Mouillés, crottés mais heureux

Pour le Trail de l’aqueduc, les organisateurs avaient annoncé le programme : « Il y a de fortes chances que vous fouliez ce chemin (choix multiple possible), soit recouvert de givre, soit à l’agonie ou encore en cuissardes, sinon en  sifflotant, là vous êtes grave en forme ».

Finalement, ce ne fut « aucun de ces quatre choix. Sur ce parcours autour de Cours, entre Cahors et Marcilhac-sur-Célé, « nous avons patiné sur ce chemin et fini mouillés et crottés », a écrit Odile R., à laquelle nous devons ce charmant résumé ci-dessous.

20190127 100909

Un groupe bien soudé (photos transmises par Odile R.)

« Le paysage était pourtant magnifique, le terrain fabuleux, qui ne cesse de monter et descendre, en tournant et virevoltant même, au gré des différents chemins, toujours entre portions caillouteuses et boueuses, passages magiques dans la forêt aux arbres recouverts de mousse. Pour ce cru 2019, il fallait bien s'accrocher car les éléments n'étaient pas vraiment bienveillants. Ce fut encore pire que l'an passé. Pas de brouillard cette fois, mais de la pluie, avec de grosses averses suivies d'accalmies et surtout, un vent glacial !

Cela n'a pas empêché les DDX d'affronter vaillamment les éléments et de décrocher de très belles places. Un grand mérite aux marcheurs nordiques qui ont foulé un terrain labouré par plus de 600 traileurs avant eux !!! Chacun se souviendra des descentes dans la gadoue où des figures acrobatiques aux styles parfois discutables ont été inventées afin de ne pas finir sur le postérieur. Chacun se souviendra aussi de la dernière côte où nous avons tenté de ne pas faire du sur place pour la gravir.

20190127 130230

Petit sourire en coin pour Joël sur le podium (à droite)

Malgré les mauvaises conditions rendant le terrain beaucoup plus difficile et périlleux, certain(e)s ont bien amélioré leur performance par rapport à l'an passé. C'est très encourageant pour le groupe.

Notons la participation de Raymond B. pour qui c'était la première compétition de marche nordique. Pour son baptême, il a connu les pires conditions mais a fini avec le sourire en réalisant une très belle performance : 1er de sa catégorie Master 3, loin devant les cinq autres. Bravo Raymond ! Ou encore la belle performance de Norbert Bal., qui a fait une belle course malgré une chute qui l'a freiné net et handicapé pour finir le  parcours.

20190127 131506

Ils ne pensent qu'à manger ces marcheurs !

Enfin félicitations à Joël L. qui termine 3e en explosant sa performance de l'an passé et décroche un (nouveau) podium ».

Les résultats :

Classement féminin (20 concurrentes et 4 DDX dans les 10 premières) :

Master 1 : 4e Magalie Noël (5,86 km/h)

Master 2 : 2e Odile Roland (6.33 km/h), 3e Dominique Bellerose (5,96 km/h), 5e Nathalie Augade (5,94 km/h)

Classement masculin : (25 marcheurs et 3 DDX dans les 12 premiers) :

Master 1 : 2e Joël Lauzu (7,50 km/h), 3e Rui Das Vinhas (7,33 km/h), 6e Jérôme Thomas (6,77 km/h), 8e Norbert Baloche (6,40 km/h)

Master 2 : 11e Patrice Lloret (5.93 km/h)

Master 3 : 1er Raymond Bousquet (5,91 km/h)

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×