a occasionné de belles glissades mais pas de casse ».

2019 coteaux sandra jean luc fabrice

Sandra, Jean-Luc et Fabrice à la queue-leu-leu (photos Runningmag)

2019 coteaux marty

On ne lâche rien, Pierre (dossard 299)

2019 coteaux orssaud

Isabelle est cachée derrière elles, mais la course n'est pas finie

2019 coteaux chataigner

Il a fière allure Jean-Pierre !

En chemin, ils ont croisé sur la côte des pintades, notre DDX belge, Alain VL., qui avait eu la chance de s’inscrire sur le 21 km (400 m de dénivelé positif) en tout dernier lieu, ce que d’autres Dingos n’avaient pas réussi à faire. « Bref une bonne matinée avec beaucoup de monde et une bonne ambiance ! » a ajouté Sandra en faisant remarquer que « les fêtes (avaient) fait mal aux organismes » en « dénonçant) son petit camarade Jean-Luc, qui avait mangé du foie gras la veille au soir et qu’une galette des rois attendait pour le repas du dimanche midi. Chez Sandra pour l’Epiphanie à midi « c’était raclette », qui a eu du mal à passer avec un « estomac à l’envers » ! Et la DDX d’annoncer ses résolutions pour 2019 : continuer à s’amuser avec les  DDX et profiter de la vie un max’ !!!

A noter que sur cette distance, c'est Céline M. qui a réussi la meilleure performance DDX avec une 125e place en une heure et cinq minutes. Pas mal pour une jeune femme plus habituée à la course sur route !

2019 coteaux machado

Elle a l'air de peiner, Céline (en rouge) mais ce n'est qu'une impression

Autre commentaire sur ce trail qui a plu malgré le temps froid, celui de Sébastien P. pour qui il faisait « froid, froid, froid mais l’esprit d’équipe réchauffe l’ambiance heureusement ». Il est vrai qu’il faisait partie d’un groupe de six présents sur le 21 km, une distance sur laquelle Maxime P. a tiré son épingle du jeu en terminant 23e en moins d’une heure quarante-cinq devant Fabien P. qui s'est classé 36e.

Coteaux groupe2

Heureux d'en avoir terminé (selfie de Sandra D.)

Les résultats :

Trail des Coteaux :

21 km :  23e Maxime Pascal en 1h 42:26 – 36e Fabien Pons en 1h 47:28 - 171e Vincent Desmoires en 2h 08:47 - 253e Pierre Marty en 2h 18:29 – 285e Alain Van Lommel en 2h 22:08 – 340e Sébastien Pelizzari en 2h 28:57 – 361e Jean-Luc Chabosi en 2h 35:51 – 373e Eric Pitton en 2h 40:08

13 km : 125e Céline Machado en 1h 05:14 - 197e Jean-Pierre Chataigner en 1h 10:43 – 200e Isabelle Orssaud en 1h 10:50 – 215e Fabrice Laporte en 1h 11:33 – 261e Sandra Diulius en 1h 13:56 – 262e Jean-Luc Mancho en 1h 13:53.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site