PLUIE OU VENT: PEU IMPORTE POUR LES DDX

Pour participer à des courses ou à des trails, les DDX font souvent fi des conditions météorologiques. C’est encore le cas lors des entraînements de course à pied ou de marche nordique qui regroupent désormais au moins une petite quarantaine de membres de notre association.

Mais parlons courses…

Récemment, Stéphane Br. a pris part à «La Nébuleuse », une des épreuves du Forest Trail, avec un départ dans la forêt de Bouconne pour un parcours dans les chemins parfois extrêmement boueux de l’Ouest toulousain.

2008 forest trail stephane brabant

Un peu boueux, Stéphane (photo Maud Lagèze, Runningtrail)

Certains passages ont même permis aux concurrents « un bain de pied gratuit ». Il est vrai que la boue a certaines vertus thérapeutiques dans les villes de cure.

D’autres, comme Nathalie H., ont choisi une zone ventée, celle de Gruissan pour participer au Phoebus Trail. « J’ai fait le 12 km, qui nous menait (de cette ville côtière des Pyrénées-Orientales) vers le massif de la Clape ». « C’était une super épreuve et je crois que l’an prochain je m’alignerai sur la plus longue distance (25 km) », a-t-elle reconnu.

Mzhalbqtqoh4jdgh4qz ihun1mhs p1ux25xauqahi6pm3r6fppqpqzsogbjqqenu5 wjqseezh3rzng1jxwnpijo5c8746v87umaupd3hsdluifozbm5xptwf 7ntjxhh4d6ca0c4o w477 h318 no

Nathalie, toujours aussi souriante (photo organisateurs)

Les résultats :

Forest Trail :

La Nébuleuse (25 km) : 102e Stéphane Brabant en 2h 49:32.

Phoebus Trail de Gruissan :

12 km : 167e Nathalie Hourtané en 1h 24:48 (5e V2F).