PAS DE REPOS POUR LE 1ER MAI

Le 1er mai est traditionnellement la Fête du travail, mais pour certains DDX, impossible de se reposer – il est vrai que courir ou marcher n’est pas un travail mais une passion ! -.

Ainsi plusieurs Dingos étaient inscrits à Albi, la plupart pour un semi-marathon et un autre, Erwan C. pour ne pas le nommer, pour le marathon. Ce qui n’est pas une première pour lui.

Albi semi 1 1

Le groupe des Albigeois Nicolas, Catherine (et son amie), Alzira et Erwan, le marathonien (selfie de Nicolas)

Sur le semi-marathon Nicolas P. était entouré d’un trio de femmes, Alzira G., Sylvie R. et Catherine O., auxquelles il faut ajouter Sabine, une amie de cette dernière.

Albi semi 2 1

Les semi-marathoniens au départ (selfie de Nicolas)

Laissons à Nicolas, qui nous a fait passer les photos et ses impressions, le soin de nous raconter. Au cours de l’épreuve, « nous avons croisé Sylvie. Croiser est le mot juste pour ce semi-marathon, qui était un aller-retour. Cela permet de voir tous les concurrents parmi lesquelles les premiers que j’ai croisés au 8e km – eux en étaient au 15e environ -. Sous le soleil radieux et un vent soutenu, la course était agréable et les filles (Catherine et Alzira) en forme. Je les ai vu s’éloigner vers le 7e km. Elles ont bouclé le semi en 1 h 58 et moi en 2h 06. Tout le monde a terminé avec le sourire ».

Albi semi 3

Les semi-marathoniens sur le podium

Erwan, qui disputait le marathon avec deux amis, a aussi voulu témoigner. « J'avais le sourire jusqu'au 37e. Après ça s'est compliqué et j'ai dû marcher dans les 2 dernières montées », raconte celui qui a été, comme les autres, surpris des faux plats présents vers la fin de l’épreuve. « Les leçons à retenir pour les futurs marathoniens : soyez rigoureux dans votre préparation, étudiez bien le parcours (le profil notamment) et ménagez-vous sur la première moitié de la course ! ».

Albi marathon erwan 1

Erwan, le marathonien (à droite), et son ami

A bon entendeur, salut !

D’autres DDX, à l’invitation de Jean-Pierre R., ont pris part au 10 km de Balma. Là encore, des temps impressionnants ont été établis par les Dingos. Le plus rapide a été Olivier D., qui a terminé l’épreuve en 40 minutes et… une seconde. Cela à la moyenne horaire de 14,94 km/h ! Quelques places derrière son « compère » Emmanuel D. termine à une minute. Les trois autres membres de l’association sont passés sous la barre de l’heure.

 

Et puis, comme les DDX deviennent de plus en plus « gourmands ». Julien P. s’est engagé sur le Trail du Capuchadou (50 km). « J’ai représenté les DDX en Aveyron – département de ses origines -. C'était mon premier "long" et je l'ai terminé… avec des crampes !!! ».

Il rejoint ainsi quelques-uns des Dingos désormais inscrits sur des épreuves longues !

 

Les résultats :

 

10 km de Balma:

119e Olivier Dupart en 40:01 - 142e Emmanuel Dudognon en 41:14 - 454e Frédéric Crespel en 50:33 - 535e Florent Lopez en 54:19 - 581e Jean-Pierre Ratier en 56:11.

 

Marathon et semi-marathon d'Albi:

Marathon: 119e Erwan Cornec en 3h 50:08

Semi-marathon: 560e Catherine Ochando en 1h 58:44 - 561e Alzira Gonçalo en 1h 58:44 - 695e Nicolas Piro en 2h 06:16.

 

Trans Aubrac:

Trail du Capuchadou (50 km):

44e Julien Plagnard en 5h 42:37